Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Il s’agit de ne pas passer pour un malotru ou un mal-appris auprès de ses hôtes. Voici quelques conseils qui feront de vous un voyageur respectable et respecté en Asie.

On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression. C’est fondé sur ce constat implacable que nous avons décidé d’écrire ce petit article. En distillant des conseils par pays, car l’Asie est tout aussi divers que l’Europe et ce qui vaut en Chine ne vaut pas forcément en Inde ou au Japon, c’est une évidence.

Halte aux Gauloiseries !

D’un point de vue très général, tout ce qui peut faire d’une personne en France un bout-en-train fort-en-gueule et bon-vivant, dessert à coup sûr une fois arrivé à destination. La retenue est la clé : on ne s’esclaffe pas, on ne hausse pas le ton que ce soit pour signifier son plaisir ou son mécontentement, on ne donne pas des tapes amicales dans le dos (d’ailleurs, mieux vaut oublier ses mains, le long du corps), on ne « claque » pas des bises à tout bout de champ (il vaut mieux s’en abstenir totalement) et même la poignée de main est à utiliser avec la plus grande des parcimonies.

Ces remarques générales sont toutefois sujettes à de nettes variations intra-continentales : entre les pays, entre les villes et les campagnes, entre les générations. Beaucoup des conseils suivants ont été glanés sur le site internet l’Express.fr qui a réalisé une série complète d’articles dédiés à ce sujet.

Au Japon, la politesse est une religion

Commençons par ce qui est – selon l’avis de beaucoup – le plus codifié des pays asiatiques en termes de savoir-vivre. Le Shintoïsme a en effet marqué en profondeur la société. Avant votre vol pour Tokyo, relisez absolument notre article consacré à la politesse au Japon. Vous y apprendrez par exemple comment effectuer le salut « o-jigi », sans quoi rien n’est possible dans « l’Empire des signes ».

japon -tatami

En Chine, conserver son flegme

En Chine aussi les codes sont très différents de ceux en vigueur en Europe.

Mise en situation : vous avez été invité au restaurant par un ami ou un collègue chinois. Ne commencez pas à boire votre verre d’alcool avant lui, conservez vos baguettes parallèles sur la table, n’offrez pas de pourboire au serveur. Si votre hôte vous offre un cadeau (félicitations, vous avez bien observé les consignes jusque-là), faites mine de le refuser à plusieurs reprises avant de vous laisser faire.

La vraie spécificité en Chine à connaître : les comportements peuvent paraître rudes ou malpolis. Il faut passer ça sur le compte du fossé culturel plutôt que de se mettre en boule. Au pire, crachez dans la rue pour apaiser votre agacement (ce ne sera pas mal perçu, car le message ne passera pas…).

"L'herbe aussi est vivante".
« L’herbe aussi est vivante ».

En Inde, on oublie sa main gauche

Mise en situation : dans une file d’attente avec votre époux/épouse pour acheter un ticket de bus. Évitez les contacts corporels avec votre conjoint mais encore plus avec les autres (surtout du pied !), ne cédez pas à la tentation d’une galanterie envers une femme qui passerait pour une insulte, ne grondez pas les gamins qui chahutent autour de vous (ils reçoivent en Inde les mêmes égards que les adultes).

Important : la main gauche est considérée comme impure dans beaucoup de régions en Inde. Brutalement, disons qu’on se sert de la main gauche aux toilettes et de la main droite à table. Cela dit, les Indiens savent heureusement se montrer compréhensifs avec les visiteurs étrangers…

inde-enfants

Pour visiter un temple en Thaïlande sans créer d’esclandre

Mise en situation : vous vous apprêtez à pénétrer dans un magnifique temple. Pas facile de quitter sa tenue de plage, pourtant il faudra faire un réel effort : pas de vêtements trop courts ! La question des tongs ne se pose pas, car on se déchausse avant de pénétrer dans un temple.

Bruno Philip, correspondant à Bangkok pour le journal « Le Monde » écrit :

« Le Thaï se sent fier de la richesse de son histoire, de la subtilité de ses codes de politesse et de ses traditions : à cet égard, l’étranger n’est qu’un balourd parfois regardé avec condescendance… ».

Son article s’intitule d’ailleurs Au pays du sourire figé, l’Occidental doit s’accrocher. Nous voilà prévenus !

thailande - temple

Vous qui avez voyagé en Asie, vos témoignages nous intéressent !

Photos : TANAKA Juuyoh, Tim Moffatt, timquijano, stibbons / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


4 réponses à “De la politesse et du savoir-vivre en voyage en Asie

  1. L’impureté de la main gauche est commune à la plupart des pays d’Asie ou l’on ignore le papier hygiénique, à part pour l’utiliser comme serviette en papier! Cette habitude Occidentale paraît assez dégoûtante aux Asiatiques qui se lavent avec un baquet d’eau ou à l’aide de la douchette, à droite (bien sûr!) de la cuvette de WC….

  2. Au fait Je parle de la Thaïlande pour les temples et effectivement il faut être discret par rapport à leur façon d’être. D’ailleurs en Thaïlande, on a tendance à parler beaucoup moins fort qu’en France.

  3. Oui il faut se couvrir les épaules pour pénétrer dans un temple mais il y a toujours des prêts de vêtements au cas ou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous