| Idées voyage Par

Tradition espagnole : le saut de bébés

C’est probablement l’une des traditions les plus… inattendues au monde. Sauter par-dessus des bébés, déguisé en diable, mais pourquoi donc ? Pour les arracher aux esprits malfaisants, pardi ! 

Cela se passe à Castrillo de Murcia, dans le nord de l’Espagne, dans la province de Burgos. Dans un endroit où les démons semblent bien trop familiers pour faire vraiment peur, un village à l’architecture médiévale où la célébration du Corpus Christi est vraiment particulière.

Dans la foulée de la célébration du Corpus Christi, le village espagnol de Castrillo de Murcia perpétue le dimanche cette tradition. Le principe : un homme déguisé en diable saute au-dessus de bébés alignés sur un matelas.

D’où vient-elle ? Personne ne peut l’affirmer de manière irréfutable. Il s’agit en tout cas d’un des nombreux exemples de rite païen intégré plus tard par le Christianisme.

Vol Santander

 « El Salto del Colacho » 

On appelle cette tradition qui remonte aussi loin que 1620 « el Salto del Bebé » ou « el Salto del Colacho ». Le saut du Diable, en quelque sorte, qui est censé éloigner les esprits mauvais des bébés. Des hommes en costume jaune suivent les processions armés d’un bâton ou d’un fouet.

Ceux qui ne sont pas assez crédules pour remettre leur jeune progéniture à ce Diable peuvent tout de même participer à la fête pour conjurer les maladies des enfants : avec des tambours, des danseurs, des filles avec des fleurs, …

Que le Diable se prenne pour le sauveur des ces bébés et jeunes enfants, voici qui n’est pas tout à fait du goût du Vatican. Mais quoi qu’il en soit, en dehors de ces connotations religieuses et païennes, le fait est que cette fête attire de plus en plus de monde à Castrillo de Murcia. Même Lonely Planet y a envoyé une équipe de tournage.

Photos : Celestebombin, Jtspotau, Jtspotau / Wikipedia cc.

Laissez un commentaire