Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   6 min. de lecture

Vous souhaitez que vos voyages soient aussi un moyen de répandre le bien autour de vous ? Vous voulez vous sentir utile et aider les autres ? Il y a fort à parier que la mission humanitaire soit faite pour vous ! Découvrez six façons de partir faire de l’humanitaire à l’étranger en fonction de votre profil et de vos attentes.

Un voyage humanitaire, qu’est-ce que c’est ?

Envie de changer le monde, une action à la fois ? Alors, pourquoi ne pas envisager de partir pour un voyage humanitaire ? Vous voilà, sac à dos en main, prêt à explorer de nouveaux horizons, mais pas seulement pour prendre des selfies devant des monuments historiques ! Non, avec le voyage humanitaire, votre aventure a un objectif bien plus grand. En tant que voyageur humanitaire, vous vous engagez à aider ceux qui en ont le plus besoin. Construire une école, enseigner, apporter des soins médicaux, ou plus simplement donner un peu de votre temps et de votre amour…

Le voyage humanitaire, c’est l’occasion parfaite de voir le monde sous un autre angle, de vivre des expériences inoubliables et de créer des liens forts tout en faisant la différence. Prêt à embarquer pour l’aventure la plus enrichissante de votre vie ?

Le SV, pour les moins de 30 ans qui souhaitent s’engager en Europe

Le SVE, ou Service Volontaire Européen, est un programme européen qui propose aux moins de 30 ans des missions dans des domaines aussi divers que l’environnement, l’économie solidaire ou la santé.

Comment ça fonctionne ?

Les missions durent en général de deux à douze mois et sont réservées aux résidents des pays participant au programme ou des pays partenaires.

Les volontaires sont logés et nourris et leurs frais de voyage sont pris en charge à hauteur de 70 % à 100 %, suivant la destination. Ils perçoivent en plus une indemnité mensuelle – variable en fonction des pays – et bénéficient d’une protection sociale.

Comment bénéficier du SV ?

La première étape consiste à trouver une organisation d’envoi. Vous pouvez utiliser la base de données SVE pour trouver les organisations d’envoi accréditées. Recherchez ensuite les missions qui vous intéressent. Mieux vaut comprendre l’anglais écrit car les descriptions des projets sont généralement en anglais. Après avoir identifié des projets intéressants, contactez l’organisation d’accueil pour vérifier si elles recherchent toujours des volontaires. Si oui, envoyez votre CV et lettre de motivation en mentionnant les coordonnées de votre organisation d’envoi. Une fois qu’une organisation d’accueil a accepté votre candidature, contactez votre organisation d’envoi pour qu’elle prenne en charge les démarches administratives nécessaires. Après l’acceptation de votre dossier, vous devrez signer un Contrat d’Activité qui réglementera les conditions de votre volontariat. À la fin de votre mission, vous recevrez un certificat SVE évaluant votre activité volontaire et mentionnant les compétences acquises.

voyager en train en europe

Les Nations Unies pour ceux qui disposent d’un diplôme universitaire

Si vous disposez d’un diplôme universitaire et d’une expérience de 2 ans dans un domaine clé, que vous avez plus de 25 ans et que vous souhaitez vous engager sur plusieurs mois, vous pouvez devenir volontaire des Nations Unies.

Votre compétence, qu’elle appartienne au domaine médical, éducatif ou encore environnemental, pourra être mise à contribution dans plus de 100 pays aux quatre coins du monde.

Comment ça fonctionne ?

Les missions durent en général de 6 mois à 1 an. Le volontaire bénéficie d’une allocation de subsistance, d’une prise en charge des frais d’installation, de déplacement et de réinstallation, d’une assurance santé et de congés annuels.

Comment faire du volontariat pour les Nations Unies ?

Vous devez créer un profil dans la banque de candidats du Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) via leur site web. Les nouvelles opportunités de volontariat sont régulièrement publiées sur le site du Programme VNU. Vous pouvez à tout moment consulter ces opportunités et postuler à celles qui correspondent à vos qualifications et intérêts.

Le service civique à l’étranger pour les moins de 26 ans

Le service civique à l’étranger s’avère être une excellente alternative pour voyager et s’engager dans l’humanitaire sans que l’âge soit une barrière.

Le service civique est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans et propose des missions variées aussi bien dans l’accompagnement des personnes âgées ou des handicapés que dans le soutien scolaire dans des écoles reculées ou des orphelinats.

Comment ça fonctionne ?

Les missions durent de 6 mois à 1 an. Les volontaires reçoivent une indemnité mensuelle de 580,62 € minimum, avec une bourse supplémentaire pour les jeunes dont le foyer bénéficie du RSA. Les coûts supplémentaires (déplacements internationaux, hébergement et nourriture) sont généralement à la charge du volontaire.

Comment effectuer un service civique à l’étranger ?

Vous pouvez trouver des offres de mission sur le site du Service Civique. Une mission vous intéresse ? N’hésitez pas à postuler en envoyant un formulaire et une lettre de motivation et en joignant un CV. Votre candidature sera transmise à l’organisme d’accueil qui se chargera de la sélection. Chaque association est libre de sélectionner ses candidats. Nous vous conseillons de postuler à plusieurs offres car les missions sont peu nombreuses par rapport à la demande.

Le bénévolat pour une ONG sur une courte période

Si vous souhaitez vous engager dans l’humanitaire pour quelques semaines, la solution de l’ONG et des chantiers internationaux peut être intéressante. Ces derniers vous feront par contre payer une somme conséquente pour vos billets d’avion, votre logement et vos frais de voyage.

Attention à bien choisir votre ONG car beaucoup d’abus ont été récemment constatés.

Partir comme bénévole sur un chantier international représente une bonne idée, à condition de bien choisir son organisme.

Comment ça fonctionne ?

Les missions sont ouvertes dès l’âge de 16 ans et sont particulièrement adaptées aux vacances de deux à trois semaines.

Comment faire du bénévolat pour une ONG ?

Identifiez le domaine dans lequel vous souhaitez vous engager (aide humanitaire, protection de l’enfance, soutien aux personnes en situation de précarité, etc.) et rejoignez différentes plateformes (Benevolt ou Volunteer World par exemple) pour consulter les offres de bénévolat disponibles. Ces plateformes permettent de comparer les différentes missions humanitaires proposées par les ONG. Une fois que vous avez trouvé une mission qui vous intéresse, inscrivez-vous sur la plateforme et postulez à la mission. Si votre candidature est retenue, vous serez probablement invité à une formation ou à une séance d’information avant de commencer.

LE VSI pour les demandeurs d’emploi souhaitant partir sur une longue période

Le VSI, volontariat de solidarité internationale, s’adresse aux personnes majeures et sans emploi. Il est réalisable dans l’une des 25 associations partenaires et se déroule toujours hors de l’Europe.

Il sera ainsi possible de partir en Argentine, au Vietnam ou encore en Tanzanie pour faire de l’animation sociale, dispenser des cours ou travailler dans la construction.

Comment ça fonctionne ?

Les missions de VSI durent de six mois à deux ans et sont « rémunérées » par une indemnité mensuelle variant de 100 à 800€ en fonction des pays, exonérée d’impôts. La durée cumulée du VSI ne peut excéder six ans. Les volontaires bénéficient d’une couverture sociale, d’assurances complémentaires et de droits à la retraite

Comment bénéficier du VSI ?

Vous pouvez consulter les offres publiées sur le site de France Volontaires ou contacter directement les associations agréées. Après avoir trouvé une mission, vous devez postuler directement auprès de l’association concernée. Un casier judiciaire pourra être demandé. Si votre candidature est acceptée, vous signez un contrat avec l’association qui détaille les conditions de votre mission. L’association assure une formation avant le départ et prend en charge les frais de voyage.

rencontre locale

Vous n’êtes pas sûr de vouloir vous engager et préférez voyager en autonomie ? Découvrez les meilleures destinations où partir seul !

Photos: Shutterstock, iStock

10 réponses à “6 façons de partir en mission humanitaire

  1. Je suis un enseignant à la retraite avec 38 ans d expérience. Ayant milité pendant de longues années dans les organisations de jeunesses avec une militantisme dans le mouvement syndical. J ai 62 ans et voudrais faire du service volontaire à l étranger. Comment faire pour intégrer un service volontaire ?

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.
      Tout est indiqué dans l’article, je vous invite à contacter directement l’organisme qui vous intéresse :).

      Bien à vous
      Nina

  2. Je suis pensionné et passionné par le foot dont j’ ai la licence UEFA j’ aimerais participer a’ l’ organisation de tournois de quartiers pour la détection de talents

  3. Je suis à la retraite aide soignant aide medido psychologique sportif diplômé de foot comment je peux aider

    1. Bonjour,

      Il existe de nombreux organismes vous permettant de faire une mission humanitaire, tout est expliqué dans notre article.

      Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser directement aux différents organismes prônant le volontariat 🙂

      Belle journée !

      1. Je suis à la retraite aide soignant aide medido psychologique sportif diplômé de foot comment je peux aider

        1. Bonjour,

          Merci pour votre commentaire.
          Tout est indiqué dans l’article, je vous invite à contacter directement l’organisme qui vous intéresse :).

          Bien à vous
          Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *