Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Week-end chargé en vue. Après Halloween samedi soir, poursuivez les festivités avec la fête des morts. Ce dimanche, tous au cimetière !

Une mise au point s’impose avant d’aller plus loin (ou plus profond) : sans revenir une énième fois sur les origines incertaines de la fête d’Halloween, disons que le mot vient de «All Hallows Eve», que l’on peut traduire comme «la veillée de la Toussaint». On la célèbre le 31 octobre.

Le lendemain, donc le 1er novembre, la Toussaint est la fête catholique qui commémore tous les Saints.

Mais ici, ce dont nous vous parlons, c’est de la Commémoration des défunts. Plus connue dans certaines régions du globe comme la fête des morts. Dans nos contrées, c’est le 2 novembre officiellement, mais pour des raisons pratiques, on la célèbre le 1er novembre, pour profiter du jour férié de la Toussaint.

Quand nous disions que cette tradition varie beaucoup d’un point à l’autre du globe, c’est un euphémisme.

Au Salvador, on se peint le visage et le corps en noir et blanc lors du défilé de La Calabiuza. Ailleurs en Amérique latine, les morts sont honorés au son des Mariachis et on festoie sur les tombes. En Haïti, la fête des morts est placée sous le signe du vaudou. On boit, on fume, on crache et on jure sur les tombes des morts lors de cérémonies organisées par les prêtres vaudou. A Madagascar, c’est encore plus « trash » : on déterre puis on danse avec les ossements des morts lors du famadihana.

Vous le voyez, tous les rites funéraires ne sont pas forcément lugubres. Voici quelques cimetières à voir absolument de par le monde, si vous passez par là… Mais avant d’y pénétrer, n’oubliez pas les paroles des défunts : « Comme vous nous étions, comme nous vous serez ».

Assistens Kirkegård – Copenhague

Disons-le d’emblée, il s’agit d’un cimetière, où reposent par exemple le philosophe Søren Kierkegaard et de l’écrivain Hans Christian Andersen. Inconnus au bataillon ? Tant pis. C’est aussi et surtout un parc où se retrouvent les habitants après le travail et le week-end pour s’amuser et se détendre. Il se trouve à Nørrebro, dans la partie nord-ouest du centre-ville. Un Vol Copenhague pour une visite hors des sentiers battus ?

copenhague

L’ancien cimetière juif de Prague

Vous trouvez cela trop morbide ? Tant pis pour vous, vous ratez vraiment quelque chose ! Le Starý židovský hřbitov est fantastique. A ne pas confondre avec le nouveau cimetière juif (Nový židovský hřbitov) dans lequel vous verrez la tombe du plus illustre des Tchèques : Franz Kafka. Encore une visite insolite à faire à Prague !

prague

Le Cimetière d’Okunion au Japon

C’est le plus grand cimetière du Japon, à 2 heures de train au sud d’Osaka. Des cèdres, une rivière et des statues de Buddha lui confèrent une atmosphère – osons le dire… – vivifiante. Pour plus d’infos sur son histoire, regarder le site Vivre le Japon.

okunoin

Săpânța en Roumanie

Bizarre, on n’a jamais aucun mal à imaginer un cimetière lugubre et hanté au cœur des Carpates. Celui-ci est pourtant assez joyeux. Il s’appelle d’ailleurs le « cimetière joyeux de Sapanta ». Vous le trouverez (si et seulement si vous avez un bon GBP, ou plutôt une bonne carte à l’ancienne) tout au Nord du pays, à la frontière avec l’Ukraine.

The Merry Cemetery, Sapanta, Romania

Le cimetière de Novodevitchi à Moscou

Les plus éminentes des personnalités historiques de la grande Russie y sont. Tout le gratin de la nomenklatura, des artistes aux héros de guerre en passant par les dirigeants politiques. Khrouchtchev, Eltsine, Prokoviev, Boulgakov, Gogol, Anton Tchekhov, Maïakovski…

moscou

Le Cimetière national d’Arlington

Plutôt que 3 excursions au départ de Washington, nous aurions dû en suggérer une quatrième avec la visite de ce cimetière militaire dont vous avez forcément vu des images dans les films américains. Première et Seconde Guerres mondiales, guerre de Corée et du Viêt Nam…elles y sont toutes. C’est à Arlington que l’on commémore le Memorial Day et le Veterans Day. Ci-gît aussi le président John Fitzgerald Kennedy.

arlington

Il y a bien d’autres cimetières à voir : Xoxocotlan au Mexique pour fêter El dia de los muertos, l’incontournable visite à Buenos Aires de la Recoleta, Woodlaw à New York, le Père Lachaise où vous savez, le cimetière de Vienne où les amateurs de musique classique pourront se recueillir sur les tombes de Beethoven et Brahms…

Photo : Gabi Agu, toolongtobepractical, Chris, Espino Family, Brandon Atkinson, Andrea Schaffer, Ron Cogswell, Phillip Capper, Greg Willis / Flickr cc.

Où fêter Halloween en 2015 ?


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous