Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Vous vous souvenez peut-être des Ruines modernes les plus effrayantes ? Êtes-vous partant pour une visite en photo et en vidéo d’une immense cité fantôme, perdue quelque part dans le sud du continent africain ? Soyez-les bienvenus à Nova Cidade de Kilamba.

Les vues aériennes des immeubles de Nova Cidade de Kilamba sont impressionnantes. Tout à l’air propre et neuf, comme un mirage dans le désert. Il y a juste un détail troublant : où sont donc passés ses 500.000 habitants ?

Une courageuse journaliste à la BBC du nom de Louise Redvers a mené son enquête. Voici comment elle décrit l’endroit.

«  étonnamment silencieux, les voix rebondissant sur les murs de béton tout frais et les routes vides. Il n’y a guère de voitures et encore moins de personnes, juste des dizaines de rangées d’appartements colorés se répétant à l’infini, les volets fermés et les balcons vides. »

Vol Johannesburg

Il n’y aurait donc dans la ville pas une âme qui vive ? Ou plus grave, plus une âme qui vive ? On commence alors à entrevoir le pire quand un premier indice arrive. Miss Redvers indique :

« Après avoir conduit pendant quinze minutes, nous n’avons rien vu à part des ouvriers chinois, dont beaucoup vivaient dans des préfabriqués autour du site. »

Et là,la lumière se fait, il s’agit en fait d’un projet urbain et immobilier pharaonique réalisé par une entreprise chinoise. La cité – qui se trouve à une trentaine de kilomètres de Luanda, la capitale de l’Angola – à été construite en moins de trois ans par la compagnie d’État chinoise China International Trust and Investment Corporation pour un coût de 3,5 milliards de dollars. Le hic, c’est que les loyers sont beaucoup trop chers et donc les 500 000 personnes attendues pour occuper les logements se font toujours attendre…

Frissonnez avec ces photos issues de la page Facebook Nova Cidade do Kilamba Kiaxi – Luanda, Angola

 Quel est l’endroit le plus effrayant que vous ayez visité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous