Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Encore peu de voyageurs ont déjà eu la chance de fouler la terre volcanique de l’île de Pâques. Et pourtant, Rapa Nui de son nom officiel, demeure l’un des sites les plus connus au monde avec ses célèbres monolithes. Ce petit territoire empreint de mystère est aussi l’île la plus isolée au monde. Il y a 30 ans encore, elle n’accueillait qu’un bateau de guerre par an.

Easter Island Ahu Tongariki

Se rendre sur l’île de Pâques

Le seul moyen d’atteindre l’île de Pâques est de prendre un billet d’avion pour Santiago ou Papeete puis d’opter pour un vol pour l’île de Pâques depuis l’une de ces deux destinations. Aucun bateau ne permet de rejoindre l’île. Le prix du vol aller-retour Santiago – île de Pâques varie de 500€ à 1000€ environ et la traversée se fait via l’unique compagnie aérienne à proposer ce service : Lan Chile. Sur place, les transports en commun sont inexistants. Vous aurez donc à choisir entre les balades en taxi, les circuits de groupe et la location de voiture pour découvrir les mille et un trésors de l’île. Il est également possible de visiter le territoire à cheval, à pied ou à vélo si vous avez plus de temps et n’avez pas peur de l’effort.

Easter Island

Les géants de pierre de l’île de Pâques

Après vous être éloigné des 4000 kilomètres qui séparent les côtes chiliennes de l’île de Pâques, vous découvrirez un petit bout de terre volcanique où un travail titanesque fut réalisé du 14e au 17e siècle. Généralement rassemblés au bord de l’eau mais tournés vers l’intérieur, des centaines de géants de pierre appelés les Moaïs surgissent de terre. Certains ont été sculptés droits et fiers, d’autres semblent avoir été frappés par un cataclysme, d’autres encore n’en sont qu’aux premiers stades de la construction. Incarnations des cultes ancestraux, les Moaïs et leurs yeux en corail blanc sont installés sur de gigantesques socles de pierre et parfois coiffés du pukao. Ils forment ensemble un étonnant paysage qui semble encore habité par ces mystérieuses statues. En tout, ce sont plus de 900 statues d’une taille moyenne de 4 mètres de hauteur et d’un poids variant de 20 à 30 tonnes qui occupent le territoire.

Easter Island, Rano Raraku, moais

Les paysages inviolés de l’île de Pâques

En mettant à part les Moaïs qui occupent une grande place lors d’un voyage sur l’île de Pâques, le territoire regorge également de multiples curiosités naturelles. Aux quatre coins de l’île, les voyageurs tombent au hasard sur des vestiges archéologiques d’anciennes civilisations. La nature dénudée de l’île en fait une terre de choix pour les chevaux qui pullulent ici par dizaines, revenus à l’état sauvage. De la terre rouge tout au bout de la péninsule de Poike au sommet du cratère Katiki en passant par les contrastes saisissants entre le vert de la nature et le bleu de la mer, l’île de Pâques fait partie de ces endroits magiques, de ces voyages dépaysants et intemporels où aucune limite de temps ne s’impose.

Easter Island Bolivia Peru 022

Île de Pâques : terre de mystère

Les découvertes historiques ne cessent de secouer l’île de Pâques, qui dévoile peu à peu de vieux mystères pour en créer des nouveaux. Il y a quelques dizaines d’années, des chercheurs se sont rendus compte que les visages des Moaïs disposaient également d’un corps enfoui sous terre, doublant au total leur hauteur. Une découverte qui laisse place à de nouvelles interrogations : quelle est la signification des tablettes en bois recouvertes de signes ? Pourquoi les 7 Moaïs de Ahu Akivi sont-ils les seuls à regarder en direction de l’océan ? Quelle était la signification des Moaïs ?

Easter Island, Ahu Akivi
Photo : Stefan Krasowski / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous