Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Echanger avec les locaux, partager des moments forts, s’immerger et prendre le temps de prendre son temps… Le concept du slow travel rencontre de plus en plus de succès.

Si vous faites partie de cette nouvelle génération de voyageurs, si vous êtes de ceux qui veulent privilégier la qualité à la quantité, alors ce petit guide du slow travel devrait vous intéresser.

Le slow travel : qu’est-ce que c’est?

Qui n’a jamais ressenti le besoin de ralentir un peu la cadence et de prendre le temps de profiter de la vie pleinement ? Quand on y réfléchit, notre société est aujourd’hui avant tout axée sur la vitesse et la quantité… Deux choses qui nous empêchent de nous réaliser pleinement.

C’est de ce principe simple qu’est né le concept du slow travel, qui peut être littéralement traduit par voyage lent. Le slow travel est une véritable invitation à ralentir son rythme de voyage et à privilégier les rencontres authentiques, la simplicité volontaire et la connexion avec son environnement.

Le slow travel, c’est avant tout un état d’esprit qui veut que le vrai luxe du voyage soit celui de prendre son temps. C’est s’immerger totalement et prendre part à la vie sociale d’un endroit à travers les rencontres et les activités. C’est privilégier la qualité des expériences plutôt que la quantité des sites visités.

Le slow travel : pour qui ?

Le slow travel s’adresse à tous les voyageurs et non pas seulement à ceux qui peuvent s’octroyer plusieurs mois de vacances par an. Car contrairement aux idées reçues, le voyage lent est accessible à tous et tout le temps, que ce soit pour un séjour d’une semaine ou un voyage de plusieurs mois.

Tant que vous aspirez à revenir à des choses plus simples, c’est que le slow travel peut vous convenir.
route slow down

Le slow travel : où et comment ?

Gardez en tête que le slow travel est avant tout une philosophie et qu’il peut donc être pratiqué n’importe où et n’importe quand. Vous avez pris un billet d’avion pour Sydney, Bangkok ou New York et vous vous demandez s’il vous sera possible de voyager lentement une fois sur place ?

La réponse est toujours oui, peu importe votre budget et peu importe la durée de votre voyage. La seule règle à suivre est de limiter les activités pour vivre des expériences plus intenses.

Privilégiez les rencontres. En ville, plutôt que de faire le tour des musées et des boutiques, le slow traveler part à la découverte d’un quartier méconnu qu’il visite de fond en comble. Dans les zones plus rurales, plutôt que de voguer d’un parc national à l’autre, le slow traveler se pose à un endroit et partage son quotidien avec les locaux.

Le slow travel : pourquoi ?

Le slow travel est une tendance émergente aux vertus multiples. Contrairement aux voyages classiques qui imposent souvent un rythme assez soutenu, il permet une véritable bouffée d’oxygène. Le slow travel offre de nombreux avantages :
• il est économique puisque les transports sont limités et la vie locale est toujours moins chère que la vie touristique ;
• il est authentique puisqu’il permet de vivre comme les habitants ;
• il offre de nombreuses possibilités de rencontres ;
• il permet de réduire son empreinte écologique puisque le slow traveler se déplace en général en covoiturage, en vélo ou en utilisant les transports en commun locaux ;
• il incite à consommer local tant au niveau du logement que de la nourriture et des commerces.

Voyager différemment, c’est possible, d’autant que le Slow Travel pourra facilement être complété par un voyage responsable qui favorisera encore plus le côté authentique, écologique, humain et immersif de l’aventure.

Photo : SLOW! par Florian Christoph, Snail par Daniela / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “Petit guide du slow travel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous