Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Dans les années à venir, il se pourrait que la planète soit amenée à vivre de grands changements. La pollution, la déforestation, le tourisme de masse et le non-respect de l’environnement sont autant de menaces qui impacteront fortement certains lieux naturels pourtant d’une grande beauté.

Évidemment, nous espérons tous qu’une prise de conscience collective suffisamment forte nous épargne cette vision morose. Néanmoins, certains sites d’une beauté enchanteresse pourraient disparaître malgré tout dans un avenir proche. Dans le doute, peut-être est-ce le moment d’aller à leur encontre…?

1. La Grande barrière de corail, en Australie

Le plus vaste récif corallien de la planète est chaque jour un peu plus endommagé par le réchauffement climatique et la pollution de l’eau. Des milliers de poissons dans des eaux turquoises et une palette colorée de coraux, ça vous fait rêver ? Et bien ajoutez vite la Grande barrière de corail sur votre travel list, car au cours de ces 30 dernières années, les coraux ont perdu plus de 90 % de leur couleur. Qui plus est, la montée de la température des eaux laisse craindre leur prochaine disparition vers les années 2050. Si vous voulez être le témoin vivant de ce patrimoine naturel et plonger par la même occasion dans ces eaux encore foisonnantes, ne vous posez pas de questions, foncez !

Grande-barrière-de-Corail

2. L’Amazonie, au Brésil

L’Amazonie est la plus grande forêt tropicale de la planète. Aussi surnommée “le poumon vert”, cette forêt est partagée entre 5 pays : le Brésil, la Colombie, le Pérou, le Venezuela et l’Equateur. Plus que jamais menacé par la déforestation et les incendies, ce poumon vert est devenu nettement asthmatique depuis la perte d’une partie de sa biodiversité et de plus de 17 % de sa surface au cours de ces dernières décennies. Elle pourrait bien avoir disparue avant même que l’on ait pu la découvrir dans sa totalité.

Amazonie

3. Les Maldives

Vous avez décidé de vous envoler vers les Maldives pour passer votre lune de miel au soleil ? Connue pour ses eaux limpides, ses plages de sable blanc à perte de vue, et sa faune maritime incroyable, les Maldives pourraient bientôt être rayées de la carte du monde. En effet, la majorité de cet archipel est à moins d’un mètre au-dessus de l’océan. Elle est donc la destination la plus vulnérable face à la montée des eaux. Le sort ne jouant pas en faveur des Maldives, elles ont toutes les chances de se retrouver immergées d’ici la fin du siècle.

Maldives

4. La mer Morte

La mer Morte sera-t-elle bientôt victime de son destin ? Et bien, il y a de fortes chances que oui. Et pour cause, cette mer située entre la Jordanie et l’Israël a vu son altitude chuter. De 392 mètres en dessous du niveau de la mer en 1960, elle est passée à -432 mètres aujourd’hui. Cette oasis salée s’assèche d’année en année, et pourrait bien disparaître d’ici 2050.

Petite anecdote concernant la mer Morte ? Il faut vraiment le vouloir pour s’y noyer. C’est la mer la plus salée du monde, et sa densité est telle que l’on y flotte comme un bouchon. Il n’y existe aucune espèce animale. Si, cependant, ses eaux aux vertus thérapeutiques vous attirent, il est toujours temps de réserver un vol vers la Jordanie ou Israël !

Mer-Morte

5. Madagascar

Mosaïque de peuples différents, détentrice de nombreuses espèces végétales et animales endémiques vivant en pleine nature. Madagascar est une terre d’une biodiversité exceptionnelle. Des baobabs âgés de 1500 ans, plus de 100 espèces de lémuriens répertoriés sur l’île. Un éden animal et végétal aujourd’hui menacé par le trafic d’espèces sauvages, par les incendies causés pour le défrichage et par les pâturages sur les zones sauvages. L’exploitation forestière illégale et l’exploitation minière dans des zones protégées finissent de dépouiller l’île de toutes ses richesses naturelles. Alors si vous avez toujours rêver de partir danser sur la chanson “I like to move it” entouré d’une troupe de lémuriens, c’est encore le moment ! 😉

Madagascar

Crédits : iStock

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous