Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Vous avez l’intention de découvrir la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie ou la Russie ? Alors si vous êtes d’un naturel ouvert et curieux, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur les magnifiques lieux de culte que l’on trouve dans ces pays ou ne pas assister à une messe. Or l’orthodoxie, l’une des 3 principales confessions du christianisme, est nettement plus stricte que le christianisme occidental auquel nous sommes habitués. Aujourd’hui encore, les croyants suivent avec assiduité et beaucoup de sérieux les célébrations liturgiques, tout particulièrement dans les pays de l’ex-Union soviétique où la ferveur religieuse n’a cessé de croître depuis la chute du Mur. En 2020, la « foi en Dieu » a même été inscrite dans la Constitution russe. Dans cet article, nous vous donnons donc quelques conseils essentiels pour ne pas commettre d’impair. Car réserver un vol pas cher pour Athènes ou Saint-Pétersbourg est une chose, mais se fondre ensuite avec respect et discrétion dans la culture locale en est une autre !

Portez une tenue appropriée

Comme dans d’autres lieux de culte, dans une église orthodoxe on ne rigole pas du tout avec l’accoutrement. Les principes de base sont très clairs et semblent même assez évidents : pas de vêtements courts, moulants, mettant le corps en évidence ou dévoilant la peau. La pudeur est de mise. Même en plein été, oubliez donc les décolletés et mini-jupes mais également les shorts et débardeurs, y compris si vous êtes un homme. Notez que certains sites parmi les plus rigoristes requièrent des femmes qu’elles se couvrent la tête d’un voile.

Église orthodoxe Kamchatka,Russie

Jetez votre chewing-gum  

En flânant tranquillement dans les rues, il est facile d’oublier qu’on a un chewing-gum dans la bouche et d’entrer dans une église orthodoxe en mâchouillant, sans même s’en rendre compte. Or c’est très mal vu, lorsque ce n’est pas pris comme un manque de respect flagrant. 

Évitez le maquillage

Prêtez attention au maquillage que vous portez. N’oubliez pas que dans toute religion, la modestie, l’humilité, sont des valeurs clés. Faites léger, ne forcez pas le trait et évitez le rouge à lèvres, même si vous ne comptez pas communier. Dans la religion orthodoxe, les pratiquants se signent devant les icônes et reliques puis les embrassent. Laisser une trace sur des objets sacrés d’une grande valeur artistique ne serait pas très délicat de votre part.

Cathédrale en Russie

Ne circulez pas dans l’église pendant le culte 

Contrairement à la liturgie catholique, la liturgie orthodoxe, à consonance plus orientale, a une forte dimension méditative. Les fidèles sont concentrés, debout pendant tout l’office et immobiles. Leurs mouvements étant ainsi fortement restreints, en toute logique les vôtres doivent l’être également. Se promener en touriste dans l’église pendant la célébration est perçu comme un outrage. 

N’embrassez pas le cadre des icônes

On embrasse une icône sainte sur les mains, les pieds, les vêtements mais jamais sur le visage et, plus étonnamment, jamais non plus le cadre qui la met en valeur. Cette restriction a des racines historiques. C’était en effet la coutume des iconoclastes, partisans des empereurs byzantins qui s’opposèrent à l’adoration et au culte des images pendant des siècles. Cela peut paraître un détail pour nous mais pour un pope ou un fidèle très pieux cela veut dire beaucoup ! 

Adoptez la bonne attitude

Pendant les célébrations dans les églises occidentales, certains écoutent l’homélie les bras croisés, chuchotent, rigolent sous cape, et on en fait rarement grand cas. Vous l’aurez compris, la permissivité est loin d’être la même lors d’une messe orthodoxe. Une telle attitude est simplement inenvisageable par les fidèles. Elle perturbe leur recueillement et, au mieux elle les agace, au pire elle les choque. Bref, abstenez-vous.

Église orthodoxe en Roumanie

Ne mettez pas les mains dans les poches et ne croisez pas les jambes 

Dans le rite orthodoxe, les fidèles sont tenus de rester debout pendant toute la durée de la cérémonie qui s’avère être parfois extraordinairement longue. Il existe des exceptions, essentiellement liées à des raisons de santé. Quelle que soit votre position, vous devez maintenir un langage corporel respectueux en tout point et considéré comme tel. Il apparaît par exemple déplacé d’avoir les mains dans les poches ou de croiser les jambes. 

Ne quittez pas une célébration en cours 

Encore une fois, partez du principe que ce qui vaut dans la sphère du christianisme occidental ne vaut pas forcément dans les lieux de culte orthodoxes, cela vous évitera bien des situations embarrassantes. Pendant la messe, il est considéré particulièrement inconvenant d’aller et venir dans l’église sans une bonne excuse, d’y entrer et d’en sortir au gré de ses envies.

Ne tournez pas le dos à l’autel

Dans toutes les confessions chrétiennes, l’autel est au cœur de la liturgie. Il est sacré. Par conséquent, si vous ne voulez pas vous faire remarquer voire offenser les plus sensibles des fidèles, ne lui tournez jamais le dos. Un conseil : si vous êtes venu plus par curiosité culturelle que par conviction religieuse, restez près de la porte afin de pouvoir discrètement sortir de l’église.

Réfléchissez-y à deux fois avant d’entrer avec un enfant

Comme évoqué plus haut dans cet article, le silence est de rigueur à une messe orthodoxe. Les enfants turbulents ne sont donc pas toujours aussi bien tolérés que dans les églises catholiques. Si vous pensez que le vôtre pourrait altérer le calme du lieu et la concentration des fidèles d’une manière ou d’une autre, ne tentez pas le diable (sans mauvais jeu de mot), n’y allez pas. Ou si vous y tenez vraiment, privilégiez les heures creuses, sans cérémonie.

Église orthodoxe à Tinos en Grèce

Crédits photos : istock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.