Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

La Guyane, située de l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique du Sud, est une région d’outre-mer française encore peu touristique mais qui a cependant beaucoup à offrir. Localisée entre le Brésil et le Suriname, elle est constituée à 90% de jungle, ce qui en fait un territoire sauvage d’exception pour les amoureux de nature. Si vous êtes de ces voyageurs aventuriers, peu adeptes des circuits touristiques classiques, et que vous préférez sortir des sentiers battus, la Guyane française saura très certainement vous combler !

1. Le marché de Cayenne

Cayenne, qui compte à peine 60 000 habitants, est pourtant le chef-lieu de cette région française située à 7000 km de la métropole. Si vous avez l’intention de prendre un vol pour La Guyane, vous atterrirez forcément à Cayenne où se trouve l’aéroport international. Profitez-en pour arpenter les allées du marché de la ville qui se tient trois fois par semaine – le mercredi, le vendredi et le samedi – sur la Place du Coq. Rien de tel que de déambuler sur ce marché local pour vous immerger rapidement dans la culture d’une région multiculturelle où se côtoient américains, européens, asiatiques et autres populations venues profiter de ce cadre de vie tropical. Poissons frais, fruits et légumes locaux, spécialités régionales, épices, bijoux artisanaux… un lieu rempli de couleurs et de senteurs qui feront sans aucun doute frétiller vos papilles !

Marché Guyane iStock

2. Kourou et son Centre Spatial

À environ 60 km au Nord de Cayenne, cette petite commune guyanaise est reconnue pour son centre spatial qui envoie satellites et autres engins spatiaux dans l’espace ; impossible donc de visiter Kourou sans faire étape sur ce site majeur visité par plus de 20 000 touristes chaque année. Réplique de la fusée Ariane, lanceurs, salle de contrôle, station météo… ne manquez pas la visite guidée gratuite qui vous permettra de découvrir les moindres recoins du centre pendant plus de 3h. Avec un peu de chance, vous pourrez même assister au lancement d’une fusée ou d’un lanceur ; cet événement exceptionnel a tout de même lieu 10 à 12 fois chaque année, de quoi multiplier vos chances d’y assister. Si vous vous trouvez à Kourou au bon moment, il vous suffit alors de demander une invitation au Centre National d’Etude Spatial 48h à l’avance pour accéder aux différents sites d’observation. Outre la visite du centre spatial, nous vous recommandons de remonter le fleuve Kourou jusqu’au littoral pour profiter de ses immenses plages.

3. Les Îles du Salut

Situées sur les côtes cayennes, à environ 15 km au large de Kourou, les Îles du Salut sont un archipel de trois petites îles d’origine volcanique : l’île du Diable, l’île Royale et l’île de Saint-Joseph. À l’époque, de nombreux colons français moururent des épidémies de fièvre jaune et du manque de nourriture et d’eau potable sur le continent ; les survivants trouvèrent alors refuge sur ces îles au climat plus favorable qui leur valut l’appellation d’Îles du Salut. Mais elles connurent ensuite une histoire plus sombre puisqu’elles devinrent un des hauts-lieux de la colonie pénitentiaire ; prisonniers politiques et autres condamnés venus de France et de ses colonies y furent exilés et emprisonnés dans des conditions particulièrement difficiles et humiliantes. Alfred Dreyfus y fut d’ailleurs déporté et détenu plusieurs années à la suite de son procès controversé pour espionnage au profit de l’Allemagne. Aujourd’hui, de nombreux bâtiments de l’administration pénitentiaire subsistent encore sur les trois îles et témoignent de cette sombre histoire carcérale. Si les îles Royale et de Saint-Joseph sont ouvertes au public, l’accès à l’île du Diable est strictement interdite en raison du risque de naufrage dû aux courants marins et à la force des vagues.

Salut island_Guinea Shutterstock

4. Saint-Laurent-du-Maroni

Cette ville d’environ 40 000 habitants, située dans le Nord-Ouest à la frontière du Suriname, est la seconde ville la plus peuplée de la Guyane française, principalement célèbre pour sa production de rhum réputée parmi les meilleures au monde. C’est d’ailleurs à Saint-Laurent-du-Maroni que se trouve la seule et unique distillerie encore en activité en Guyane française. Si vous avez la chance d’être sur place en début d’année, sachez qu’on y célèbre aussi le carnaval, et ce dans les règles de l’art. Les festivités commencent en Janvier, à l’Epiphanie, et s’enchaînent plusieurs semaines durant jusqu’au mercredi des cendres, mi février. Entre défilés, bals, danses et coutumes locales, la ville de Saint-Laurent-du-Maroni devient un véritable lieu de partage et de fête, à ne manquer sous aucun prétexte !

Maroni_Guinea Shutterstock

5. La réserve naturelle de Kaw-Roura

Composée à 90% de jungle, la Guyane française est évidemment riche d’une faune et d’une flore exceptionnelles que vous pourrez observer dans une des nombreuses réserves naturelles du territoire. À environ 90 km au Sud-Est de Cayenne, la réserve naturelle de Kaw-Roura offre près de 100 000 hectares de forêt qui en font la troisième plus grande réserve naturelle de France ; c’est aussi la plus vaste zone humide du pays et donc un espace particulièrement marécageux. Embarquez à bord d’une pirogue ou d’un carbet flottant pour naviguer dans les marais de Kaw-Roura et observer les nombreuses espèces qui peuplent cette réserve : jaguar, singe, lamantin, loutre, caïman, héron, harpie… préparez-vous à en prendre plein les yeux et à revenir chargés de souvenirs !

nature_Guinea Shuttertock

Crédits : Sutterstock et iStock

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *