blogchine
| Blogueurs | Nos invités Par

Rencontre avec Aurélie, expatriée en Chine

Aurélie côtoie la Chine depuis 2005, de près ou de loin via son travail, ses voyages et ses loisirs. En juin 2009, elle est devenue « voyageuse sédentaire » en Chine, en posant d’abord ses valises dans une petite ville du Jiangsu, puis à Shanghai six mois plus tard. Découvrez donc aujourd’hui un petit morceau de Chine à travers notre interview.

Bonjour Aurélie, qui es-tu ? Que fais-tu en Chine ? 

Pour les francophones, je m’appelle Aurélie, pour les autres c’est Lili ou Ye Lili. Je suis originaire de Toulouse, j’ai 28 ans et je suis passionnée par les voyages, par la rencontre et par l’étude des langues. Je vis en Chine depuis 2009.
Je travaille dans les achats textile d’un groupe de supermarchés français. Sans être ma vocation, les achats sont un domaine extrêmement intéressant : en plus d’être au cœur de la Chine d’en bas, je comprends un peu mieux les coulisses de notre monde… Et comme il n’y a pas que le travail dans la vie (loin de là) voici quelques unes de mes autres passions : j’adore marcher, danser, lire, écrire ! 

Pourquoi ce blog, quelles sont les choses que tu souhaites partager avec tes lecteurs ? 

J’ai commencé ce blog pour garder le plus de souvenirs possible de mon séjour ici. Aussi pour garder un œil voyageur même si je me suis installée en Chine sur le long terme. Avec le temps ce blog est aussi devenu un espace de partage de réflexions sur la Chine d’aujourd’hui. J’essaie de donner une vision plus humaine, plus « terrain » que ce qu’on peut voir dans les médias français. Bien sûr, je continue à partager mes récits de voyages et mille et une petites choses du quotidien…

Un lieu à recommander en Chine, qu’on ne trouverait pas forcément dans un guide de voyage ? 

Pas facile à dire, le pays est tellement grand… peut-être les régions culturellement tibétaines mais qui sont encore dans les frontières de la Chine : le Kham du Sichuan et l’Amdo plus au nord… les tensions, bien que présentes, y sont moins dures que dans le Tibet officiel. Les paysages y sont à couper le souffle (à tous les sens du terme), les habitants ont conservé une bonne partie de leurs traditions… à découvrir ! 
Ou alors le Guizhou : une région à forte minorités ethniques et aux rizières magnifiques…

Quel est selon toi la difficulté majeure que peuvent rencontrer les voyageurs en Chine ? 

Sans aucun doute la barrière de la langue : très peu de gens parlent anglais ici. Et quel dommage de ne pouvoir échanger ! Les Chinois sont en général très curieux des Occidentaux, et la conversation sera toujours facile à démarrer, mais encore faut-il pouvoir aligner quelques mots. Mon conseil : s’armer d’un petit guide de conversation pour échanger ne serait-ce qu’un peu ! 

Quelle est la chose la plus incroyable que tu as vécue en Chine ? 

Avoir passé une nuit sous une tente tibétaine, faite en poils de yack, avec des bébés yacks à mes côtés ! j’avais l’impression d’être sur une autre planète…

Un menu chinois : que choisis-tu ? Qu’évites-tu en toutes circonstances ? 

J’apprécie beaucoup la cuisine du Sichuan, très parfumée et pimentée. J’adore le Gongbaojidin, le poulet au piment et cacahouètes. J’aime aussi toutes les bouchées de Shanghai ou Canton (raviolis à la vapeur ou grillés avec tant de déclinaisons possibles). J’éviterai le chien, ça fait un peu cliché écrit comme ça, mais on en mange vraiment dans certaines campagnes chinoises…

La Chine est un pays immense. Ton moyen de transport préféré pour t’y déplacer ? 

Le train bien sûr : une possibilité de faire de nombreuses rencontres, de voir les paysages et de mesurer l’immensité du pays. Bon, si on est pressé, l’avion est très efficace ici, pas très cher mais souvent en retard.

Bonus : apprends nous un mot de chinois ! 

Ni hao 你好 mot à mot « toi bien » , l’équivalent de notre bonjour, mais qui sert aussi à interpeler les gens. Hao tout court veut dire bien, bon, ok, très utile donc !  Et j’ajouterai une petite phrase : wo shi faguoren (à prononcer ou’o cheu fagou’o jen’) qui signifie je «  suis français »   : les Chinois apprécient énormément la phrase, et vous n’aurez que des sourires en guise de réponse ! 

Retrouvez Aurélie sur son blog vuesdechine.com.

Photo : vuesdechine.com

0 réactions