Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Ryanair, à qui personne ne peux plus disputer le titre de compagnie aérienne la plus détestée des voyageurs en Europe, est gravement mise en cause par ses propres pilotes : elle mettrait en danger ses passagers en voulant économiser du carburant.

Quatre pilotes de Ryanair ont dénoncé les méthodes de leur employeur qui mettent, selon leurs témoignages, en cause la sécurité de leurs passagers. Dans un documentaire diffusé il y a quelques jours aux Pays-Bas, les quatre pilotes sont catégoriques :

« On exerce une pression sur les pilotes pour utiliser moins de carburant et donc épargner de l’argent à l’entreprise ».

Comment peut-on faire des économies de carburant en avion ? Il suffit de remplir les réservoirs de kérosène au minimum pour alléger l’appareil et donc moins consommer. C’est simple… mais dangereux en cas d’imprévu : une tempête, un accident au sol, une panne à l’aéroport d’arrivée, etc., nécessitant un détournement de l’appareil.

Déjà un précédent cet été en Espagne

C’est exactement ce qui s’est produit l’été dernier, le 26 juillet précisément : les vols vers Madrid avaient été déroutés en raison d’un orage. Trois appareils volant sous pavillon Ryanair avaient dû déclencher au même moment la procédure d’alarme pour atterrir en urgence à Valence en Espagne, faute de réserves de carburant suffisantes.

Il leur restait une demi-heure d’autonomie de vol. La compagnie incriminée n’y voit aucun problème, la réserve légale de carburant étant de 30 minutes. Une enquête du Ministère espagnol des Transports est en cours.

Dans un rapport publié à la fin du mois de septembre 2012, l’Irish Aviation Authority (IAA) conclue que Ryanair a respecté les normes de sécurité émises par l’aviation civile et relatives aux minima de carburant, rapporte www.air-journal.fr. Elle recommande toutefois à Ryanair de revoir sa politique en matière de carburant et réclame l’étude de nouveaux mimima de carburant en Europe.

Cela commence à se savoir : tournoyant une heure au-dessus de la ville de Budapest le 31 décembre pour des raisons climatiques – qu’il serait bien injuste d’imputer à la compagnie irlandaise – des passagers s’inquiétaient des réserves de carburant de l’appareil : « J’ai entendu dire que Ryanair remplissait ses réservoirs au minimum ».

Un classement des pilotes en fonction de leur consommation ?

Plus grave encore : Ryanair noterait – il convient de parler au conditionnel – ses pilotes en fonction de leur consommation de carburant. Moins le pilote consomme, mieux il est classé ! C’est en tout cas ce qu’affirme le syndicat des pilotes allemands Cockpit, qui croit aussi savoir que la compagnie impose un maximum de 300 litres de marge de carburant.

Michael O’Leary, le bien-aimé patron de Ryanair, connu pour ses méthodes brutales pour ce qui est de capter l’argent public, balaie ces graves accusations d’un revers du coude : « Ils mentent ».

Témoignant de façon anonyme, ces pilotes parlent d’une « culture de la peur » qui empêche les pilotes de s’exprimer.

« J’espère qu’il ne faudra pas un crash pour réveiller tout le monde »,

lâche même l’un d’entre eux.

Ryanair, le low cost… à tout prix.

Crédits photos : Paolo Margari, eckes/bernd / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Ryanair joue-t-elle avec notre sécurité ? (mise à jour)

  1. Dans un avion plein de français à 95 % , aucune annonce en français , personne ne parle français ! c’est à croire que nous sommes quantité négligeable ! donc si ma clientèle ne les intéresse pas je ferai de même ! atterrissage à lisbonne honteux d’incompétence , compagnie dangereuse car payant mal son personnel donc personnel incompétent , fatigué, démotivé ! embarquement catastrophique , queue d’une heure et demie ! etc…etc….C’EST VOUS QUI VOYEZ !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous