laos cambodge
| Blogueurs | Nos invités Par

Rattana remonte à ses origines, du Laos au Cambodge

Maman laotienne, papa cambodgien, née en France, qui de mieux placé que Rattana pour nous parler de l’Asie du Sud-Est ? Sur le Cambodge et le Laos, elle est incollable et c’est pour cette raison que nous lui avons posé quelques questions : quoi voir au Cambodge, quoi faire au Laos, comment préparer son itinéraire, se déplacer, etc., etc.

Vous pouvez suivre ses prochaines aventures, au mois d’août, de la Thaïlande à la Malaisie, en passant bien sûr par le Laos et le Cambodge. Sur son blog perso Ici Laos Cambodge ! 

Quand choisir le Laos comme destination ? Quand choisir plutôt le Cambodge ? Quels sont les événements à ne pas manquer dans chacun des pays ? 

Si vous souhaitez de la chaleur et du soleil durant votre séjour, vous serez servi à coup sûr. Mais on ne choisit pas le Laos et le Cambodge pour une question de météo sauf si vous souhaitez éviter la saison des pluies de mai à octobre. On préférera choisir ces destinations pour la découverte de leur culture, de leurs paysages et de leur population. La meilleure manière de le faire et de vous y rendre par exemple au mois d’avril afin de célébrer le pimaï (nouvel an lao). Il s’agit d’une fête de l’eau liée au bouddhisme Theravada qui se déroule chaque année vers la mi-avril.

Pas mal de Laotiens immigrés en France (dont mes amis), retournent régulièrement dans leur pays d’origine pour cette fête. C’est à Luang Prabang, dans le nord du pays, que l’ambiance y est la plus festive. Si vous n’êtes pas disponible en avril, il est toujours possible de participer à d’autres événements comme le Boun That Luang (la fête de la pleine lune à Vientiane) en novembre ou la fête nationale le 2 décembre.

Au Cambodge, la fête du nouvel an à la même période que celle du Pimaï est à ne pas rater. Là aussi, durant tout le long de l’année il y a d’autres fêtes dont la fête de l’Indépendance le 9 novembre ou la fête nationale le 7 janvier. Mais l’une des plus spectaculaires est la fête du Bon Om Teuk (fête de l’eau en khmer) à Phnom Penh. C’est la fin de la saison de la mousson et de nombreuses courses de bateaux sont organisées sur le Mékong ainsi que des feux d’artifices, des danses folkloriques durant trois jours.

That Luang au Laos.
That Luang au Laos.

Quelles grandes différences/similarités peut-on observer entre les deux pays ? 

Mes précédents voyages m’ont amené à conclure que les Khmers sont plus « pro » que les laotiens dans le tourisme. J’ai vu l’accueil et le service de qualité dans plusieurs hôtels et plusieurs villes du Cambodge et je les préfère à ceux du Laos. J’entends souvent dire que le Laos est un pays plus authentique que le Cambodge. C’est quelque chose que je devrai vérifier lors de mon prochain voyage ce mois d’août, car je pars explorer d’autres provinces. On peut noter également l’état des routes au Laos, en très mauvais état, en 2014 j’ai pris le bus de Luang Prabang à Vientiane en 13h de bus au lieu de 8h ! Au Cambodge ça circule mieux.

Sur la Nam Ou, au Laos.
Sur la Nam Ou, au Laos.

Quel est l’accueil de la population locale ? Y a t-il des différences culturelles notables entre Laos et Cambodge ? Des choses qui se font ici, mais pas là ? 

Au Laos comme au Cambodge, vous serez toujours bien reçu lors de votre séjour, par une population locale gentille et souriante. Dans les deux pays, la majorité des habitants est bouddhiste (theravada). On retrouve donc les mêmes fêtes religieuses comme celle du nouvel an ou la fête des morts. On peut noter des différences dans des évènements de la vie par exemple comme les funérailles, plus longues au Cambodge qu’au Laos. Il en est de même des mariages qui se fêtent jusqu’à une semaine au Cambodge. Des habitudes vestimentaires diffèrent d’un pays à l’autre : au Cambodge on voit souvent des femmes en pyjamas en ville, ce qu’on ne voit pas au Laos. Cela parait insolite la première fois qu’on visite le pays ! Les langues ne se ressemblent pas, j’arrive à comprendre un peu le lao et donc un peu le thaï (très ressemblant) mais le khmer m’est encore inconnu.

Sur 2 ou 3 semaines, recommandes-tu de faire un voyage sur les deux pays ? Y a-t-il un itinéraire classique qui passe du Laos au Cambodge, ou inversement ? 

Mon premier voyage a duré 2 semaines, une semaine au Laos et une semaine au Cambodge,. Et je ne recommande ça à personne ! En si peu de temps, je n’ai pas pu apprécier totalement mon séjour. Devoir faire l’impasse sur des visites incontournables par manque de temps a été très frustrant…

Si comme moi, pour une raison de budget ou par manque de temps vous souhaitez découvrir le Laos et/ou le Cambodge, je vous conseille fortement de visiter un seul pays en deux semaines. Vous pouvez cibler une province et la visiter pleinement en deux semaines ou en faire deux pour varier votre séjour, par exemple le Laos du Nord au Sud. Pour ma part, l’année dernière, j’avais conçu mon propre itinéraire pour passer du Cambodge au Laos en y intégrant un vol direct de Siem Reap à Luang Prabang. Un véritable luxe pour la backpacker que je suis ! 

Mon itinéraire
Bangkok-Trat
Sihanoukville-Kep-Phnom Penh-Battambang-Siem Reap
Luang-Prabang-Vientiane-Luang Prabang-Vientiane
Retour sur Bangkok

C’est un itinéraire un peu étrange, je l’avoue, et qui s’explique par de nombreuses visites en clinique dentaire (non prévues) mais au final tout va bien : ) L’avantage d’un voyage en mode backpacker c’est que je suis libre d’arranger comme bon me semble mon voyage, car je n’ai rien réservé à l’avance.

Quelles sont les choses incontournables à voir et a faire ? 

Il y a pas mal d’incontournables au Laos, à commencer par la ville de Luang Prabang, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. L’ambiance très zen attire de nombreux voyageurs. Temples, montagnes, croisières et chutes d’eau, cette région du nord du Laos est magnifique. Vous pourrez gouter au fameux Tam mak huong, une salade de papaye ou le khao niew le riz gluant laotien aliment de base qui accompagne tous les plats.

Si vous êtes plutôt « grande ville », foncez sur Vientiane, bien qu’elle ne soit pas si grande. Les incontournables Patuxai, That Luang, Bouddha Park, pourquoi pas ? Mais je recommande plutôt des activités de types loisirs tels que le bowling, le karaoké, des concerts live au Wind West et surtout de faire les marchés pour apprendre à connaître les laotiens. Si rien de tout cela ne vous tente, voici d’autres bonnes raisons de visiter le Laos.

Visiter le Cambodge sans passer par le site d’Angkor c’est un peu louper son voyage car c’est le premier incontournable à faire. Les temples d’Angkor et la végétation qui l’entoure sont à la fois mystérieux et impressionnants.

Aussi, pour ceux qui ne sont pas trop temples, la visite des villages autour du Tonlé Sap, le plus grand lac poissonneux d’Asie du Sud Est, est à faire. A bord d’un bateau, vous allez à la rencontre des villageois pour découvrir leur façon de vivre. Maisons sur pilotis ou villages flottants, les habitants du Tonlé Sap vivent de la pêche.

Vous pouvez également découvrir la campagne environnante de Battambang pour son fameux Bamboo train ou encore le musée de Tuol Sleng à Phnom Penh retraçant l’histoire du génocide des khmers rouges sans oublier le fameux palais royal.

Il existe plusieurs spécialités cambodgiennes, mes préférences vont au Lok Lak, un bœuf mariné servi avec une sauce de jus de citron et de poivre et le crabe au poivre vert de Kep dans le sud du pays.

chong-khneas
Le village flottant Chong Khneas, au Cambodge.

Quel voyage proposerais-tu a un voyageur attiré par l’Asie du sud-est mais sans idée précise, qui a 1000 euros en poche et 3 semaines devant lui pour voyager ? 

Avec seulement 1000 euros en poche je proposerai à cette personne de prendre un billet d’avion pour Bangkok à moins de 450 €, puis de suivre l’itinéraire Phnom Penh – Siem Reap – Luang Prabang – Bangkok. Il peut être intéressant de découvrir les citadins de Phnom Penh sans oublier de visiter le palais royal, le Vat Phnom, les marchés et le musée Tuol Sleng.

Ensuite, se rendre vers Siem Reap et les sites d’Angkor, au programme, visites de temples, des villages autour du Tonlé Sap sans oublier le musée national d’Angkor. Enfin poursuivre le séjour de manière zen à Luang Prabang visites de temples, profitez de la nature, des cascades d’eau et des alentours de la ville à la montagne en faisant une petite croisière sur un des affluents du Mékong. Terminez votre séjour par un peu de shopping à Bangkok.

Sur la route, de Trat (Thaïlande) à Sihanoukville (Cambodge).
Sur la route, de Trat (Thaïlande) à Sihanoukville (Cambodge).

Quelle est la solution la moins chère au niveau avion et concernant les transports sur place ? 

De manière générale, il est préférable d’atterrir à Bangkok. Pour un voyage de trois semaines, il est moins cher d’acheter un billet A/R Paris-Bangkok plutôt qu’un A/R pour Phnom Penh ou Vientiane. Ce dernier trajet étant le plus cher et n’a pas de vol direct.

Si vous devez vous rendre à Vientiane, vous pouvez atterrir à Bangkok et prendre un train pour la frontière Nong khai pour 260 bahts (7 €) (siège le moins cher), ensuite prendre un tuk tuk pour Vientiane. Si vous préférez voyager en bus, ils vous en coutera 700 bahts, et 2500 bahts (70 €) pour un voyage en avion avec une compagnie privée thaïlandaise.

Pour aller à de Bangkok à Phnom Penh, la solution la plus rapide en 1h10 coute 2000 bahts (54 €) avec une compagnie low cost asiatique. Sinon pour les petits budgets, il est possible de rejoindre la capitale cambodgienne en bus pour 23 euros. Rapidité et confort plus cher ou voyage lent à petit budget, à vous de choisir ! 

Quant à moi, je retourne à mes préparatifs pour mon prochain cet été en Asie du Sud Est ! Je vous invite à retrouver mes récits de voyage sur mon blog voyage Ici Laos Cambodge ! 

Bon voyage en août ! 

4 réactions

  • brian Répondre

     « Le Cambodge se développe de plus en plus, pourvu que cela ne se fasse pas trop vite » 
    Oh oui, pourvu qu’il reste pauvre encore un peu ! 

    • Corentin Répondre

      On ne reprend pas ce propos à notre compte.
      Vous savez pertinemment qu’une arrivée massive et rapide d’argent de la manne touristique peut engendrer des effets pervers. On ne compte plus les exemples.

  • Rattana Répondre

    Bonjour Ouchart,

    Merci pour votre message. Je suis d’accord avec ce que vous dites. Le Cambodge se développe de plus en plus, pourvu que cela ne se fasse pas trop vite.

  • Ouchart Répondre

    Bonjour,
    Je suis guide francophone sokmonorom.com au Cambodge. J’apprécie beaucoup cet article car il est exacte dans les remarques et explications.
    Bien sûre, je vous conseille de passer au moins 2 semaines au Cambodge. Il y a beaucoup plus à voir que les temples d’Angkor et il y a aussi les plages de Sihanoukville. De plus via de fort investissement étranger on trouve des hôtels de qualité et l’état des routes s’améliore beaucoup.
    Merci