amerique centrale
| Idées voyage Par

Voyager en Amérique Centrale, oui mais quel pays choisir  ? 

A l’exception du Costa Rica, les pays d’Amérique centrale sont un peu (beaucoup  ! ) délaissés par les voyageurs français et européens, victimes de leur mauvaise réputation en matière de sécurité. Vous allez pourtant voir qu’il ne faut toutefois pas tirer un trait sur toute la région.

Pourquoi un voyage un Amérique centrale ? 

Il y a plein de bonnes raisons de faire un voyage en Amérique centrale. Les paysages volcaniques, les forêts vierges, les côtes pacifique et caribéenne, et une nature sauvage bien plus présente que dans nos contrées. Les populations, les couleurs…, tout est métissé, vivant et coloré.

Autre argument de poids  : il est facile de voyager en Amérique centrale et de sauter de pays en pays car leurs superficies sont petites et les distances sont courtes (le plus grand des pays, le Nicaragua, est environ quatre fois plus petit que la France). D’ailleurs, nul besoin de visa pour les ressortissants français.

Sachez aussi que l’on peut y passer quelques jours ou quelques semaines en dépensant très peu car tout est moins cher que chez nous : nourriture (même en restaurant), logement, transports… Enfin, un espagnol facilement compréhensible règne partout.

Bref, l’Amérique centrale est une terre de découverte de premier choix pour celles et ceux qui recherchent l’évasion, la nature, la découverte culturelle, sans les aléas du tourisme de masse et avec ce brin d’aventure qui excite la curiosité des voyageurs chevronnés (et parfois même de danger, nous allons en reparler).

Mais au fait, quand on parle d’Amérique centrale, de quoi parle-t-on précisément ? Les définitions varient selon que l’on se place du point de vue de la géographie ou de l’histoire (coloniale notamment). Mais pour simplifier les choses, on peut considérer que l’Amérique centrale correspond à cette bande de terre entre l’océan Pacifique à l’Ouest, la mer des Caraïbes à l’Est, le Mexique au Nord et la Colombie au Sud. Ce sont sept petits et très petits pays, du Nord-Ouest vers le Sud-Est : le Guatemala (Guatemala), le Belize (Belmopan), le Honduras (Tegucigalpa), le Salvador (San Salvador), le Nicaragua (Managua), le Costa Rica (San José) et le Panama (Panama).

7 pays, mais lequel choisir ? 

Sécurité

Le paramètre sécuritaire est primordial car la criminalité est très développée. Elle est souvent entretenue par le trafic de drogue et peut toucher les touristes, même s’ils n’en sont pas la cible principale. De ce point de vue, le Honduras et le Salvador sont des pays à éviter absolument et à réserver aux voyageurs expérimentés, qui parlent l’espagnol et possèdent déjà une bonne connaissance de la région. Ceux qui sauront reconnaître une situation de risque et ne pas se trouver là où il ne faut pas.

A l’opposé, le Costa Rica et le Nicaragua ont bien meilleure réputation que leurs voisins du Nord et passent pour être les pays les plus sûrs de la région. Le Guatemala adossé au Mexique se trouve dans une situation intermédiaire. Naturellement, cela est schématique et il ne s’agit que de statistiques et de probabilité, car les expériences de terrain sont toujours très diverses.

Notez toutefois qu’il y a des finesses locales. Prenons l’exemple du Honduras où il est tout à fait possible d’aller découvrir en toute sécurité les îles de la Baie, le Golfe de Fonseca, les départements du Valle et de Copán, proche du Guatemala, où se trouve un important site Maya.

La nature

Le voyageur qui recherche avant toute autre chose une nature préservée et des beaux paysages portera naturellement son choix sur le Costa Rica.

Secosta rica 2s façades maritimes, ses forêts et ses volcans offrent des paysages d’une beauté exceptionnelle.

En plus, la préservation de l’environnement est la priorité absolue du Costa Rica, modèle en la matière. Le Costa Rica est aussi le pays le plus sûr et le plus développé de la région.

Quelques bémols tout de même : tout est beaucoup plus cher que dans les pays voisins et les Occidentaux (Américains notamment) sont partout et souvent à la tête des auberges de jeunesse et autres B&B.

Cela limite donc forcément l’attrait culturel et le dépaysement. En somme : le Costa Rica, c’est la destination de l’Amérique centrale soft, idéale pour une première approche.

Les civilisations

L’espagnol est la langue officielle de tous les petits Etats d’Amérique centrale à l’exception du Belize (anglais). La majorité de la population est métissée entre les populations indigènes et les anciens colons (espagnols surtout, mais aussi allemands, italiens, français…).

Si le Costa Rica se révèle relativement pauvre en patrimoine culturel et humain, le Guatemala fait figure de tour de Babel. Une véritable explosion de couleurs et de sons qui séduit à coup sûr les aventuriers car les populations indigènes aux modes de vie traditionnels sont très présentes et visibles.

Et si le Nicaragua offrait la meilleure synthèse de cette Amérique centrale et se révélait la destination idéale  ?  Moins touristique que le Costa Rica, plus sûr et plus apaisé que le couple Honduras/Salvador, riche en nature et en culture. Nous votons pour lui et nous embarquons sans plus tarder dans un vol Paris-Managua ! 

Photo : Guatemala-0554 (par Dennis Jarvis Suivre / Flickr cc)

Laissez un commentaire