Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Au nord du désert de Mojave, la Vallée de la Mort est un endroit comme il n’en existe nulle part ailleurs. Profitez d’un vol pour Las Vegas ou d’une excursion depuis Los Angeles pour admirer les somptueux paysages offerts par ce désert inscrit au sein de l’un des plus grands parcs nationaux des États-Unis, en Californie.

Le plus chaud, le plus sec, le plus bas

C’est une terre des extrêmes. Il y a environ un siècle, une température de 56,6°C a été relevée. La température la plus chaude jamais enregistrée dans le monde. Vous vous en doutez, dans ce désert, on ne voit pas souvent la pluie : il en tombe 50 mm par an, seulement. Si bien que, si vous vous y aventurez, mieux vaut avoir avec vous des réserves d’eau en abondance. De même, au moment de louer une voiture aux États-Unis, insistez : c’est un véhicule avec clim’ qu’il vous faut, et rien d’autre.

Autre record à l’actif de la Death Valley : c’est le point le plus bas en Amérique du Nord, correspondant à une dépression de 86 mètres sous le niveau de la mer. Les paysages sont désertiques, presque lunaires à certains endroits.

Visiter Death Valley

Soyons honnêtes, si les températures flirtent avec les 45°C, vous ne pourrez pas passer des heures dehors à admirer le spectacle d’une telle désolation. Mais deux heures, c’est assez de temps pour explorer un peu le parc et voir quelques endroits assez incroyables.

L’itinéraire le plus populaire dans Death Valley est Badwater Road, qui traverse Devil’s Golf Course et le bassin de Badwater, le point le plus bas de toute l’Amérique du Nord. Vous pouvez également emprunter Artist’s Drive. Si vous continuez à l’Est, ne manquez pas Zabriskie Point (un superbe belvédère) ; Si vous continuez vers l’Ouest, vous pourrez vous arrêter un peu dans les dunes de sable. Pour tenter le Diable, embarquez avec un vol pour Los Angeles, avant de vous enfoncer…into the wild.

Devil’s Golf Course – cette vaste plaine tire son nom du fait qu’elle est parsemée de petits trous, comme frappée par des balles de golf tombées de l’espace. Des petites formations déchiquetées donnent un aspect saisissant et chaotique au paysage. Elles sont en sel gemme, érodées par les vents (et parfois la pluie). Comme elles sont extrêmement fragiles, ne vous aventurez pas hors de la route pour marcher dessus !

Zabriskie Point – c’est l’un des points de vue les plus célèbres du parc et un excellent point de vue pour admirer le lever et le coucher du soleil. Il est situé à l’Est de Furnace Creek.

Artist’s Drive – cette boucle vous conduira à travers des collines de sédiments aux teintes colorées de vert, de pourpre et d’or. C’est dans l’après-midi que la lumière est la plus belle. La boucle fait une douzaine de km et est à sens unique. Départ de Badwater.

Incroyable mais vrai : le point le plus élevé du parc – Telescope Peak – culmine à 3.370 m et se trouve à seulement une vingtaine de km du bassin de Badwater, le point le plus bas d’Amérique du Nord ! Un dénivelé équivalent à deux fois la profondeur du Grand Canyon !
Photos : innereye, discopalace, garrysindell, iceninejon / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous