Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

En théorie, toute personne handicapée moteur a le droit de voyager comme tout un chacun. Mais dans les faits, la discrimination existe bel et bien et on ne compte plus les brèves, dans la presse, relatant les désagréments rencontrés par des personnes en chaise roulante. D’où cette question : est-il vraiment possible de voyager en totale autonomie pour des personnes handicapées ?

Même si l’évidence ne saute pas aux yeux, la réponse est OUI, bien évidemment ! Avec une bonne organisation et des informations fiables, vous saurez que handicap et voyage peuvent faire très bon ménage. Voici donc quelques conseils pour vous guider dans l’organisation de votre voyage.

Le choix de la destination

Les conditions d’accessibilité ne sont pas toujours les mêmes en fonction des pays. Si vous décidez de faire vos propres recherches sur internet, vous pourrez vous appuyer sur le classement effectué par la commission européenne et le forum européen des personnes handicapées organisé chaque année. Le but étant de décerner un prix : « l’access City Award », aux villes européennes les plus accessibles en termes d’espaces publics, de transports et d’infrastructures liées au déplacement.

Si vous souhaitez explorer des horizons plus lointains, sachez également que de nombreuses destinations telles que l’Australie ou Singapour disposent d’infrastructures adaptées aux personnes à mobilité réduite. Renseignez-vous en amont avant d’entamer toute démarche.

Voyage-et-handicap

En avion

Prendre l’avion lorsqu’on est en fauteuil roulant requiert toute une organisation. Tout d’abord, pensez à prendre contact avec la compagnie aérienne dès que vous aurez choisi une destination et un vol précis. La loi européenne stipule, fort heureusement, que tout prestataire de services doit pouvoir accueillir dans de bonnes conditions toute personne.

Après avoir réservé votre vol, appelez le service client pour communiquer la liste de ce dont vous aurez besoin pour votre voyage : une aide supplémentaire lors de l’embarquement, un délai de temps suffisant lors d’une escale pour rejoindre la porte d’embarquement… Dans beaucoup de cas, c’est une mauvaise communication, interne au prestataire, qui est à l’origine des problèmes. Pour l’éviter, prenez contact avec la compagnie un ou deux jours avant votre départ.

La compagnie aérienne avec laquelle vous voyagerez doit connaître en détail la situation, de ce fait, soyez précis dans la transmission des informations : les dimensions du fauteuil roulant, les soins spécifiques à apporter, etc.

Le jour du grand départ, il est important de se rendre tôt à l’aéroport pour le check-in. Car ces quelques conseils précédents n’éliminent pas complètement les risques de complications.

Comptez au minimum 2h pour les vols intérieurs et 3h pour les vols internationaux. Une fois en l’air et à l’approche de votre destination, n’hésitez pas à solliciter les hôtesses de l’air pour obtenir leur aide à la descente de l’avion.

À savoir : le transport d’équipements médicaux (fauteuil roulant inclus) est toujours gratuit peu importe la compagnie, et cela, même si vous n’avez pas de bagages en soute.

voyager-en-avion-fauteuil-roulant

Accessibilité des sites, transports et hôtels

Sélectionner une destination où les conditions d’accessibilité vous permettent de vous déplacer partout, ne suffit pas. Il faut aussi penser à se renseigner sur l’accessibilité des endroits à visiter, des hébergements ou encore des transports locaux. Seulement voilà, face au grand nombre d’informations qu’on peut trouver sur internet, informations souvent incomplètes et ne tenant pas compte du degré de mobilité de chacun, un vrai parcours du combattant peut s’interposer entre vous et votre séjour de rêve.

Pour éviter cela, faites confiance à Handiplanet, le premier guide de voyage collaboratif et social pour les personnes à mobilité réduite. Comment ça fonctionne ? Rendez-vous sur leur site ou téléchargez leur application sur votre mobile directement (sur iOS ou Android). Vous y retrouverez toutes les expériences accessibles du monde entier qui sont partagées sur la plateforme par des voyageurs. Vous pourrez y ajouter les vôtres et ainsi aider à votre tour. Handiplanet rassemble différentes thématiques couvrant toutes les informations nécessaires sur place : aéroports, pharmacies, magasins, monuments, loisirs et divertissements, hôpitaux, hôtels, bus, train… Et bien d’autres encore !

handiplanet

Prévenez votre médecin

Il ne manquera pas de vous prodiguer quelques précieux conseils pour supporter, au mieux, un long vol souvent fatiguant. Si vous avez besoin de médicaments spéciaux, assurez-vous d’en emporter une quantité suffisante avec, bien sûr, les prescriptions adéquates pour les contrôles.
Ces précautions ne sont pas inutiles car, selon votre destination, il pourrait être difficile de se les procurer sur place, et cela même avec une ordonnance en bonne et due forme.

Comme les règles de sécurité s’appliquent sans distinction, faites rédiger par votre médecin tous les papiers justificatifs au transport en bagage à main de vos médicaments, surtout s’ils sont liquides !

RDV médical handicap

Vous avez d’autres super conseils à partager avec nous ? Dites-nous tout en commentaire ! 🙂

Crédits : iStock, Handiplanet

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous