Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Il y a un mois, on annonçait en grandes pompes la fermeture de Maya Bay en Thaïlande. Quelques jours après, l’Autorité Touristique de Thaïlande a, via un communiqué, démenti cette information. Il n’empêche que le problème est réel : la fréquentation de Maya Bay, en augmentation constante, met en péril la nature environnante, et notamment les coraux. Alors, faut-il vraiment continuer à aller à Maya Bay, l’un des endroits les plus connus sur l’archipel de Koh Phi Phi ? Existe-t-il des alternatives ?

Fermeture de Maya Bay : de la rumeur à la réalité

En février dernier, la presse annonçait la fermeture de Maya Bay pour quatre mois à compter du mois de juin. On parlait alors d’une interdiction totale pour les bateaux d’atteindre la baie, en surpopulation touristique depuis déjà de nombreuses années. Il faut dire que depuis la sortie du film La Plage avec Leonardo DiCaprio en 1999, le site ne désemplit pas.

Cette fermeture temporaire aurait permis aux coraux de se régénérer, et les touristes auraient pu continuer à atteindre la baie depuis l’arrièreCette information, reprise par de nombreux médias, a été démentie par l’Autorité Touristique de Thaïlande. Plusieurs pistes sont toutefois actuellement à l’étude afin de permettre à la baie de respirer.

Les effets dévastateurs du tourisme à Maya Bay

Même si l’information a été démentie, la problématique reste quant à elle bien réelle. La fermeture de Maya Bay quelques mois par an, souhaitée par de nombreuses associations environnementales, ne cesse d’être repoussée. Elle permettrait pourtant à la nature environnante de se reposer et aux récifs coralliens de se régénérer avant qu’ils ne disparaissent totalement.

Cette mesure est d’ailleurs appliquée pour d’autres sites touristiques en Thaïlande, qui ferment généralement leurs portes de mi-mai à mi-octobre.
La situation ne pouvant durer à Maya Bay, une décision devrait prochainement être prise. Plusieurs pistes seraient dans les tuyaux, dont la fermeture quelques mois par an ou la mise en place d’un quota quotidien de touristes autorisés à se rendre sur la baie.

Touristes Maya Bay

Les alternatives 

Les voyageurs sont tellement nombreux à se rendre sur l’archipel de Koh Phi Phi que le site est bien souvent saturé, rendant la visite franchement désagréable. C’est pourquoi, pour votre prochain voyage en Thaïlande, nous avons trouvé des alternatives, au moins aussi belles et moins nocives pour l’environnement :

Mu Ko Ang Thong : cet archipel situé à une trentaine de kilomètres au nord de Ko Samui a tout du paradis terrestre avec ses dizaines d’îles inhabitées, ses sentiers de randonnée et ses plages retirées. Vous y découvrirez un lagon émeraude et des petites adresses confortables, authentiques et respectueuses de l’environnement.
Ko Muk : petite île méconnue perdue dans la province de Trang, Ko Muk abrite certaines des plages les plus belles et les plus sauvages de la Thaïlande. C’est aussi l’un des très rares endroits au monde où l’on peut observer le dugong, une vache aquatique !
Ko Thalu : cette île isolée fera le bonheur des passionnés de plongée sous-marine avec ses coraux colorés et sa faune aquatique abondante. L’île abrite un unique éco-complexe où les voyageurs séjournent dans une sérénité totale.
Baie-de-Maya-Phi-Phi-LehEt vous, que pensez-vous de cette nouvelle mesure ?

Crédit : iStock

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


6 réponses à “Faut-il aller à Koh Phi Phi, la baie de « La Plage » ?

  1. Pour voir emmené un groupe dans cet archipel, je vous confirme qu’il y a d’ors et déjà des plage où tous les coraux sont mort. Par contre il n’y a pas que des touristes chinois. Les tours opérateurs sur place (avec des bateaux à 4 moteurs 500 cv chacun) accompagnent des touristes de tous les pays (Chinois, russes, américains, etc. pour les plus nombreux).
    Les chinois étant les moins « dangereux » car la majorités ne savent pas nager et restent en surface avec leurs gilets de sauvetage.
    Mais trop c’est trop et effectivement je pense qu’il faudrait établir une rotation (jachère inversée) avec 1 année de visite suivi de 3 année de repos) en ajoutant un quotas limitant la présence à un dizaine de bateau par jour.
    C’est dur mais il en va de la survie des coraux.
    Certains pays se sont déjà réveiller. La Thaïlande devrait faire pareil car sinon, plus de coraux = plus de tourisme. Bien que d’autres formes de tourisme s’y développent sans risquent (énormes centres commerciaux en Duty Free où tous les employés parlent chinois ou russes et rues chaudes où l’on parlent anglais et russe)

  2. oui je pense quil est vitale de.laisser se reposer la nature. elle en a bien besoin vue la masse touristique qui viennent la deranger..et surtout qui ne la.respecte pas.

  3. Bonjour
    Votre article bien que soulevant le problème de fond la surfrequentation de Maya Bay peut induire en erreur vos lecteurs. En effet vous parlez de la fermeture de Koh Phi Phi … Koh Phi Phi est un archipel Maya Bay se trouve sur une des îles de cet archipel où les touristes peuvent prendre pied. L’ile Principale est Koh Phi Phi Don où se trouvent les hôtels et des plages quant au reste des îles elles sont accessibles par bateau… N’induisez donc pas les gens en erreur en évoquant la fermeture de Koh Phi Phi…
    il est vrai que la surfrequentation de certains sites touristiques et en particulier de touristes en provenance de Chine a mis en danger certains joyaux du royaume l’ile De Koh Tachai par exemple au nord ouest de Phuket a été fermée au public après deux années de fréquentation intensive …

    1. Bonjour,
      Nous vous remercions d’avoir pris le temps de partager votre avis. Suite à vos conseils, nous allons apporter les modifications nécessaires dans notre article.
      Une belle journée à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous