Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Cela fait plus de deux mois que la « Diva aux pieds nus » est décédée, mais la « Morna », la musique capverdienne qu’elle a rendu célèbre dans le monde entier n’est pas morte pour autant.

Césaria Evora ne serait sans doute jamais devenue célèbre si elle n’avait pas croisé la route de José da Silva, un cheminot français originaire de Mindelo, comme elle. En 1987, il sort bouleversé d’un concert de la chanteuse dans un petit club de Lisbonne et l’aide à produire son 1er album un an plus tard, la « Diva aux pieds nus ». 20 ans et une quinzaine d’albums plus tard, elle avait reçu un « Grammy award », deux « Victoires de la musique » et vendu près de 5 millions d’albums dans le monde.

« Petit Pays, je t’aime beaucoup »

Nul besoin d’un long discours pour évoquer la chanteuse, le mieux c’est encore d’écouter sa musique. Pas n’importe quel morceau, celui dédié à son pays.

Terre pauvre remplie d’amour
Où il y a la morna et la coladera
Terre douce pleine d’amour
Où il y a le batuque etle funana.

Trouver la Morna au Cap-Vert

Cette musique est une partie intégrante de l’identité cap-verdienne, plus fort encore, elle l’incarne. Elle est née à Boa Vista dans la seconde moitié du 18ème siècle. Elle est grave et mélancolique et chante la beauté de la mer et l’amour mélancolique. On l’entend au détour d’un bar ou d’un petit club dans la ville de Mindelo, le cœur culturel du Cap-Vert. Les musiciens locaux y jouent les grands morceaux de la morna.

Le Festival de Baía das Gatas est connu comme le « Woodstock africain ». Il est organisé un week-end de pleine lune au mois d’août sur l’île de São Vicente. Son histoire est intimement liée au succès de Cesária Évora.

Vol Cap-Vert

Fiche d’identité du Cap-Vert

Dans l’Océan Atlantique à 500 kilomètres des côtes sénégalaises, il règne au Cap-Vert comme une sérénité, une ambiance de petit bout du monde extrêmement dépaysante. A mille lieues d’un décor paradisiaque surfait, ses paysages sont tout en nuances et en subtilités.

  • Nom : República de Cabo Verde
  • Capitale : Praia
  • L’ancienne colonie portugaise acquiert son indépendance en 1975
  • Superficie : 4.000 km²
  • Population : 500.000 habitants
  • Langue : portugais (officielle), créole capverdien « Kriol »(usuel)

Avez-vous des suggestions pour un prochain article « musical » ?

Photos : Sophoco / Silvio Tanaka, antifluor, Expansao cultural / Flicr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Destination musique : sur les traces de Césaria Evora au Cap-Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous