Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Depuis le début du mois d’octobre, les voyageurs ont la possibilité de consulter l’impact environnemental de leur trajet en avion, en train ou en bus. Il n’y a donc plus d’excuse pour ne pas prendre en compte le facteur écolo dans son choix de mode de transport.

Dans le cadre d’une nouvelle législation issue du Grenelle de l’environnement, les transporteurs sont obligé à une plus grande transparence sur les émissions de gaz carbonique. L’objectif : sensibiliser les consommateurs à la préservation de l’environnement et leur permettre d’intégrer le facteur écologique dans leur choix de mode de transport.

Tous les transporteurs sont concernés par cette nouvelle loi : les compagnie aériennes (Air France, Vueling, etc.), les opérateurs ferroviaires (SNCF…), les entreprises de transport routier et maritime (SNCM…) et même les taxis. Le voyageur pourra consulter l’empreinte carbone de son trajet au moment d’effectuer sa réservation sur internet. Elle sera aussi indiquée sur la facture du transporteur.

Les ministères de l’Écologie et des Transports estime que :

«  constitue un premier pas vers une meilleure prise en compte des émissions de gaz à effet de serre dans les choix des voyageurs et des chargeurs ».

«  de les guider progressivement vers les solutions les plus respectueuses de l’environnement ».

Jusqu’au 1er juillet 2016, les compagnies aériennes low cost, les régulières et autres entreprises de transport ne seront tenu d’afficher que le niveau d’émissions de CO2 par kilomètre. Ensuite, plus de détails devront être communiqués aux clients.

D’ici là, concrètement, le client se verra proposer un lien vers un calculateur de CO2 au moment de la réservation de son billet d’avion ou de train et l’empreinte carbone figurera aussi sur le billet.

Connaître l’impact écologique de son vol

De son côté, la compagnie Air France a mis en place depuis plusieurs années un calculateur de CO2, tout comme la SNCF avait lancé en 2006 un « éco-comparateur ».

Nous l’avions déjà signalé sur le Magazine du voyageur, la direction générale de l’aviation civile (DGAC) a mis en place, en partenariat avec le ministère de l’écologie, un calculateur d’émissions de CO2 capable de calculer :

  • La distance parcourue
  • Les émissions de CO2 émises par passager
  • La consommation de kérosène par passager

Vous êtes sensibles à la question écologique ? Lisez nos conseils pour passer des vacances écologiques.

Source ; AFP
Photo : pfala / Flickr cc

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous