Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Saviez-vous qu’en plus d’être l’un des pays où l’on est le plus heureux au monde, le Bhoutan était aussi le seul territoire de notre planète à avoir un bilan carbone négatif ? Ce petit pays niché entre la Chine et le nord de l’Inde, grand comme la Suisse, n’accueille que 800 000 habitants et a fait de l’écologie l’un des fondements de son identité… On vous propose de partir à la découverte du Bhoutan, véritable exemple de protection de l’environnement et d’écotourisme !

Un bilan carbone négatif malgré l’essor du tourisme

Le Bhoutan s’est ouvert au reste du monde et au tourisme depuis quelques années seulement, mais cela n’a en rien bouleversé l’équilibre écologique du pays. Avec à peine plus de 800 000 habitants seulement, le pays peut se targuer de limiter au minimum sa consommation en énergies fossiles puisque les activités industrielles et le trafic routier restent faibles et que l’énergie pour le chauffage et la cuisson provient majoritairement de l’hydraulique. De même, l’élevage et l’agriculture intensifs que l’on connaît ailleurs dans le monde sont ici remplacés par des exploitations familiales, avec très peu de recours aux pesticides et autres produits nocifs pour l’environnement.

Pour préserver son bilan carbone négatif, le Bhoutan a décidé de limiter le nombre de touristes autorisés à visiter le territoire en instaurant un forfait journalier minimum de 200 à 250 dollars par personne en fonction de la saison. Une somme dissuasive qui permet de préserver la culture traditionnelle locale et d’éviter la dégradation des écosystèmes. Si l’on rajoute à cela un vol pour Paro à la fois long et coûteux, le gouvernement local a réussi à faire de son pays une destination non seulement rare, mais aussi confidentielle.

Bhoutan

Une agriculture 100% bio, ou presque !

Le Bhoutan a mis en place un certain nombre de projets visant à améliorer encore et toujours plus son bilan carbone. Et parmi ces projets, il y a celui de ne produire exclusivement qu’une agriculture biologique d’ici 2025 ou 2030. Ce projet a toute les chances d’aboutir puisque déjà aujourd’hui, ce sont plus de 80% des fruits et légumes produits ici qui sont cultivés sans aucun produits chimiques.
L’agriculture biologique est un élément essentiel pour préserver la qualité des sols, protéger l’environnement et favoriser la biodiversité. Et si le riz, le blé et autres céréales ont encore un peu besoin de produits, la grande majorité des fruits et légumes sont déjà bios !

ferme au bhoutan

Des infrastructures limitées

Pour continuer dans sa lancée de pays le plus écologique au monde, le Bhoutan a mis en place une politique de construction extrêmement stricte qui lui permet de préserver ses forêts et de limiter son empreinte carbone. Ne vous attendez donc pas à avoir du choix au niveau des hébergements, car il n’existe que très peu d’hôtels et vous devrez le plus souvent dormir chez l’habitant. Mais c’est aussi ce qui contribue au charme et à l’authenticité du pays !

moines bhoutan

Si le Bhoutan est aussi performant sur le plan écologique, c’est également parce que le pays a énormément investi dans l’éducation à l’environnement de ses habitants. À tel point d’ailleurs que cela fait désormais partie intégrante de l’identité du pays !

Crédits : iStock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous