Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   6 min. de lecture

Quoi voir et quoi faire à Belgrade ? La capitale de la Serbie est moins prestigieuse que ses consœurs Prague, Budapest, Athènes…, c’est indéniable. Elle n’en reste pas moins le principal pôle culturel des Balkans, une région qui vaut son pesant d’or. Voici les activités à ne pas manquer lors d’un week-end à Belgrade.

Selon l’Automobile Club Association qui a mené une étude récente sur les 20 principales villes d’Europe, c’est à Belgrade en Serbie que les touristes peuvent passer le court séjour le moins cher. Voilà un bon argument pour embarquer dans un vol direction la Serbie (il y a des vols low cost, comme nous le préciserons en fin d’article).

Belgrade, peut aussi constituer une étape de choix sur la route du festival de Guca, le plus grand festival de trompettes au monde. Mais il y a bien d’autres arguments. Voici un best-of bons plans et activités pour réussir son séjour à Belgrade.

Informations pratiques pour un voyage à Belgrade

Trouver un vol pour Belgrade :la compagnie low cost hongroise Wizzair assure des vols au départ de l’aéroport de Beauvais, de Bâle-Mulhouse et de Bruxelles-Charleroi. Les prix sont très abordables, moins de 100 l’aller/retour si on achète son billet d’avion quelques semaines avant le départ.
easyJet au départ de Genève

Quand aller à Belgrade ?Belgrade n’étant pas une ville qui attire le tourisme de masse, l’affluence touristique n’est pas un paramètre qui doit entrer en ligne de compte. La météo, en revanche, si : il fait très froid l’hiver et très chaud l’été en Serbie. La période avril-octobre est généralement belle.

Se déplacer à Belgrade :à pieds ! Pour la plupart des visites, sinon en bus.

Quoi voir, quoi faire à Belgrade

Pour se promener

Le quartier Skadarlija : le Montmartre serbe

C’est une sorte de Montmartre à la serbe. Les deux quartiers sont d’ailleurs jumelés depuis la fin des années 70. L’atmosphère est bohème, conviviale, on y trouve des galeries d’art et des ateliers d’artisans. C’est aussi le bon endroit pour manger, car les meilleurs restaurants de la ville s’y trouvent (Tri sesira, Putujuci glumac, Ima dana, Zlatni bokal…).

Photo : Espino Family / Flickr cc.
Photo : Espino Family / Flickr cc.

La forteresse Kalemegdan : le Danube à vos pieds

C’est le plus grand et le plus ancien parc de la ville. Une véritable institution pour les belgradois qui viennent s’y promener le week-end et les soirées d’été. C’est aussi un haut-lieu de rencontre pour les étudiants. Pourquoi y aller : pour y respirer de l’air frais (la qualité de l’air est médiocre à Belgrade), pour fuir un peu le tumulte de la ville, pour siroter un verre, mais surtout pour avoir une vue superbe sur la confluence du majestueux Danube (Dunav) avec son affluent, la Save. Belgrade ne se trouve définitivement pas là par hasard.

La vue depuis Kalemegdan (Photo : Björn Söderqvist / Flickr cc.)
La vue depuis Kalemegdan (Photo : Björn Söderqvist / Flickr cc.)
Photo : Björn Söderqvist / Flickr cc.
Photo : Björn Söderqvist / Flickr cc.

Les édifices religieux

Ils méritent une attention toute particulière à Belgrade. Pourquoi ? Parce que Belgrade et la Serbie ont été tantôt sous domination austro-hongroise, tantôt sous domination ottomane. Nous avons choisi 3 édifices : une église orthodoxe (la religion dominante), une mosquée et une synagogue.

La cathédrale Saint-Sava :c’est un monument incontournable lors d’une visite de Belgrade, pour la simple raison qu’il s’agit de la plus grande église orthodoxe du monde. On l’a bâti à l’endroit même où Saint-Sava a été brûlé par les Ottomans, en 1594.

La mosquée Bajrakli :des centaines de mosquées qui ont été bâties à Belgrade pendant l’occupation ottomane, cette mosquée est la dernière encore en activité. Adresse :11 rue Gospodar Jevremova.

La synagogue de Belgrade :la seule active dans tout le pays. Elle abrite une petite communauté juive, rescapée de l’Holocauste. Adresse :19  rue marsala Birjuzova.

La cathédrale Saint-Sava (Photo : George M. Groutas / Flickr cc.)
La cathédrale Saint-Sava (Photo : George M. Groutas / Flickr cc.)
La cathédrale Saint-Sava (Photo : George M. Groutas / Flickr cc.)
La cathédrale Saint-Sava (Photo : George M. Groutas / Flickr cc.)

3 musées à visiter à Belgrade

Le musée Nikola Tesla

Saviez-vous que Nikola Tesla est serbe ? Ce génial inventeur, l’un des plus éminents de l’histoire de la technologie, a déposé quelques 300 brevets pour un total 125 inventions ! Il a notamment œuvré dans le domaine de l’électricité. Dans le musée, vous verrez à la fois des objets personnels de l’inventeur (passeport, photos…) et une très riche collection d’objets scientifiques historiques. Adresse : rue Krunska 51, du mardi au dimanche de 10h à 18h. Site internet.

Le mausolée de Tito

Josip Broz Tito est LE grand personnage de l’histoire contemporaine de la région. Il mérite donc bien une petite visite, à « Kuća Cveća » (la Maison des Fleurs) dans le quartier de Dedinje, non loin du stade du Partizan Belgrade.

Musée de l’histoire yougoslave

Pour compléter cette visite, rendez-vous au Muzej istorije Jugoslavije, qui était connu comme le Musée du 25 mai, juste à côté du mausolée. Il a été créé en 1962 pour fêter les 70 ans de Tito. On y expose par exemple les cadeaux et les souvenirs qu’il avait rapporté de ses voyages à l’étranger, et ils ont été nombreux car Tito était un homme très respecté sur la scène internationale.

Le torse du Maréchal Tito bardé de décorations
Le torse du Maréchal Tito bardé de décorations (Jorge Lascar / Flickr cc.)
Le musée de l'histoire yougoslave
Le musée de l’histoire yougoslave (Anti T. Nissinen / Flickr cc.)

Manger à Belgrade

La cuisine serbe est un savant mélange d’influences turques (viande grillée et pâtisseries), austro-hongroises (soupes et ragoûts) et méditerranéennes (salades). On aime la bonne viande grillé à Belgrade. un steak agrémenté d’oignons et de sauce « Ajvar», à base de poivron, de piment, d’ail et d’aubergine.

Ce serait un sacrilège de quitter la Serbie sans avoir cédé à la traditionnelle pljeskavica, le hamburger serbe. C’est un steak de viande d’agneau et de bœuf mixé, servi avec des oignons et de l’Ajvar, en assiette ou en sandwich dans un pain pita. Arrosez-le d’une bière « Jelen » ou d’une « Lav ». Pour la commander dans la langue locale :

« Jedno pivo, molim vas !»

En dessert, vous ne couperez pas à la traditionnelle Baklava, qui n’est pas spécifique à la Serbie puisqu’on la retrouve sous différentes formes partout où l’empire ottoman est passé.

Une bonne pljeskavica au bord du Danube ! (Photo / Fif' / Flickr cc.)
Une bonne pljeskavica au bord du Danube ! (Photo / Fif’ / Flickr cc.)

Faire la fête à Belgrade

Vous êtes repus ? Tant mieux car il est temps de partir en soirée et il se pourrait qu’elle soit longue. Cela ne dépend que de vous en tout cas, car il y a tous les soirs de la semaine quelque chose à faire. Ne vous préoccupez pas de l’heure qu’il est, la fête ne s’arrête qu’au petit jour.

Vous avez plein d’options : un bar lounge où vous croiserez une clientèle nouveau-riche et la jeunesse aisée, des bars plus « bobo », des troquets locaux. Si vous avez de la chance, vous croiserez même une fanfare qui jouera les grands morceaux du répertoire balkanique popularisé chez nous par des personnalités comme Emir Kusturica, Goran Bregovic et Boban Markovic.  Autre ambiance : les péniches-discothèques. La formule gagnante : boire quelques verres pur commencer la soirée dans un bar du centre-ville, puis descendre à pieds ou en taxi jusqu’aux rives du Danube.

« Fuck the cola, fuck the pizza, all we need is šljivovica !»

Souvenez-vous de cet adage lors de votre séjour à Belgrade. C’est cette eau de vie à base de prune qui doit accompagner votre soirée.

Photo : US  Army Europe Image / cc.
Photo : US Army Europe Image / cc.

Alors, la destination vous tente ?


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


7 réponses à “Bons plans pour visiter Belgrade en un week-end

  1. J aimerai emmener mon fils à beograd voir la terre de nos ancetres ‘ helas je ne connais pas trop vu que j y suis allee que 2 fois petite fille ‘ je souhaite yaller en mai 2 ou 3 jours

  2. Il y a une erreur dans l’article, ce n’est pas la cathédrale Saint-Sava sur les photos de la rubrique ‘édifices religieux’ mais la cathédrale Alexandre-Nevski de Sofia en Bulgarie.

  3. La destination me tente ! bien évidemment !
    Mais pas grâce à cette article… Mes amis serbe parlent de cette vile en aillant des étoiles dans les yeux et savent ou se passent les « vrais » choses. C’est comme proposer à un touriste de voir la tour Eiffel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous