logement_canada_cover
| Conseils pratiques Par

Se loger au Canada : petit guide pour vacanciers ou expatriés

Que vous soyez sur le point de vous envoler pour le Canada pour un voyage, ou que vous ayez pour projet de vous y installer plus durablement, le logement est une question qui va se poser. Voici nos conseils pour trouver votre petit chez-vous chaleureux, long-terme ou temporaire, dans la contrée des caribous.

Vous avez élu le Canada destination de l’année 2016 sur liligo.com   !   En partenariat avec PVTistes.net, nous consacrerons chaque mois une journée à cette destination. Retrouvez chaque premier mercredi du mois bons plans et astuces pour découvrir le Canada sur le Magazine du voyageur.

Quand on voyage

Comme partout dans le reste du monde, vous avez plusieurs options classiques qui s’offrent à vous pour loger au Canada.

Et comme partout ailleurs, les prix varient en fonction de la fréquentation. On peut distinguer, en gros, 3 périodes : 

  • Été et vacances de Noël : prix maximum
  • Printemps et Automne : 20 à 30 % moins cher
  • Hiver : jusqu’à 40-50 % moins cher (sauf dans les stations de ski)

Les hôtels

Si vous décidez de dormir à l’hôtel, vous constaterez sûrement que les hôtels de charme, à savoir ceux qui ne sont pas trop impersonnels ou froids, sont parfois rares et souvent chers. Mais ils existent, alors si vous avez le budget qu’il faut, comparez les hôtels sur liligo.com.
hotel_canada

Vous aurez aussi la possibilité de dormir dans des motels, en périphérie des lieux touristiques. Ca a le mérite d’être typique, relativement moins cher et d’avoir toujours un parking où garer votre voiture ! 

Les auberges de jeunesse (hostels)

L’auberge de jeunesse est une institution de qualité au Canada ! Vous y serez en général très bien accueilli, et y trouverez un niveau de confort plutôt élevé.

Il existe un réseau d’auberges « officielles  » qui s’appelle Hostelling International. Si vous en faites partie – c’est-à-dire, si vous avez votre carte de membre, vous pourrez obtenir des réductions.

AirBnb

Louer un appartement sur Airbnb au Canada ne diffère en rien du reste du monde. Et c’est aussi ce qui fait la beauté de la formule. Pas de mauvaise surprise, tout est regroupé sur le même site et on sait comment ça marche ! 

Le charme des B&B

Les B&B, c’est-à-dire Bed and Breakfast (à ne pas confondre avec AirBnb donc ! ) sont l’équivalent de nos gîtes et chambres d’hôtes. Il s’agit donc de dormir chez l’habitant, dans des conditions proches d’un hôtel.
bed_and_breakfast_canada

Le charme des maisons, l’accueil souvent chaleureux des personnes qui vous recevront, et le petit déjeuner (souvent compris dans le prix) sont autant d’arguments qui devraient faire peser la balance du côté B&B ! 

Cette option de logement est souvent excellente, le principal bémol est parfois le prix de la nuitée, qui ne conviendra pas à toutes les bourses.

Le camping : un sport national ! 

Si vous aimez le camping, vous êtes tombé en terre promise. Le Canada est un pays où la discipline est prise avec beaucoup de sérieux. Vous avez 3 options : campings privés, campings des parcs provinciaux et campings des parcs nationaux.
camping_canada

Les campings privés offriront en général plus de confort, mais seront plus coûteux (autour de 40 dollars la nuit).

Les campings des parcs seront peut-être plus rustiques (parfois sans douche, souvent sur du gravier), mais aussi plus au cœur de la nature et souvent moins chers (entre 15 et 35 dollars).

Certains campings proposent des cabins (des cabanes) ou des lodges, si vous aimez camper, mais que votre confort est roi ! 
chalet_canada


Quand on s’installe pour quelque temps

Si vous vous apprêtez à partir explorer le Canada en tant que PVTiste, ou que vous embrassez tout autre statut qui vous amène à vous installer durablement au Canada, voici quelques conseils pour trouver une location dans les meilleures conditions possibles.

En règle général, on peut dire qu’il est plus facile de se loger au Canada, car les formalités de location sont moins lourdes qu’en France.
location_clef

Spécificités à connaître : 

D’une province à une autre, les règles et les pratiques liées à la location de logement varient. Quelques points sont cependant communs à tout le pays, en voici une petite liste : 

  • Les locations commencent au général au début du mois. C’est bon à savoir pour programmer ses dates d’arrivée.
  • Petite spécificité québécoise : au Québec, les baux se terminent le 1er Juillet chaque année. Les petites annonces seront donc particulièrement nombreuses à cette période-là.
  • Pour la plupart des logements, il vous sera demandé un dépôt de garantie équivalent à la moitié d’un mois de loyer, au minimum.
  • Les logements meublés sont une denrée rare ! Pensez bien à demander si l’appartement ou la maison est meublé(e) ou équipé(e) avant d’organiser une visite.
  • Soyez prudent : il y a de nombreuses arnaques sur Craiglist.
  • Préparez une lettre de référence d’un précédent propriétaire (ou agence) avant de partir. Il est probable que l’on vous en demande une au Canada. Si la pratique n’est pas courante en France, cela ne devrait pas poser de problème à votre ancien proprio pour autant (ça ne l’engage à rien…).
  • Dans la plupart des cas, les charges (eau, électricité notamment) ne sont pas incluses dans le prix du loyer.

Bail et spécificités juridiques

Notre conseil numéro 1 : recherchez sur internet les spécificités propres à la province où vous vous installez, par exemple sur les sites officiels des régies du logement.

Les documents qui sont susceptibles de vous être demandés (mais ce n’est absolument pas systématique) : 

  • Chèques certifiés pour le premier et le dernier mois de loyer
  • Chèque postdaté pour la durée du bail
  • Photocopie du passeport et parfois du permis de travail
  • Historique bancaire
  • Lettre de l’employeur avec poste, salaire et durée du contrat
  • Lettre de recommandation de votre précédent propriétaire

Au Québec, la rupture du bail par le locataire avant qu’il n’arrive à terme ne peut se faire que dans des situations très précises (handicap, obtention d’une place en HLM, déménagement dans une maison de retraite). Si vous souhaitez partir avant la fin de votre bail, il faudra donc en parler avec votre propriétaire et espérer qu’il soit d’accord, car il n’a pas d’obligation légale d’accepter.

Si le propriétaire refuse de rompre le bail, vous pouvez toujours sous-louer le logement, ou céder de bail.

L’assurance Habitation n’est pas obligatoire au Canada, mais fortement conseillée.

La sous-location est un pratique courante au Canada. Avec l’accord de leur proprio, les locataires d’un appartement peuvent vous sous-louer les lieux. C’est une bonne solution pour trouver un logement meublé et pour une courte durée.

Choisir son quartier

Choisir son quartier est une étape cruciale pour se sentir bien chez soi par la suite. Pas de conseil miracle sur ce point. Avant tout, laissez-vous le temps de connaitre un peu la ville avant de vous décider, si c’est possible.

Google Street View est votre ami si vous devez choisir à distance. Sinon c’est en vous baladant une fois sur place et en discutant avec des locaux que vous prendrez les meilleures décisions.

Photos : Shutterstock, Eight Seconds par Justin S. Campbell / Flickr cc.

Laissez un commentaire