Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

Vous partez prochainement en Italie et êtes un fervent partisan d’architecture religieuse ? Attendez-vous à être émerveillé ! De la Sicile jusqu’à la capitale, partons à la découverte des plus belles cathédrales d’Italie. Gothique, Renaissance ou Baroque, peu importe leur style, elles font partie du paysages depuis de nombreux siècles déjà et témoignent d’un savoir-faire absolument extraordinaire pour l’époque. C’est parti !

1. La Cathédrale de Milan

C’est LE symbole de Milan et un incontournable pour tous les visiteurs ! Comme tout droit sortie d’un conte de fées gothique, sa façade est un véritable chef-d’œuvre, couverte de sculptures si détaillées que vous pourriez passer des heures à les admirer sans jamais vous lasser. Montez sur les toits du Duomo de Milan et accédez à une vue panoramique sur la ville. Vous voilà au sommet de l’un des édifices gothiques les plus impressionnants au monde.

Milan, Italie

2. La cathédrale de Sienne

Le Duomo di Siena fait partie des plus beaux édifices gothiques de Toscane. Sa façade réalisée en marbre polychrome blanc, vert et rose, date de la fin du XIIIe siècle et fut réalisée par Giovanni Pisano. L’on y découvre une porte centrale en bronze célèbrant la Glorification de Marie, entourée de trois portails ornés de tympans, colonnes et architraves finement sculptés. À l’intérieur, nous voilà accueillis par la chaire de Nicola Pisano et par l’autel Piccolomini et ses quatre sculptures anciennes de Michel-Ange.

3. La cathédrale Saint-Marc à Venise

Vous partez prochainement en voyage à Venise ? Profitez-en pour découvrir ce trésor d’art byzantin niché au cœur de la Piazza San Marco. À l’intérieur, l’on y découvre plus de 8000 mètres carrés de mosaïques majoritairement en or, une iconographie riche qui retrace l’histoire sacrée de la ville sur une période de 800 ans​​. L’architecture extérieure n’est pas en reste, avec ses façades richement ornées et ses cinq portails majestueux encadrés de colonnes en marbre polychrome. Au sommet, la célèbre mosaïque dorée du « Jugement dernier » domine le portail principal. Coup de coeur garanti !

4. La cathédrale de Lecce

Direction maintenant la région des Pouilles, et plus précisément le Duomo di Lecce, l’un des plus beaux édifices baroques du sud de l’Italie. Dédiée à l’Assomption de la Vierge Marie, cette cathédrale est le siège de l’archidiocèse de Lecce. Du haut de ses 70 mètres, le campanile domine la magnifique place baroque sur laquelle elle se dresse. Reconstruite entre 1659 et 1670 par l’architecte Giuseppe Zimbalo, à la demande de l’archevêque Luigi Pappacoda, la cathédrale arbore deux façades baroques. La façade principale, tournée vers l’ouest, est sobre comparée à celle du nord qui, donnant sur la Piazza del Duomo, dévoile une multitude de statues et de détails.

5. La cathédrale Saint-Pierre à Rome

Incontournable lors d’un voyage à Rome, le Vatican abrite une succession de bâtiments religieux tous plus extraordinaires les uns que les autres. Et parmi eux, se trouve évidemment la cathédrale Saint-Pierre, une gigantesque basilique qui, avec sa façade imposante, ouvre sur la majestueuse place Saint-Pierre. Sa construction s’étendit de 1506 jusqu’en 1626 et impliqua les artistes et architectes les plus réputés de l’époque, dont Bramante, Michel-Ange, Maderno et Le Bernin. La coupole, dessinée par Michel-Ange, reste une prouesse technique et artistique puisqu’elle domine Rome du haut de ses 136,57 mètres. 

Vatican-Rome-Shutterstock

6. La cathédrale de Naples

Dédiée à la Vierge Marie et célèbre pour abriter les reliques de San Gennaro, le saint patron de la ville, la cathédrale de Naples offre un aperçu de l’art sacré et de la dévotion des Napolitains à travers les siècles. Construite sur les fondations de deux basiliques paléochrétiennes, la cathédrale actuelle a été commissionnée par le roi Charles Ier d’Anjou dans un style gothique angevin et achevée au début du 14e siècle sous Robert d’Anjou. Elle abrite la Chapelle Royale du Trésor de San Gennaro, où l’on peut admirer des fresques de Domenichino et Giovanni Lanfranco, ainsi que d’autres œuvres d’art remarquables, comme un retable de Francesco Solimena et une grille en bronze de Cosimo Fanzago​​.

7. La cathédrale de Florence

La Cathédrale de Santa Maria del Fiore de Florence est un chef-d’œuvre emblématique de la Renaissance. Sa coupole, conçue par Filippo Brunelleschi, témoigne des techniques de construction innovantes de l’époque. Comment réaliser une structure aussi massive sans l’appui de charpentes en bois ? C’est bien simple, il s’agit de la plus grande coupole en maçonnerie jamais construite ! Avec ses panneaux de marbre polychrome aux nuances de vert et rose, bordés de blanc, la façade de la cathédrale de Florence est reconnaissable parmi toutes. Pas étonnant qu’elle soit classée au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Florence Italie Shutterstock

8. La cathédrale d’Orvieto

Installée sur une falaise de tuf, la cathédrale d’Orvieto dévoile une façade composée d’un immense triptyque gothique et enrichie de bas-reliefs narratifs et de mosaïques. Ces œuvres, réalisées entre 1320 et 1330, sont complétées par des statues en bronze des quatre évangélistes​. La rosace, œuvre d’Andrea Orcagna datant de 1358, est un chef-d’œuvre en soi, entouré de figures des quatre Docteurs de l’Église et surmonté de statues des douze apôtres. Et l’intérieur de la cathédrale se veut tout aussi impressionnant, avec ses trois nefs divisées par des colonnes et des pilastres de basalte noir et de travertin blanc.

9. La cathédrale de Pise

Impossible de la louper lors d’un voyage à Pise ! Sur la célèbre Piazza dei Miracoli, le Duomo di Pisa fut construit à partir de 1063 grâce aux richesses rapportées de Palerme. Conçue par l’architecte Buscheto, la cathédrale de Pise est à la première à arborer le style du roman pisan, fusion de l’architecture orientale, byzantine et lombarde​​​​. Initialement conçu comme une croix grecque, son plan a été transformé en une croix latine avec une nef centrale flanquée de deux allées de chaque côté. La présence de deux matronea élevées dans la nef, soutenues par des colonnes monolithiques en granite, témoigne de l’influence byzantine sur son design​​.

10. La cathédrale de Monreale en Sicile

Cap sur la Sicile ! Perchée en hauteur, la Cathédrale de Monreale est un bel exemple d’art normand. Commanditée par Guillaume II le Bon entre 1172 et 1176, elle illustre parfaitement la synthèse des influences arabo-normandes et byzantines qui caractérisent la Sicile de l’époque. Avec sa façade flanquée de tours et ornée d’éléments normands et d’incrustations de pierre, elle incarne la grandeur architecturale de cette période​​. À l’intérieur, difficile de ne pas se laisser envoûter par les mosaïques byzantines à fond d’or qui couvrent presque tous les murs.

Vous en voulez encore ? Découvrez aussi notre sélection des plus belles cathédrales d’Espagne !

Crédit photos : iStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *