Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   6 min. de lecture

Rien de plus facile que d’aller au Québec. Plusieurs compagnies (Air France, Air Canada, Corsair…) vendent des billets d’avion Paris-Montréal pour parfois moins de 500 euros. 7 heures de vol plus tard, vous voilà déjà dans les grands espaces nord-américains. Et il n’y a même pas besoin de parler anglais pour vous faire comprendre ! Voici 10 bonnes raisons parmi un millier d’autres d’aller y passer vos vacances.

1. Boire une Boréale à Montréal

Dès l’arrivée en avion, on comprend que Montréal, c’est l’Amérique. Des grands espaces de forêts et des lacs, jusqu’aux portes de la ville, des gratte-ciel et une belle skyline, des avenues perpendiculaires. La ville est un petit New York, c’est à dire multiculturelle, tolérante et festive. Parole de Montréalais : une belle soirée dans cette ville, ça se passe autour de bonnes bières, pas n’importe lesquelles, de la Boréale locale, en chillant avec ses amis à la terrasse du Sainte-Élisabeth, un pub couru du centre-ville. Vers 2h du matin, il s’agit de se restaurer avec une poutine (voir plus loin ce qu’est une poutine….).

montreal-skyline

2. Faire une rando en moto-neige, into the wild

Le Québec est la plus vaste province du Canada. Elle est grande comme trois fois la France. On ne manque pas d’espaces ! Ski et randonnées dans la neige au programme : en raquettes, en traîneau à chiens et même en moto-neige. L’autre moitié de l’année, lorsque la neige a fondu, c’est vélo de montagne et trekking. Les Québécois vivent au contact de la nature. Une de leurs activités favorites en week-end ou pendant les vacances : prendre une petite retraite dans une cabane en bois dans la nature au bord d’un lac, pour se baigner, pêcher et déguster le fruit de la pêche en famille ou avec des amis.

SONY DSC

3. Observer les baleines sur le Saint-Laurent

Le gigantesque fleuve Saint-Laurent est l’un des meilleurs spots au monde pour faire des observations de cétacés. Rorqual bleu, baleine à bosse, bélugas et cachalots remontent une parti de l’année le fleuve, là où son eau est salée. Il faut remonter l’estuaire du fleuve sur quelques centaines de kilomètres au départ de Montréal ou de Québec, jusqu’au parc marin du Saguenay. N’en disons pas plus, nous avons déjà consacré deux articles à la route des baleines au Canada.

Exif JPEG

4. Visiter le Vieux-Québec

On trouve aussi de l’ancien dans le Nouveau Monde. Jacques Cartier a placé l’estuaire du Saint-Laurent sur la mappemonde au 16e siècle, Samuel de Champlain a fondé la ville de Québec quelques décennies plus tard. Québec est une ville qui a de la mémoire et la cité est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Il y a aussi plusieurs musées de grande qualité à visiter, à commencer par le Musée de la civilisation.

vieux-quebec

5. Savourer une poutine

Saviez-vous que l’on mange très bien au Québec ? Les Québécois vous le diront, c’est surtout dans ce domaine que leur caractère européen s’affirme. Le poisson tout d’abord : si vous aimez le saumon, vous êtes servis ! On en trouve du « vrai et sauvage » sous toutes les formes : cru, fumé, en steak, façon tartare… La viande de bœuf est aussi excellente, et que dire de celle de bison… Le tartare de bison, est simplement succulent. Le mot « poutine » a une toute autre signification au Québec : il désigne un plat typique de frites parsemée de cheddar et recouvertes d’une sauce. Son origine exacte ne fait pas l’unanimité mais son goût, si ! Aller au Québec sans goûter à la poutine, ce serait comme aller en Angleterre sans toucher au fish and chips. Les repas s’achèvent avec une tarte au sucre ou… au sirop d’érable, what else ?

poutine

6. Écouter le « trash folk » de Lisa Leblanc

Sur la route au Canada ? Les distances sont longues, mais ce n’est pas une perte de temps. Vous apprécierez encore mieux les paysages au son de la musique folk locale. Daniel Bélanger et Félix Leclerc (le Brassens québécois), ou encore les sons acadiens de Lisa LeBlanc et Radio Radio. Vous pourrez aller les écouter lors de la grande messe musicale québécoise : le Festival d’été de Québec. Chaque année, sur une dizaine de jours au début de mois de juillet, des centaines de milliers de personnes y assistent, ou plutôt y participent. Avis aux agoraphobes : tous les âges s’y mêlent dans une ambiance cool et festive, mais aussi familiale et sereine. On y programme aussi bien des mastodontes comme Snoop Dogg et Lady Gaga sur une grande scène (c’est le programme de cette année 2014) que des artistes du meilleur cru de la province.

festival - quebec

7. De l’humour en stock

Les Québécois n’ont pas usurpé leur réputation de peuple ouvert, chaleureux et accueillant. Les conversations sont faciles et l’humour local n’est jamais bien loin. Ce n’est pas pour rien que dans la province, on compte plusieurs festivals comiques. Citons le Festival Grand Rire chaque mois de juin à Québec City, mais aussi le Festival Juste pour rire, un mois plus tard à Montréal. C’est ni plus ni moins le plus grand festival d’humour au monde. Il se tient cette année du 12 au 26 juillet et et accueillera quelques 1 700 artistes en provenance de 19 pays et plus de deux millions de festivaliers. Ça serait niaiseux de manquer ça !

festival rire

festival rire-2

8. Croiser la route d’un Orignal

La vie sauvage en Europe fait bien pâle figure en comparaison de ce que l’on peut voir au Canada. Et nos cerfs ne font pas le poids face aux cerfs de Virginie qui peuplent les forêts canadiennes, comme les loups, les lynx et les ours noirs (observables notamment dans la réserve des Laurentides). Le Canada est aussi le refuge de l’orignal (un orignal, des orignaux), qui sont les plus gros cervidés au monde. Il n’est pas extrêmement difficile d’en voir – des panneaux préviennent les risques de collision sur la route – mais pour augmenter vos chances, vous pouvez partir en safari avec un guide.

orignal

9. Aller supporter les Canadiens de Montréal

Il s’agit évidemment de Hockey sur glace, le sport national. Ceux qui ont des billets pour aller voir un match de l’équipe des Canadiens au centre Bell de Montréal sont chanceux. L’ambiance y est survoltée et c’est la plus vieille équipe de hockey au monde encore en activité. Il y a d’ailleurs un festival de hockey tous les mois de février sur le lac Saint-Louis, lorsqu’il est gelé.

canadiens-hockey

10. Revivre la colonisation française

Saint-Félix d’Otis est un village situé au bord du magnifique fjord du Saguenay. Sa particularité : c’est un village reconstitué qui recrée les conditions de vie du temps de l’arrivée des Français au Québec, soit au début du 17e siècle. Une partie du site connu comme « la Nouvelle France » est dédié à l’histoire des Premières Nations, ceux que l’on appelle trop vulgairement « les Indiens ». Vous découvrirez ainsi les maisons longues dans lesquelles vivaient les Amérindiens « Hurons » ou « Wendat ».

Maintenant que vous êtes convaincus qu’un voyage au Québec, cela vaut vraiment le coup, nous vous emmènerons lors de prochains articles à la découverte de sa capitale, Québec.

Créez une alerte de prix pour le Québec si vous prévoyez un voyage bientôt !

Photos : Flickr / creative commons

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


4 réponses à “Canada : 10 choses à voir et à faire au Québec

  1. La photo ne représente pas un orignal, mais un caribou. On ne sait pas trop d’où vient la photo de poutine qui, en effet, n’est pas trop représentative. Lisa LeBlanc et Radio Radio sont souvent au Québec mais sont du Nouveau-Brunswick (la province à côté). Et quel besoin d’utiliser de l’anglais à tout crin (« into the wild » ? « Quebec city »?) pour une province francophone, et en s’adressant à des francophones?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous