Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Les Journaux Télévisés ont tous ouverts sur cette terrible nouvelle en début de semaine : une adolescente de 15 ans a été victime d’une attaque de requin sur l’île de La Réunion. Une attaque de plus. Fort heureusement, l’île a bien d’autres atouts pour attirer des visiteurs. La preuve ci-dessous.

Depuis 2011, cinq personnes ont été tuées par des requins au large de la Réunion. Des surfeurs qui ont pris des risques inconsidérés, en sortant tôt le matin ou le soir dans une mer agitée favorable aux attaques, nous disait-on. Mais voilà, ce discours ne tient plus : la jeune fille tuée barbotait à quelques mètres de la plage, dans 50 centimètres d’eau.

L’association « Prévention Requin Réunion » (PRR) – qui a pour but la réduction des risques inhérents à la pratique des activités maritimes et littorales, principalement le risque d’attaques de requins – indique dans un communiqué :

« Le discours commun sur les surfeurs « seules victimes » du fait d’un « comportement à risque » vient de tomber, conformément aux statistiques mondiales qui indiquent clairement que 30 % des attaques concernent des simples baigneurs. »

Qu’elles qu’en soient les causes – création d’une réserve marine « garde-manger » pour les requins, évolutions des pratiques des usagers de la mer, rejets de déchets dans la mer… – il y a donc un vrai problème à La Réunion, il serait irresponsable de le cacher.

On peut encore se baigner à La Réunion !

Cela veut-il dire qu’il ne faut plus se baigner à La Réunion ? Non ! Mais pas n’importe où. Certes le dernier accident s’est produit sur une baigneuse et c’est une première, mais il est arrivé dans la baie de Saint-Paul, dans une zone de baignade non-surveillée et réputée infestée par les requins, de longue date.

Des attaques ont déjà eu lieu sur les grandes plages prisées par les touristes, mais sur des surfeurs et à plusieurs dizaines de mètres de la plage. Les moyens de surveillance déployés sont considérables pour sécuriser les baigneurs. Quant au lagon protégé par les récifs de corail, aucune attaque n’a été recensée.

Saint-Leu et Saint-Pierre : proches du centre-ville, ce sont de magnifiques plages de sable blanc sur un lagon où la baignade est sûre, grâce à la présence d’un récif corallien et de maîtres-nageurs.

Grande-Anse et Manapany-les-Bains : deux spots de baignade sans risques puisque des piscines naturelles ont été aménagée entre les rochers. Plus qu’une plage, Grande-Anse est un véritable parc de loisirs avec toutes les installations nécessaires pour organiser des piques-niques entre amis.

Boucan Canot : la plage de sable blanc de Boucan Canot est la plus fréquentée de l’île. Réunionais et touristes s’y adonnent à des séances intensives de farniente, entrecoupées de petits bains.

Note aux apprentis surfeurs

Les bons surfeurs connaissent bien les dangers liés aux requins et les moyens à leur disposition pour réduire les risques. Si ce n’est pas votre cas et que vous comptez vous mettre au surf ou au bodyboard cet été, alors nous vous recommandons de consulter attentivement le site internet surf-prevention.com. Il distille plein de bons conseils, par exemple :

  • Ne pas surfer au crépuscule, la nuit ou à l’aube.
  • Stopper immédiatement une session en cas de saignement.
  • Ne pas porter de bijoux brillants et éviter les couleurs bariolées sur les planches et combinaisons.

Des bonnes raisons d’aller à La Réunion

Vous avez des billets d’avion pour La Réunion, vous allez bien vous amuser ! Car l’île offre de nombreux autres plaisirs à ses visiteurs. On ne vient pas à la Réunion pour ses plages en premier lieu, d’autres destinations dans l’Océan Indien lui sont préférées, comme l’Île Maurice.

La Réunion est un paradis pour les amateurs de randonnées qui peuvent évoluer dans des paysages extraordinaires et tellement dépaysants. Deux suggestions d’excursions :

  • Le Piton de la Fournaise : pourquoi ne pas faire une randonnée sur les flancs de ce volcan mythique qui symbolise presque à lui seul La Réunion ?
  • Cilaos : il s’agit d’un petit village situé au centre de l’île, dans un cirque naturel proche d’une autre montagne mythique, le Piton des Neiges.
  • La flore : l’île possède de nombreuses espèces endémiques de plantes. Une richesse que vous découvrirez au Conservatoire Botanique de Mascarin, au Domaine du Grand Hazier, ou encore au Jardin des Parfums et des Épices. Et en randonnée, bien entendu.
  • Le patrimoine culturel : la Rue de Paris et son Avenue de la Victoire sont immanquables à Saint-Denis. Tout comme les villages créoles du Cirque de Salazie. Empruntez le Circuit des Cases Créoles et la Case Tonton.
  • Les distilleries et sucreries qui ont donné naissance au fameux rhum réunionnais sont ouvertes aux visites.
Cilaos et son cirque

Avez-vous déjà eu la chance d’aller à La Réunion ? Racontez-nous !

Crédits photos : Philippe AMIOT, Fathzer / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “Les requins ne tueront pas le tourisme à La Réunion !

  1. Etant créole, né sur cette île, y vivant depuis 30 ans et ayant pratiqué des activités nautiques (apnée, chasse sous-marine, surf, bodyboard, body-surf, nage en eau profonde, paddle dans le lagon, très peu de plongée) assidûment pendant plus de 15 ans dans les quatre coins de l’île y compris ceux réputés dangereux, je pense être bien placé pour donner un point de vue d’intérieur sur la problématique.

    Oui, on peut encore se baigner à la Réunion, et oui, le tourisme souffre énormément de ces attaques.
    Alors, venez à la Réunion, nous avons une culture magnifique et une île montagneuse incroyablement belle. Les gens sont accueillants et ayant voyagé, je peux vous dire que le métissage de notre île donne aux gens un charme que l’on retrouve rarement ailleurs. Cette île est spéciale.

    Par contre, DE LA A DIRE QUE LES ENDROITS AUTORISES A LA BAIGNADE SONT TOUS SURS, EST TOTALEMENT IRRESPONSABLE ET POURRAIT FAIRE D’AUTRES DRAMES !!!
    Il faut garder une attraction vers les plages Oui, mais pas à n’importe quel prix !!! Il y a une politique de l’Autruche en place à la Réunion. Mais les gens peuvent vous INFORMER.

    Ayant fréquenter les passes des lagons, et été en relation avec des spécialistes qui bossent sur le sujet. Certains endroits autorisés à la baignade ne sont pas sûr du tout. Même si le risque est moins élevé que sur certaines plage, il a explosé et des observations de requins bouledogues et des charges sur des apnéistes se sont multipliés.
    Il faut juste se renseigner avec les gens qui connaissent la mer: pêcheurs du coin, MNS, habitants du coin pratiquant depuis longtemps des activités en mer depuis longtemps. LA BAIE DE SAINT PAUL N’A JAMAIS ÉTÉ « INFESTÉE » DE REQUIN, 40 ANS DE CLUB NAUTIQUE Y COMPRIS 3 MANCHES EN MER DE CHAMPIONNATS DU MONDE DE TRIATHLON A L’ENDROIT DE L’ATTAQUE !!! ENTRAÎNEMENTS SEMAINIERS DE NAGE !!! LA BAIE AVAIT MAUVAISE RÉPUTATION CAR LA PRÉSENCE RÉGULIÈRE DE GROS REQUINS CÔTIERS EST CONNUE, DONC PLUS RISQUÉE QUE LA MOYENNE MAIS PAS INFESTÉE.

    Voici une liste des plages où le risque requin n’est pas maîtrisé, ni réglé et ou le risque et plus fort:
    – Boucan Cannot
    – Roches Noires
    – Zone de bain côtés à la passe de l’Hermitage, devant le centre des MNS
    – Zone de bain devant le centre Jacques Tessier
    – Lagon de Saint Leu
    – Plage de l’étang-salé

    JE ME BAIGNE RÉGULIÈREMENT ET PRATIQUE DU PADDLE DANS DES ENDROITS OU LE RISQUE EST MOINS ÉLEVÉ TOUS LES WEEKEND DEPUIS PLUS DE 2 ANS. Dans ces endroits, le risque n’est pas nul (comme dans la majorité des endroits tropicaux de la planète) et même si il est statistiquement plus élevé que la moyenne, on prend plus de risque en traversant le route ou en y venant en voiture statistiquement.

    Je trouve juste que cela est dommage que les pouvoirs publics ne disent pas les choses simplement car la situation a changé et qu’il faut réorganiser les lieux d’attraction touristiques…
    Car si il faisait cela, il y aurait eu moins d’attaques. Et les gens auraient eu plus confiance face à une politique touristique transparente.

    Je rappelle les lieux où je vais moi-même avec des milliers d’autres personnes:
    – Piscine naturelle de Boucan Cannot
    – Le grand Lagon de la Saline (risque moyen-faible)
    – Trou d’eau (risque moyen-faible)
    – Plage de Saint Pierre (risque quasiment nul)
    – Bassin de baignade de Manapany
    A part si vous recherchez les sensation fortes, ces lieux sont plus qu’intéressant pour toutes sortes d’activités nautiques y compris la baignade et c’est même un sacré terrain de jeu pour la planche à voile (ou kite surf) quand il y a gros vent.

    Donc, VOUS POUVEZ VENIR A LA RÉUNION, ON VOUS ACCUEILLERA BRAS OUVERT !!! Mais comme dans beaucoup de problématique effrayante, il ne faut pas compter sur l’état ou lui faire confiance pour être transparent ou honnête. Et ne croyez pas non plus tout ce qu’il y a dans la presse. FAITES CONFIANCE AUX GENS DE LA MER, AUX LOCAUX. EUX SONT LES MEILLEURS CONSEILLES.

    Nous avons besoin d’échanges dans une île et le tourisme si il n’est pas à outrance est un formidable moyen de faire en sorte que tout le monde soit gagnant. Encore faut-il informer les gens correctement.

    Signé: un amoureux de la mer et de mon île. Requins ou pas, elle est magnifique. Mais il serait temps de régler ce problème qui commence à tout gâcher.

  2. Comme le dit cet article ce qui se passe avec les requins en ce moment est triste mais cela ne signifie pas qu’il est impossible de se baigner à la Réunion, il faut juste savoir où l’on va. J’ai été à la Réunion l’été dernier et j’ai adoré : il y a tant de paysages différents sur une seule île entre les plages et les randonnées en forêt pour observer la faune et la flore.
    N´hésitez plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous