Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Avant de partir pendant un an à l’autre bout du monde grâce à un Working Holiday Visa, il est important de bien s’assurer pour ne pas que cette magnifique expérience se transforme en cauchemar.

Pourquoi souscrire à une assurance voyage avant de partir en PVT ?

La France a aujourd’hui des accords bilatéraux pour l’obtention de visa PVT avec huit pays (bientôt neuf avec le Brésil) : le Canada, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Argentine, du Japon, de Taiwan, de la Corée du sud, de Singapour, de Hong-Kong et de la Russie.

Si l’assurance est obligatoire au Canada, elle est fortement recommandé partout ailleurs, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande, destinations très populaires auprès des PVTistes mais où les frais médicaux sont particulièrement élevés. Ni votre mutuelle ni la sécurité sociale ne vous couvrira dans ces pays. Quant à l’assurance de votre carte bancaire, elle n’est plus valable après 90 jours.

Dans les faits, les risques lors de votre séjour en PVT sont les mêmes qu’au quotidien en France. Un accident de voiture ou de scooter est vite arrivé. Une coupure sur son lieu de travail, notamment pendant du « fruit picking » en Australie ou en faisant la plonge dans un restaurant à Montréal, une morsure de serpent ou même une simple gastro sont des cas fréquents qui nécessitent des soins donc une couverture santé.

Comment bien choisir son assurance PVT ?

La formule PVT étant de plus en plus populaire auprès des jeunes français, les assureurs proposent quasiment tous des assurances dédiées au séjours en Working Holiday Visa. Il est donc important de bien comparer les différentes offres. Vérifiez le montant du plafond et de la franchise pour les frais médicaux. Faites également attention à ce qui est exclu du contrat d’assurance. D’autres points sont important : l’assurance rapatriement, le retour anticipé, les sports « extrêmes » mais aussi les limites géographiques de votre couverture si vous souhaitez voyager ailleurs que dans votre pays d’accueil.

Le contrat Cap Working Holiday de l’assureur Chapka et l’assurance PVT Working Holiday Visa d’AVI International sont particulièrement bien adaptés aux candidats au Permis Vacances Travail. Globe PVT propose aussi une assurance bien adaptée, choisie par de nombreux PVTistes.

Si en lisant le contrat, vous ne comprenez pas quelque chose, n’hésitez pas à poser la question. La première approche avec le service client vous permettra aussi de juger du sérieux et du conseil que peut-vous apporter le spécialiste de l’assurance. Cela vous rassurera avant le départ, et cela rassurera aussi vos parents !


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


5 réponses à “Quelle assurance-voyage pour un PVT ?

  1. Bonjour,

    Vous avez raison il est impératif pour un voyageur de s’assurer.

    Avant de partir en PVT j’ai comparé beaucoup d’assurances, et mon choix s’est tourné vers GoByAVA.
    Et j’ai bien fait, car j’ai eu un problème de santé qui m’a conduite à l’hôpital, et je n’ai eu à avancer aucun frais. J’ai même pu choisir un hôpital privé. Puis durant tout mon séjour, ils ont été là pour moi, en m’appelant plusieurs fois pour savoir comment j’allais. ça fait toujours plaisir quand on est à des milliers de km de sa famille et de ses amis ^^

    Leurs prix sont vraiment correctes et on peut en plus payer 3 fois sans frais.
    Et en ce moment j’ai vu qu’il y avait une promo où on à 5% offert avec le code promo TRAVEL + le 12e mois offert. ça revient à 31€ par mois

    http://bit.ly/PVTAVA

    Bon voyage à tous et surtout assurez-vous ! 😉

  2. Permettez moi de me corriger en disant que le PVT Canada était UN des premiers ( la Nouvelle Zélande et le Japon étant les premiers en 1999 ) !

  3. Bonjour,
    Je rejoins tout à fait cet article par rapport à l’importance de s’assurer même si pas obligatoire.
    Je parle en connaissance de cause car je réponds sur des questions d’assurance ( notre assurance Globe PVT ) posées par des Pvtistes sur un forum et ce depuis la création du visa vacances travail qui à l’origine concernait les français qui partaient au Canada.
    Et je peux vous dire qu’en 7 ans d’échanges sur ce forum, j’en ai vu passer des cas sérieux, tristes … de personnes sans assurances et aussi des cas tristes et sérieux de personnes qui avaient souscrit l’assurance mais qui au moins n’ont pas eu à se préoccuper du côté financier.
    Je peux également vous dire que malgré les exemples qui sont donnés par des Pvtistes qui ont personnellement vécu de telles situations et qui recommandent de prendre une assurance, il y a toujours trop de jeunes qui partent sans s’assurer.
    Il existe effectivement plusieurs solutions d’assurance adaptées aux PVT/WHV/EIC, ce qui donne un choix au Pvtistes et c’est très bien.
    Le plus important dans tout ceci est que le Pvtiste parte assuré, qu’il prenne conscience qu’il ne doit même pas se poser la question « est-ce que je le fais ou pas ». Ce doit être naturel !

  4. Vaste sujet qui mérite qu’on y accorde la plus grande attention avant le départ. Suite à notre PVT en Australie, nous avons créé un comparatif des grandes assurances spécialisées PVT / WHV, avec un tableau qui détaille chaque garantie, une à une. C’est par ici : http://kowala.fr/assurances-pvt-whv/

    Comme vous le dites, un accident est si vite arrivé, et même sans ça, les soins ordinaires coûtent très chers dans des pays comme l’Australie et le Canada. J’en ai fait l’expérience au pays des kangourous, rien de grave mais mon cou était un peu capricieux suite à du fruit picking intense… et hop 100$ d’ostéopathe (c’est le tarif). Du coup, j’étais bien content d’être couvert…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous