Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

La nouvelle a fait sensation tant en Transylvanie roumaine qu’au Royaume de sa Majesté Élisabeth II. Son fils, Prince Charles, héritier du trône, vient de faire une confession fracassante : il est un descendant de Vlad III Basarab, autrement dit, Dracula.

Les Britanniques vont devoir se faire à cette idée : il seront un jour ou l’autre les sujets d’un descendant du Diable, du fils du dragon, selon l’étymologie de Dracula.

« Le sang de Transylvanie coule dans mes veines, les généalogistes disent que je suis un descendant de Vlad III ».

La vidéo de son aveu a été présentée à Londres au salon Internationl World Travel Market 2012. S’il dit vrai, et il y a tout lieu de penser que cela est sérieux, Charles est un descendant en 16è génération.

Cependant, Prince Charles ne vient pas seulement de découvrir sa filiation avec la Transylvanie. Il s’est engagé depuis plusieurs années dans des programmes de conservation des forêts primaires des Carpates, d’une inestimable richesse.

Dracula, le soldat du Christ

Dracula a donc vraiment existé ?! Eh bien oui ! Mais les choses demandent tout de même à être un peu précisées ici. Comme nous l’avions mentionné dans un précédent article « Hémoglobine : la Bulgarie drague Dracula« , le Comte Dracula est un personnage de fiction créé par Abraham Stoker dans un roman paru en 1897.

Il est directement inspiré de Vlad III Basarab, un voïvode roumain, Prince de Valachie qui, lui, a bel et bien existé (1431-1476). Au 15è siècle, Vlad III lutte férocement contre la poussée de l’Empire ottoman qui a déjà conquis une grande partie des Balkans et se trouve aux portes du Royaume de Hongrie. Ses méthodes de guerre brutales lui vaudront le surnom délicat de Vlad Tepes, l’empaleur.

La Roumanie se frotte les mains

L’Office du tourisme national de Roumanie a déjà sauté sur l’aubaine pour mettre en valeur les origines transylvaines de Charles dans des prospectus de promotion des montagnes des Carpates.

Selon l’Office du tourisme cité par « The Telegraph », plus de 100.000 touristes anglais ont visité la  Roumanie l’année dernière. Ce sera certainement plus cette année. Ce n’est pas spécifique aux Anglais, la plupart d’entre eux vont en premier lieu voir le château de Bran qui a inspiré Bram Stoker. Seconde étape : la maison natale (présumée) de Vlad III, à Sighisoara.

Le château de Bran, proche de Brasov
Sighisoara, petite ville médiévale de Transylvanie
Les rues colorées de Sighisoara

Avez-vous déjà visité la Roumanie ?

Crédit photo : Taylor, Dream It. Do It. World Tour, tamburix, globalclaire / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous