Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Si l’on vous parle d’une capitale qui fait rêver, dont le nom évoque châteaux, princesse(s), chocolats chauds et déambulations sur des boulevards légendaires et qui fut le centre culturel et politique de l’Europe, que répondez-vous ? Vienne, bien sûr !

La capitale de l’Autriche reste une valeur sûre du tourisme européen, que ce soit pour un city-trip occasionnel ou dans le cadre d’un voyage à travers les Alpes. Lieu de villégiature facilement accessible en dernière minute, cadre parfait pour un week-end en amoureux, Vienne possède encore et toujours ce charme si typique et ces petits secrets partagés entre initiés !

Sur les traces du troisième homme

Connaissez-vous « Le troisième homme » ? Ce film tourné par Carol Reed et récompensé par une Palme d’Or à Cannes (en 1949) se déroule dans la Vienne d’après-guerre, alors partagée en différentes zones contrôlées par les vainqueurs du conflit.

Si la situation a bien changé depuis (et heureusement), le film – qui a connu un succès planétaire – continue d’attirer des curieux désirant marcher sur les traces d’Orson Wells, de Joseph Cotten et du héros Harry Lime.

Saurez-vous retrouver les endroits où se passent les scènes les plus marquantes du film ? Ainsi, si les plus emblématiques sont également les plus touristiques (comme la grande roue du Präter ou encore l’hôtel Sacher), certains sont bien plus méconnus et ne « parleront » qu’aux fans de l’œuvre.

L’embrasure de porte où Orson Wells, frôlé par un chat, se cache dans l’ombre se trouve au 68 Scheyvogelgasse, non loin de la fameuse Josefsplatz (où de sombres secrets se trouvent révélés) avec, à proximité, à côté de la fontaine de Neptune, la façade de la pharmacie (Apotheke), devant laquelle se profile l’ombre d’un vendeur de ballon, subtil clin d’œil du réalisateur à son maître Fritz Lang !

La fameuse porte
La fameuse porte

Des monstres de Béton

Si vous partez pour Vienne, les chances sont grandes que vous tombiez, au détour d’une balade, sur des constructions aussi massives que laides, faites de béton armé et remontant à la seconde guerre mondiale : les Flaktürme (tours de DCA en français, destinées à combattre les forces aériennes depuis le sol avec de l’artillerie).

Avec des murs en béton armé d’une épaisse de 3,5 mètres et des dimensions monumentales (70 x 70 x 39 mètres), ces tours se sont avérées pratiquement impossibles à détruire. Elles ont donc été vaguement utilisées au cours du temps avant d’être réhabilitées et réaménagées récemment.
tour vienne

Ainsi, c’est le plus grand aquarium d’Autriche qui a élu domicile dans l’ancienne Flaktürn V (Fritz-Grünbaum-Platz 1 – Esterházypark) tandis que les deux autres (respectivement numérotées VII et VIII) servent désormais de relais à antennes téléphoniques, de perchoir à pigeons (plusieurs milliers y nichent) ou de dépôt pour musée. Elles sont visibles à Augarten et Arenberpark.

Admirer l’art de la contrefaçon

Un musée pas comme les autres, où ceux qui sont mis à l’honneur sont les copieurs (et non pas les artistes originaux), c’est ce que propose le Fälschermuseum (Löwengasse, 28). Vous y trouverez des œuvres produites par quelques-uns des plus grands faussaires de l’Histoire de l’Art (tels que Han van Meegeren, Eric Hebborn, Tom Keating, Elmyr de Hory, David Stein, Konrad Kuja) ainsi que quelques copies de toiles célèbres.

Vous découvrirez des histoires surprenantes sur des controverses dont la réponse n’a toujours pas été certifiée (qui a dit Vermeers ?). Une belle façon de découvrir une autre facette de la peinture au travers des quelques 80 peintures exposées et un lieu idéal pour passer un après-midi de charme à Vienne.

Les passages artistiques

Pendant vos excursions dans le 7ème arrondissement de Vienne (connu pour être celui des musées, avec une impressionnante collection de bâtisses des XVIIe et XVIIIe siècle), peut-être aurez-vous remarqué quelques petits passages couverts (six exactement), avec chacun leur thématique propre renvoyant au cadre culturel général du secteur.

Dans le LITERATURpassage
Dans le LITERATURpassage

Ainsi, vous pourrez trouver le LITERATURpassage, mettant l’accent sur les jeunes auteurs autrichiens, le STREET ART PASSAGE VIENNA (dont le nom est transparent) ou encore le KABINETT comic passage, concentré sur le travail des dessinateurs et artistes urbains. A force de déambuler dans ces expositions en plein-air, peut-être trouverez aussi l’inspiration ?

Photos : WWII Flak Tower in Vienna par Edward Blake, Harry Lime doorway par Luke McKernan, Wiener Prater 172 par Jeremy Thompson, IMGP8933 par literaturpassage / Flickr cc

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous