Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

On prie Allah dans de nombreux pays depuis l’Afrique de l’Ouest jusqu’à l’Indonésie dans des mosquées de tout type, parfois gigantesques. Dans cet article, nous vous emmenons à la découverte des plus impressionnantes d’entre elles. Si vous y êtes autorisé en-dehors des heures de prière, n’hésitez pas à aller les visiter après avoir vérifié les règles de conduite et vestimentaires imposées. Le voyage est toujours envoûtant. Pour vous mettre dans l’ambiance et en appétit culturel, vous pouvez aussi faire un premier petit détour (même virtuel) par le Département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre ou par l’Institut du monde arabe à Paris !

1. Masjid al-Haram en Arabie saoudite

Cette liste ne pouvait démarrer que par Masjid al-Haram, à La Mecque. Ce monument sacré est au coeur du principal lieu saint musulman, petite cité caravanière devenue l’une des villes les plus visitées du globe. Chaque année, des millions de pèlerins s’y rendent, presque tous pour les cérémonies du « hajj ». Ce pèlerinage est l’un des cinq piliers de l’islam, tout musulman qui en a les moyens doit le faire au moins une fois dans sa vie. Et autour de la fameuse Kaaba, dernier vestige de l’époque de Mahomet vers lequel les fidèles se tournent tous pour prier, il y a Masjid al-Haram.

C’est tout simplement la plus grande mosquée du monde. Si le bâtiment a beaucoup évolué au fil du temps et continue de s’étendre, il n’a jamais eu d’influence particulière sur l’architecture islamique. C’est juste un incontournable qui peut accueillir plus de 2,5 millions de personnes à l’intérieur, jusqu’à 4 millions sur la totalité du site !

La Mecque

2. Masjid al-Nabawi en Arabie saoudite

La deuxième plus grande mosquée du monde est également en Arabie saoudite mais à Médine cette fois, autre ville sainte hautement symbolique. La bien nommée « mosquée du Prophète » a été initialement construite lors de l’Hégire, l’émigration de La Mecque à Médine de Mahomet et de ses compagnons qui étaient en rupture avec la société de l’époque. D’ailleurs, le mois de septembre 622 marque le début du calendrier lunaire encore utilisé aujourd’hui pour déterminer les dates des célébrations religieuses. 

Le premier édifice était relativement modeste mais les califes, sultans et souverains suivants, jusqu’au royaume saoudien contemporain, l’ont agrandi et embelli. La mosquée actuelle contient la partie ancienne en son sein ; l’enceinte est 100 fois plus grande que l’originale et peut accueillir jusqu’à 500 000 pèlerins. D’architecture ottomane, elle est spectaculaire, indéniablement à la hauteur de son histoire.

Al-Masjid An-Nabawi

3. La mosquée et mausolée de l’Imam Reza en Iran

Sunnites et chiites représentent les deux grands courants de l’islam. Les premiers concernent 90% de la communauté des fidèles, comme en Arabie saoudite, et les seconds ne sont majoritaires qu’en Irak et en Iran. Les chiites révèrent les 12 Imams successeurs spirituels du Prophète Mahomet et l’Imam Ali ibn Moussâ al-Rezâ est le 8ème d’entre eux. L’Iran s’est littéralement construit autour de son mausolée à Mashhad, qui n’a jamais cessé de se développer au cours des siècles jusqu’à devenir un immense complexe religieux, culturel et scientifique.

Le site sacré compte parmi les plus grands et les plus beaux du monde musulman. Ses 5 mosquées, dont la célèbre Mosquée Goharshad, sont très différentes de celles qu’on peut voir au Moyen-Orient. Avec leurs arcs, dômes et céramiques si caractéristiques, elles ont une personnalité perse bien affirmée.

mosquée Imam-Reza Iran

4. La mosquée Fayçal au Pakistan

Située en bordure d’Islamabad, la mosquée Fayçal est considérée comme la plus vaste d’Asie du Sud et la 4ème plus grande au monde. Sur le papier, cela n’a rien d’étonnant, le Pakistan et ses 225 millions de fervents habitants étant l’état musulman par excellence. Pourtant dans les faits et au-delà de sa taille, cette mosquée a de quoi surprendre.

Construite entre 1976 et 1986, elle a été financée par le roi Fayçal d’Arabie saoudite dont elle porte le nom et les références architecturales. Sur les intimidants contreforts de l’Himalaya, elle détonne ; nul ne peut passer à côté de son design atypique pour la région et ultra-moderne. D’inspiration islamique et ottomane, elle reprend la forme des tentes bédouines de la péninsule arabique et ses 4 minarets, disposés de manière à rappeler les proportions de la Kaaba de la Mecque, culminent à 80 mètres de hauteur.

Mosquée Faycal ou Faisal

5. La mosquée Taj-ul-Masajid en Inde

Pas très loin de là, la mosquée Taj-ul-Masjid s’impose majestueusement dans l’État du Madhya Pradesh, au centre de l’Inde. Son histoire est singulière puisqu’elle a bien failli ne jamais totalement sortir de terre ! Sa construction aurait démarré à la fin des années 1870, sous l’impulsion de la 3ème bégum de la principauté de Bhopal qui entendait fonder la plus grande mosquée du monde. Pourtant faute de fonds, les générations passant, le chantier ne fut achevé qu’en 1985.

Immense, avec ses plans d’eau, murailles en terre évoquant celles d’une forteresse, dômes, coupoles et hauts minarets, elle rend hommage à l’architecture moghole.

Mosquée Taj-ul Masajid en Inde

6. La mosquée Istiqlal en Indonésie

Cette mosquée moderne de Jakarta est immense par bien des aspects. C’est LA grande mosquée nationale, celle érigée pour commémorer l’indépendance de la République indonésienne, pour honorer la foi musulmane inébranlable de 16% de ses habitants et souligner l’harmonie entre les communautés religieuses. Dans un style sobre et épuré, en béton, très années 60, elle a été délibérément construite juste en face de la cathédrale.

Dans sa conception rien n’a été laissé au hasard, tout est symbole religieux, identitaire ou politique, et c’est fascinant. Le dôme central mesure 45 mètres de haut en référence à l’année de départ des hollandais ; il y a 5 étages comme les 5 piliers de l’islam ou les 5 prières par jour ; l’unique minaret mesure 6666 cm de haut pour symboliser les 6666 versets du Coran, etc.

mosquee-de-lIstiqlal Indonésie

7. La mosquée Hassan II au Maroc

Nous refermons cette liste avec une mosquée emblématique un peu plus proche de nous, celle construite à l’initiative du monarque Hassan II à Casablanca. Inaugurée en 1993 au terme de 7 ans de travaux, elle a longtemps pu revendiquer le plus haut minaret du monde avant d’être dépassée par la mosquée algérienne de Djamaa El-Djazaïr en 2019. Elle a mobilisé des milliers d’artisans venus des quatre coins du Royaume et a été en partie financée via une souscription nationale, ce qui lui vaut le surnom de « mosquée du peuple ».

À la fois religieux et culturel, le site a une aura particulière, presque quelque chose de féerique. Le fait qu’il occupe un terrain de 9 hectares dont une partie prise sur l’océan Atlantique y contribue indéniablement.

Mosquée Hassan II Maroc

Cet article vous a donné envie de voyager ? Quelle mosquée irez-vous visiter ?

Crédits : istock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.