Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Qui n’a jamais perdu ses biens les plus précieux (cf. passeport, carte bleue, téléphone) ou PIRE connu la désagréable sensation d’être pris pour ce qu’il était – c’est-à-dire un touriste – en se les faisant vilainement dérober lors d’un voyage ? Qui n’a jamais vu arriver sa valise à l’aéroport ou s’est malencontreusement foulé la cheville en voulant battre le record des monuments visités ? Parce que même en vacances, personne n’est à l’abri des petits imprévus, liligo.com a compilé pour vous 5 astuces pour gérer au mieux les petites galères du voyageur. 

1. Perdre ses papiers n’est pas synonyme d’exil éternel

Les vacances sont bientôt finies et vous redoutez déjà de retourner au bureau et de vous confronter aux 1000 emails reçus pendant votre absence ? Seulement voilà, au moment de vérifier que vous disposiez bien de tous les documents nécessaires à votre départ malheureux, il vous manque LE sésame pour passer la douane : vos papiers d’identité.

Si au début vous êtes tenté de saisir cette opportunité pour prolonger vos vacances, vous n’aimeriez tout de même pas vivre comme un clandestin. Il est donc temps de faire un peu de tourisme administratif : direction le poste de police le plus proche pour déclarer la perte (ou le vol) de vos papiers. Rendez-vous ensuite au consulat (ou à l’ambassade) de France pour obtenir le laissez-passer qui vous permettra de rentrer à la maison.

Evidemment, si vous ne voulez pas vivre illégalement dans votre propre pays une fois rentré, il faudra effectuer toutes les démarches nécessaires pour récupérer les documents justifiant de votre identité.

passeport

2. Réagir à la perte de sa carte bancaire…

Grand prince que vous êtes, vous alliez payer votre tournée pour fêter votre arrivée sur cette île paradisiaque…sauf qu’au moment fatidique de régler l’addition, vous ne trouvez plus votre CB. Oops…

Déjà que vous risquez de passer pour un radin, évitez de vous faire dérober toutes vos économies durement gagnées ! Appelez donc tout de suite votre banque pour faire opposition.

3. … et au vol de son téléphone

Votre maman vous manquait un peu alors vous avez fait abstraction des coûts élevés du roaming pour lui passer un petit coup de fil. Seulement voilà, à peine a-t-elle décroché qu’un pickpocket se jette sur votre téléphone et coupe court à vos plans d’enfant attentionné.

Vous comptiez bien vous livrer à une course poursuite effrénée contre votre agresseur mais c’est sans compter sur votre endurance réduite par une semaine de farniente. Si c’est un smartphone, vous pouvez toujours essayer de le géolocaliser. Sinon il faut déclarer le vol aux autorités compétentes.

Vous DEVEZ par contre surtout appeler votre opérateur pour suspendre immédiatement la ligne et éviter d’autres mauvaises surprises comme avoir une facture avec un hors-forfait de l’autre monde.

Si vous êtes à l’étranger pour un moment, il serait utile d’acheter une carte sim prépayée et un téléphone bon marché pour éviter ce genre d’écueil.

vol métro

4. Prenez une assurance ! 

Malheureusement ce n’est pas parce qu’on se rend en Grèce ou aux Bahamas, qu’on devient immortel. Donc au lieu de risquer de se retrouver dans une situation peu fortuite à devoir se faire soigner par un charlatan faute de pouvoir se payer de vrais soins, il est fortement conseillé de commander sa Carte Européenne d’Assurance Maladie au moins 2 semaines avant le départ.

Sur simple présentation de cette carte, vous pourrez vous faire soigner sans avancer de frais dans tous les pays de l’UE/EEE. Dans les pays hors UE/EEE, la carte n’est donc pas valable mais vous pouvez consulter le site du CLEISS pour connaître les pays partenaires de la France et les démarches à effectuer pour être couvert.

Dans tous les cas, il est recommandé de souscrire à une assurance rapatriement à moins de vraiment aimer l’aventure….

Bon à savoir : pour ceux qui n’auraient vraiment rien prévu, au dos de votre carte bleue devrait figurer un numéro d’assistance médicale que vous pouvez appeler dans ce genre de situation. En espérant que vous ne l’aurez pas perdue entre temps.

5. Et enfin ne paniquez pas face à la perte de vos bagages à l’aéroport

Vos plus beaux habits étaient tous empilés dans ce maigre bagage qui n’a jamais pointé le bout de son nez sur le tapis roulant des arrivées.

Faute de porter votre plus beau short à la swimming pool party de votre camping, vous pourrez recevoir une indemnité pour vous en racheter un tout neuf en vous adressant aux « service bagages » de la compagnie aérienne ou de l’aéroport sous 20 jours.

 

Rassuré et prêt à repartir pour la Toussaint et les ponts qui s’annoncent mais en manque d’inspiration ? Consultez nos tops 10 destinations !

>  le top 10 des destinations européennes pas chères

le top 10 des destinations de voyage de Forbes en 2015

 

Photos : Shutterstock

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “Les 5 astuces de liligo contre les galères de vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous