Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Vous souvenez-vous de notre « Visite d’une ville fantôme au cœur de l’Angola » ? Nous vous emmenons pour une nouvelle virée, cette fois à Ordos-Kangbashi dans le Nord de la Chine, une cité fantôme devenue un paradis… pour les skaters !

Avec ses abondantes ressources minières, la région est un véritable eldorado : un 1/3 des réserves de gaz naturel et 1/6 du charbon de la Chine entière ! Et c’est sans compter les minerais d’or et d’autres métaux rares. Sa croissance économique est hallucinante : 25% par an. Croulant sous les devises, les autorités ont cru bon d’investir dans l’immobilier – c’est un euphémisme – le gouvernement central décidant la réalisation d’un projet d’urbanisme colossal.

Une autoroute déserte traverse les steppes de la Mongolie intérieure pour desservir la nouvelle ville d’Ordos – Kangbashi – à une trentaine de kilomètres de la ville historique. Tous les reporters qui y sont allés décrivent les mêmes impressions, les mêmes angoisses : des squelettes de tours, des grues à l’arrêt, des avenues larges et désertes, personne sur les trottoirs, des magasins désespérément vides, etc. Un vrai décor de film d’horreur.

Avant de passer aux choses sérieuses, une petite série de photos signée par Tim Franco, un photographe basé à Shangaï. (Son site personnel est un beau témoignage sur la Chine et ses transformations).

Les skaters comme des poissons dans l’eau

La ville n’est pourtant pas déserte, quelques milliers de personnes y vivent dans la solitude : 30.000 environ, contre 1 million prévu initialement. En attendant que cette « métropole en devenir », cette « cité chinoise de demain » – comme la nomme pudiquement les autorités – prenne toute son ampleur, des jeunes chinois et étrangers lui ont trouvé une utilité : faire de cet environnement urbain à l’abandon un immense skate-park.


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “En Chine, une ville fantôme squattée par des skaters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous