Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Impossible de dissocier le Népal du trekking et de l’alpinisme. Et pour cause, le pays est la destination n°1 des randonneurs en quête de paysages montagneux à couper le souffle et de rencontres inoubliables. Les possibilités de treks y sont aussi nombreuses que le pays abrite de montagnes. Mustang, Ganesh Himal, l’Everest, l’Annapurna… Pour vous aider lors de votre prochain voyage, voici notre sélection.

5. La Vallée de Langtang

Niveau facile

Situé près de Katmandou, le massif de Langtang a la particularité d’être très facile d’accès depuis la capitale. C’est l’une des régions du Népal où les traces du tremblement de terre de 2015 sont les plus importantes. Malgré cela, les lodges et les sentiers ont été reconstruits et accueillent à nouveau des étrangers.
Nous classons ce trek dans la case « facile » puisqu’il permet d’appréhender les pentes népalaises tout en douceur, à une altitude raisonnable. C’est la meilleure randonnée si vous ne disposez que de peu de temps et que vous souhaitez accéder à de somptueux panoramas sur les hauts sommets de Langtang Lirung et de Ganesh Himal.

Vallée-Langtang

4. Le Khopra Trek

Niveau facile à moyen

Alternative intéressante au tour des Annapurna, le Khopra Trek est le dernier né des treks népalais. Il ne passe pas au-dessus de 3600 mètres d’altitude sans pour autant lésiner sur les vues à couper le souffle sur le Dhaulagiri et sur le massif des Annapurna. Facile d’accès si vous avez un billet d’avion Paris-Katmandou, ce trek est à ne pas manquer si vous souhaitez alterner entre les paysages sauvages et grandioses du Népal et les petits villages isolés. Comptez en moyenne six jours de marche pour effectuer cette randonnée magnifique.

Khopra-Trek

3. Le Tour du Manaslu

Niveau moyen

Ce trek d’environ 13 jours vous permet de séjourner en lodge et chez l’habitant le long d’un parcours superbe, mêlant des paysages montagneux sauvages, des petits villages et la rencontre avec les cultures gurung et tibétaine.
Il s’agit d’un trek extrêmement riche et varié qui grimpe à plus de 5000 mètres d’altitude juste à côté des glaciers du Manaslu. Situé légèrement à l’écart des sentiers touristiques, il sillonne une vaste vallée et évolue jusqu’au col de Larkya à 5135 mètres d’altitude, point d’orgue de la randonnée.

Mohare-Danda

2. Le Sanctuaire – Camp de Base des Annapurnas

Niveau moyen à difficile

C’est cette fois au nord de la ville de Pokhara que nous vous emmenons à la découverte de l’une des plus belles zones de trek de notre planète : les Annapurnas. Rares sont les régions à offrir une telle diversité de paysages, en commençant d’abord par une zone humide puis en accédant aux zones polaires des glaciers. La région abrite une foule de treks pour les passionnés, allant du plus accessible (Sanctuaire des Annapurnas ou trekking de Jomsom) au plus complet (Camp de Base des Annapurnas).

Camp-base-Annapurna

1. Le Camp de Base de l’Everest

Niveau difficile

C’est probablement LE trek de rêve des passionnés de trekking. Le Camp de Base de l’Everest est idéal si vous êtes un marcheur aguerri et que vous aimez les paysages de haute montagne. Si vous voulez quitter un peu les sentiers battus et que votre niveau est vraiment excellent, optez pour la variante qui passe par les cols de Renjo Pass, Cho La et Kongma La, trois cols perchés à plus de 5000 mètres d’altitude. Attention, ce trek est réservé aux grimpeurs expérimentés et nécessite de la préparation en amont, ne serait-ce que pour supporter l’effort à une telle altitude.

Mont-Everest-Himalaya

Ne laissez pas le mal des montagnes gâcher votre trek en altitude ! Découvrez nos conseils pour éviter l’apparition des symptômes et profiter au maximum de votre ascension.

Crédit : iStock

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous