Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Si vous avez prévu de visiter la Chine ou que l’Empire céleste vous intéresse, lisez ceci, car deux nouvelles concernent sa Grande Muraille : la première, c’est qu’elle est beaucoup, mais alors beaucoup plus longue que ne le prétendaient les spécialistes jusqu’alors ; la seconde, c’est que deux nouvelles sections seront prochainement ouvertes aux touristes.  

Le chiffre de 8.850 km était généralement retenu pour estimer la longueur de la Muraille, la plus longue construction humaine jamais réalisée. En fait, selon les résultats d’une vaste enquête lancée en 2007 par l’Administration d’État du patrimoine culturel chinois (AEPC), sa longueur totale serait plus de deux fois supérieure aux données initiales : 21.196 km !

Comment expliquer une telle différence ? Les archéologues n’avaient auparavant mesuré que la longueur du tronçon de la Grande Muraille construit sous la dynastie Ming (1368-1644). Les experts chinois mandatés ont examiné pas moins de 44.000 sections du mur. Certaines parties de ces 21.196 km sont très endommagées et certaines ne sont en fait plus que des fondations. Les trois-quarts de de la Grande Muraille érigée sous la dynastie Ming étant elle aussi sérieusement endommagée.

Vol Pékin

Il y en aura plus pour les touristes !

Il y a quelques jours à peine, les autorités chinoises ont affirmé que 2 nouvelles sections de la Grande Muraille allaient êtres ouvertes aux touristes, pour cause d’engorgement des 4 sections déjà ouvertes et saturées : Hefangduan et Huanghuacheng. Les autorités chinoises n’ont pas donné de date exacte pour leur ouverture, qui sera progressive.

L’engorgement des sites pousse les visiteurs à escalader les parois sur des sections interdites, provoquant des dommages à cette construction protégée par l’Unesco depuis 1987.

Les 4 sections déjà ouvertes

Mutianyu : juste après Badaling, Mutianyu est beaucoup moins fréquentée et vous serez heureux de pouvoir faire des photos de votre randonnée sans des centaines de personnes dans votre cadre. Vous pouvez y accéder par des escaliers, en taxi, ou en télésiège.

Huanghuacheng : c’est de loin la partie due la muraille la mieux bâtie… ce qui a coûté sa tête à son concepteur. L’Empereur privilégiait, paraît-il, la quantité à la qualité.

Simatai : bien que fermée, il est possible de camper sur certaines sections de la paroi, une expérience excellente pour les plus aventuriers. En journée, une randonnée de Simatai à Jinshanling fait environ 10 km.

Jiankou : la plupart des célèbres photos représentant la Grande Muraille sont prises sur cette section. Elle comprend la tour aux neuf yeux, un poste très important au cours des guerres chinoises. Le «nœud de Pékin » est l’endroit où trois sections de la muraille convergent et se rejoignent.

Appréciez le fond de musique chinoise !

Attention aux arnaques

  • Les escroqueries de bus sont partout. Si vous optez pour un tour « organisé en bus-navette pour la Grande Muraille, insistez pour ne payer qu’une fois arrivés à destination. Sinon, vous pourriez-vous retrouver lâché au milieu de nulle part.
  • Les publicités que vous verrez aux abords de la Cité interdite à Pékin pour des tours vers les sections proches de la Grande Muraille sont souvent frauduleuses. Un tour en bus de 100 à 150 Yuan, c’est une arnaque pure et simple. Il coûte autour de 20 Yuan, retour compris.

Avez-vous déjà visité la Chine ? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Photos : matt512, eviltomthai, Ben Burkland/Caroline Cook / Flickr cc

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “La Muraille de Chine prend encore de l’ampleur

  1. Il faut savoir également que la Grande Muraille de Chine a également été refaite pour une grande partie sous la dynastie Ming suite aux diverses guerres qui l’ont plus ou moins détruite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous