Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

L’Iran est un pays grand comme trois fois la France, peuplé par une population très hospitalière, et qui possède un patrimoine naturel, artistique et historique immense. Pour ne rien gâcher, c’est aussi une destination hors des sentiers battus et très bon marché. Qui est partant pour un voyage en Iran ?

Vous disposez de deux semaines de vacances et de 1000 euros en poche ? C’est plus qu’il n’en faut ! La compagnie low cost turque Pegasus Airlines vend des billets Paris-Téhéran aller/retour pour 250-300 euros seulement. Et sur place le pouvoir d’achat est très élevé avec des euros.

A en croire les récits des voyageurs qui ont eu la chance de découvrir l’Iran, entre l’image véhiculée et la réalité, c’est le grand écart ! Si personne de votre entourage n’a entrepris le voyage, jugez-en par vous-même en consultant les forums internet. Ce qu’il ressort globalement des commentaires des voyageurs enchantés est que les Iraniens sont ouverts, très chaleureux et extrêmement accueillants.

Officiellement, les touristes sont tenus de séjourner en hôtel, mais dans les faits, il semble que les backpackers n’aient aucun mal à loger chez l’habitant. De nombreux témoignages convergent : il suffit d’une rencontre dans un train ou même dans la rue pour se voir inviter à partager le gîte et le couvert. Si c’est comme cela que vous envisagez votre voyage en Iran, pensez à emporter dans votre valise quelques petits cadeaux de France. Sinon, sachez aussi que des milliers d’Iraniens sont inscrits sur Couchsurfing.

Fiche d’identité

Population : 72 millions d’habitants
Superficie : 1 648 195 km2, soit 5 fois la France
Capitale : Téhéran (15 millions d’habitants)
Langue : persan
Santé : aucun vaccin obligatoire
Décalage Horaire : 2h30 d’avance sur la France
Monnaie : Rial iranien

Maintenant que les préjugés sont tombés et que la glace est brisée, passons à ce qui nous intéresse. Les idées de visites suivantes ne sont bien entendu que quelques-une parmi beaucoup. Il y a tant à voir et à faire en Iran que plusieurs mois n’y suffiraient pas.

Visiter Téhéran – Sur un voyage d’une dizaine de jours à deux semaines, prévoyez deux journées complètes pour entrevoir les richesses de la capitale. Vous devez absolument voir le palais du Golestan et le bazar où vous trouverez des étoffes et des patios frais avec des fontaines. Du côté des musées, il y en a deux qui paraissent importants à visiter : le Musée national d’archéologie qui vous fera faire vos premiers pas dans la glorieuse histoire de la civilisation perse, et le musée du verre et de la céramique (Abgineh).

teheran bazar

Shiraz – Dans le sud du pays, c’est la ville des roses et des poètes. Les mausolées des deux plus grands poètes, Saadi et Hafez, attirent des visiteurs de tout le pays, tout comme le bazar du Régent, la mosquée Nasir al Molk ou encore l’école coranique Madresse-e Khan.

shiraz

Persépolis – C’est l’un des principaux sites archéologiques su Moyen-Orient et au monde. Vous pourrez y admirer les vestiges de l’Empire achéménide, les ruines de somptueux monuments et les tombeaux creusés dans la roche.

persepolis

Ispahan – la ville est connue pour son quartier arménien (Djolfa) et la cathédrale Saint-Sauveur, mais vous devrez voir le quartier royal et ses mosquées. Rendez-vous dans le jardin aux rossignols pour voir les palais d’Ali Kapu et de Hasht Behesht.

Il y aurait tant de visites à ajouter, comme celle du site antique d’Hassanulu, région du Guilan et la mer Caspienne, le Musée Azerbaijan à Tabriz… Inutile de se précipiter pour tout voir, mieux vaut prendre le temps de prendre un thé et fumer le fumer le Narguileh dans une maison de thé « Chai Khaneh », la distraction principale des Iraniens.

Sécurité : peut-on aller en Iran ?

C’est tout le paradoxe de ce pays : il attire autant qu’il inquiète. Peut-on voyager en sécurité en Iran ? Pour le ministère des Affaires étrangères, les voyages privés sont « déconseillés sauf raison impérative ». Voilà qui n’est pas très engageant, mais cette position est très contestée. Des agences de voyage ont retiré l’Iran de leur liste de destinations il y a plusieurs années, mais d’autres le proposent encore, estimant que la position du ministère est très exagérée et que les conditions de sécurité sont satisfaisantes. A chacun de décider.

Les régions à éviter – les zones frontalières avec l’Irak, à l’Ouest, et l’Afghanistan, à l’Est ; la région montagneuse et aride du Baloutchistan, dans le sud-est du pays.

L’Ambassade de France en Iran – Adresse : 64-66, rue Neauphle-le-Château, Téhéran ; Téléphone : (00 98 21) 64 09 40 00.

Le fil d’Ariane – N’oubliez pas de vous inscrire au service d’assistance mis en place par le Ministère français des Affaires étrangères.

Il est interdit de prendre en photos certaines zones et bâtiments, mais cela n’est pas toujours explicite. Mieux vaut éviter de prendre des photographies de l’espace public de manière trop ostensible.

Tenue vestimentaire – Les touristes occidentaux bénéficient d’une certaine tolérance et n’ont pas à se conformer à toutes les règles vestimentaires qui s’imposent aux Iraniens. Mais il y a toutefois des règles à suivre : le foulard est toujours obligatoire, y compris dans les hôtels et restaurants, précise l’office du tourisme iranien en France, et le port du short ou de la mini-jupe n’est pas autorisé, même en été s’il fait très chaud.

Obtenir un visa pour l’Iran – Les touristes français peuvent entrer en Iran en se faisant délivrer un visa de 7 à 14 jours à leur arrivée dans plusieurs aéroports du pays (Imam Khomeiny et Mehrabad de Téhéran, Chiraz, Tabriz et Machhad). Le voyageur doit être muni d’un passeport valide pendant au moins 6 mois après la date d’entrée, d’un billet retour et d’une photo d’identité. Prix : 50 dollars US.
Pour pouvoir rester plus longtemps en Iran, vous devez déposer une demande auprès de l’ambassade d’Iran à Paris. La durée maximum est 1 mois, mais rien ne dit que cela vous soit accordé. Vous devez aussi faire les démarches plusieurs semaines à l’avance.

Retrouvez les autres épisodes de notre série Terra Incognita.

Photos : Paul Keller, ninara, A.Davey, Julia Maudlin, Kamyar Adi / Flickr cc.


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous