Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

L’île d’Hashima dans le sud du Japon pourrait figurer sur la liste des ruines les plus effrayantes. Vous allez le découvrir avec les photos ci-dessous, le dépaysement sur cette île est saisissant…

C’est une histoire vraiment singulière que celle de l’île japonaise de Hashima. Gunkanjima (c’est son autre nom) est restée inhabitée jusqu’à ce que l’on y découvre un gisement de houille. Une véritable aubaine, car nous sommes au début du 19e siècle et c’est une énergie très convoitée par le Japon. L’entreprise Mitsubishi jette son dévolu dessus et commence l’exploitation minière de l’île qui change radicalement de visage en quelques années.

La végétation battue par les vents cède rapidement sa place à un décor minier fait d’entrepôts, de hangars et d’immeubles pour loger les quelques 5.000 employés qui ont été acheminés sur l’île. Entassés sur ce petit territoire, on procède à l’agrandissement de l’île qui fera 480 mètres de longueur pour 160 mètres de largeur à son apogée. Pendant quelques années Hashima est même l’endroit du monde avec la plus forte densité de population.

Mais petit à petit le pétrole remplace la houille, au Japon comme dans le reste du monde, et l’exploitation ralentit jusqu’à s’arrêter totalement au début des années 70. Les mineurs quittent l’île qui redevient un espace sauvage et inhabité, mais défiguré par le passage des hommes.

Quelques 40 années plus tard, Hashima portent toujours les stigmates de l’industrie minière. Le rude climat, les vents et les précipitations des typhons qui frappent régulièrement l’île ont fait leur œuvre, contribuant à créer un décor parfaitement surréaliste, de nature et de béton.

L’île est interdite d’accès en raison du danger que présente les vieilles installations laissées à l’abandon. Jusqu’à 2009, année où une liaison bateau est mise en place. Car le Japon se tourne vers son passé industriel et redécouvre l’épopée qui avait conduit des hommes à coloniser ce petit bout de terre, plus d’un siècle plus tôt. Des aménagements sont réalisés et des guides conduisent désormais les touristes et les descendants des mineurs.

L’île a aussi servi de décor a plusieurs films, parmi lesquels Inception ou Skyfall (le 23e James Bond) et le Japon tente depuis plusieurs années de faire inscrire le site au patrimoine mondial de l’humanité.

Si par hasard vous passez par Nagasaki, sur l’île de Kyushu, dans le sud du Japon… faites le détour. Cela vaut vraiment la peine.

Vol Japon

Au revoir !
Photos : Narumi, kntrty, kanegen, mab-ken, keromako, nachans, snotch

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous