Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   8 min. de lecture

Ils se sont dit : « c’est maintenant ou jamais » ! Antoine et Pauline, heureux propriétaires du blog Le tour du monde des Boysson, ont décidé de tenter l’aventure en se lançant dans un tour du monde en mars dernier. Depuis leur blog, ils partagent leurs aventures et tous les bons plans des destinations qu’ils ont pu visiter.

Quelques mots pour vous présenter ?

Nous sommes Antoine, 28 ans, et Pauline, 30 ans. Nous nous sommes rencontrés dans une école de commerce à Lille il y a plus de 10 ans et avons décidé de nous marier en septembre dernier, avant de partir à la découverte du monde en mars dernier.

 

Comment vous est venue l’idée de créer un blog ?

Antoine : j’ai toujours aimé écrire. J’avais d’ailleurs déjà tenté l’expérience et créé un blog durant mes études à New-York, il y a 5 ans.

Notre blog, Le tour du monde des Boyson, a quant a lui été lancé en mars dernier. Evidemment, l’idée de faire un tour du monde nous a motivés à créer un blog pour partager tous nos contenus de voyage avec nos proches, et peut-être donner des conseils à tous ces qui souhaiteraient tenter l’aventure ! Nous avons également lancé un compte instagram : oh_tourdumonde.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussés à partir faire le tour du monde ?

Cela faisait déjà plusieurs années que nous projetions de réaliser un tour du monde sans nous pencher réellement sur la question. Et puis, c’est lors d’un dîner entre amis que tout a commencé. « Quels sont vos projets pour l’avenir ? », « Voyager ? » L’idée a commencé à éclore. « Et si on le faisait ? ». C’était le moment ou jamais, nous n’avions pas d’enfant, nous étions fraichement mariés. C’était le moment le plus opportun. Nous avons donc relevé le défi.

Combien de temps de préparation a été nécessaire avant le grand départ ?

Nous avons sélectionné les pays qui nous plaisaient et les lieux phares et immanquables. Nous avons seulement pris nos billets pour rejoindre le continent américain et pour en partir. Pour l’hébergement, nous avions réservé à l’avance uniquement la toute première nuit d’hôtel ! Puis pour les autres nuits, nous avons enquêté une fois sur place. L’objectif était de trouver les prix, les lieux et les types de logements les plus adaptés à nos besoins et à notre budget.

Nous sommes partis en totale improvisation. C’est en arrivant sur place que nous nous somme laissés porter par les rencontres, l’avis des locaux et les découvertes improvisées. Si un endroit nous plaisait, nous pouvions y rester quelques jours de plus. Dans le cas contraire, nous pouvions partir rapidement. Vivre au jour le jour, c’est ça la vraie liberté !

Antoine & Pauline - Boysson

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours ?

Nous avons scindé notre parcours en 2 grandes étapes : l’Amérique du Sud et du Nord puis l’Asie. Durant la première, nous avons traversé 5 pays en Amérique Latine : l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili puis l’Argentine, et nous avons fait 3 étapes en Amérique du Nord durant 2 semaines : New-York, Boston et Montréal.

Enfin, nous sommes actuellement en Asie , où nous avons traversé le trois quart du continent en passant par la Mongolie, la Chine et actuellement la Thaïlande. Pour en savoir plus, on vous invite à suivre nos aventures sur le blog. 😉

Avez-vous eu des appréhensions avant votre départ ? Et si oui, se sont-elles confirmées une fois sur place ?

Des appréhensions ? Aucune. Nous sommes de nature assez pragmatique, à ne pas trop se poser de questions. En plus nous nous étions bien renseignés à l’avance et organisés administrativement parlant. Et tout s’est passé comme sur des roulettes. 🙂

Pendant la préparation de votre séjour, vous êtes-vous aidés de sites internet, de livres, blogs, témoignages…? Qu’est-ce qui vous a le plus aidé à concrétiser ce projet ?

Avant de faire le grand saut, nous nous sommes surtout appuyés sur les conseils de nos amis qui ont également eu la chance de faire un tour du monde avant nous.
Puis nous avons recherché des informations principalement au travers de livres, blogs et forums sur les destinations et de fiches techniques de pays. Sur place, nous avons beaucoup utilisé les conseils des autres voyageurs qui venaient de là où nous allions. Ils nous donnaient des conseils sur les visites à effectuer, des bons plans auberge et resto… C’était très utile pour préparer nos étapes à venir.

Quelle a été l’étape de cette première partie de votre tour du monde la plus marquante ?

Nous avons eu l’opportunité de voir beaucoup de belles choses et de traverser de nombreux paysages différents.

Pauline : pour moi, ce serait la visite de l’époustouflant Machu Picchu, au Pérou. Ça peut ne pas paraitre très original, et pourtant lorsque l’on se retrouve en face de cette merveille de la nature, le temps s’arrête. C’est vraiment magique !

Antoine : pour ma part, ce serait les chutes d’Iguaçu, à la frontière entre l’Argentine et le Brésil. J’ai pu y ressentir toute la puissance de la nature, et c’était vraiment quelque chose d’incroyable qui restera à jamais gravé dans ma mémoire.

L’amabilité de la population locale nous a véritablement marqué. Pour les gourmands, on vous recommande de tester – avec modération bien sûr – les vins et la viande locale d’Argentine qui sont tout simplement… somptueux !

Qu’est-ce-qui vous a le plus interpelé en arrivant en Amérique Latine ?

La chose la plus marquante pour nous aura été notre passage dans la ville de La Paz, en Bolivie. C’est une capitale totalement déroutante par sa localisation, nichée à plus de 3 000 mètres d’altitude, à flanc de montagne, et la structure de la ville qui est vraiment impressionnante ! Mais aussi par son ambiance dépaysante : câbles électriques un peu partout, pollution, circulation d’enfer – attention à vous, les piétons ne sont pas toujours voire jamais prioritaires, le bruit constant des klaxons, les ronds-points formés de poubelles, les chiens errants… C’est la première fois que nous voyions une chose pareille ! Mais c’est aussi ça qui fait le charme de la ville.

Vous avez traversé beaucoup de pays d’Amérique Latine. Quel regard portez-vous sur les problèmes liés à la sécurité ?

Nous ne nous sommes pas sentis particulièrement en danger ou en insécurité dans l’un de ces pays, ni même dans les hôtels ou les transports en commun.

Est-ce compliqué d’y rencontrer des gens ? Sont-ils avenants ou plutôt méfiants ?

Nous avons été très agréablement surpris par la sympathie et la générosité des gens. Nous nous sommes souvent retrouvés perdus, particulièrement lorsqu’il s’agissait de prendre le bus ! C’est une vraie galère. Mais nous ne nous sommes jamais sentis seuls ! Les gens venaient d’eux même nous proposer leur aide, avec le cœur sur la main.

Ils étaient curieux de nous voir avec nos gros sacs et venaient nous parler, les échanges étaient amusants et parfois touchants. Ils nous racontaient leurs vies pas toujours faciles et beaucoup rêvent de voir un jour la France. Nous avons la côte ! Encore plus depuis que nous avons gagné la Coupe du monde !

Tour du monde des Boysson

Quels moyens de transport avez-vous privilégié sur place ? Est-il facile de se déplacer ?

LE BUS ! D’une part parce que c’est la solution la moins coûteuse, mais aussi parce que, à la différence de ce que l’on peut imaginer, les bus sont super confortables ! Ils sont souvent équipés de sièges assez grands, de télévisions. C’est même parfois comparable à la 1ère classe d’un avion !
Nous avons même parfois passé des nuits dans le bus, pour gagner du temps et économiser de l’argent sur le logement, et nous l’avons plutôt très bien vécu !

Attention tout de même, car si nous Français avons l’habitude d’être plus ou moins ponctuels, ce n’est vraiment pas le cas en Amérique latine. On préfère vous prévenir : ne soyez pas étonnés d’avoir en moyenne trois quart d’heure de retard par trajet. Ils appellent ça « la Hora boliviana ». C’est leur mode de vie, plus à la cool, mais on s’en accommode assez vite. 🙂

Nous avons aussi emprunté une compagnie aérienne locale pour nous rendre aux chutes d’Igaztu en Argentine. Pour 2 heures d’avion, nous avons payé à peu près une cinquantaine d’euros. Nous avons aussi, plus rarement, opté pour la location de voiture.

Quel est le coût de la vie ?

Le coût de la vie varie vraiment d’un pays à l’autre. Par exemple, au Chili, le coût de l’hébergement, du transport et la restauration est quasiment aussi cher qu’en France. A l’inverse, au Pérou et en Bolivie, pour 1 euro, vous pouvez trouver des endroits où manger pour deux personnes. En Argentine, les prix sont plus entre deux.

Quel budget faut-il prévoir pour un tour du monde comme le vôtre ?

Dans notre cas, nous avons provisionné un budget d’environ 10 000 euros pour notre voyage dans son ensemble, regroupant l’Amérique et notre seconde étape à venir en Asie. Mais cette enveloppe n’intègre pas les billets d’avion.

Ceci dit, tout dépend des conditions dans lesquelles vous souhaitez voyager ! C’est possible de faire plus, comme moins cher.

Avez-vous des anecdotes cocasses à partager avec nous ?

Si nous devions en raconter une, nous parlerions de cette fameuse nuit en Argentine. Nous avions payé seulement 4 euros pour passer la nuit dans un hôtel, qui ne payait certes pas de mine, mais nous étions plutôt fiers de notre trouvaille et du rapport qualité/prix. C’est en arrivant dans notre chambre que nous nous sommes finalement rendus compte que la nuit n’allez pas être de tout repos. Mouchoirs et déchets partout, le concierge s’étant seulement contenté de changer les draps devant nous… Et la cerise sur le gâteau, c’est que nous n’étions pas seuls dans cette chambre ! Une vieille dame dormait à nos côtés, totalement dénudée… Et elle nous contait des histoires plutôt étranges. Pas très rassurant !

Cette première partie de votre tour du monde a-t-elle changé votre façon d’organiser la suite de votre parcours ?

En effet, cette première aventure en Amérique Latine nous a permis d’optimiser la suite. Par exemple, les petites erreurs à éviter comme ne pas oublier de prendre en photo tous ses papiers d’identité, de location, toutes les adresses… Ce genre de petites choses.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent se lancer dans un tour du monde comme vous mais hésitent encore ?

LANCEZ-VOUS ! N’ayez pas de doute, ça va être la meilleure expérience de votre vie ! Certes, cela peut faire peur de quitter son quotidien, son petit confort, son appartement ou son travail, mais il n’y a aucune raison que les choses se passent mal une fois sur place, surtout si vous restez optimistes et positifs – c’est un peu notre devise. Alors allez-y, ça va être génial !

Après ce tour du monde, quels sont vos projets pour l’avenir et pour le blog ?

Antoine : J’aimerais me lancer dans l’écriture, je profite d’ailleurs du voyage pour écrire un roman !
Antoine et Pauline : Puis revenir en France, reprendre un travail, continuer d’écrire pour le blog et qui sait, peut-être se lancer dans une aventure encore plus belle : avoir des enfants…

Merci à Pauline et Antoine pour ce partage d’expérience inspirant ! Comment résister à l’appel de l’aventure ?  🙂

Crédits : Le tour du monde des Boysson

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous