Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Les voyageurs sont très fréquemment victimes de problèmes de santé, quelles que soient leur destination et les conditions du voyage. Voici quelques recommandations sanitaires émises par le Haut Conseil de la santé publique.

Ce qui suit ne constitue bien évidemment pas une liste exhaustive des risques sanitaires encourus par les voyageurs. Cet article a valeur d’information, mais ne dispense pas le voyageur de se préoccuper avant son départ de ces questions de santé.

– En consultant la rubrique « Conseils aux voyageurs » du Ministère français des Affaires Étrangères (sélectionner sa destination puis l’onglet « Santé »).

– En consultant les informations par pays du Comité d’Informations Médicales, lié au Ministère de la Santé.

– En consultant son médecin traitant, le cas échéant

La diarrhée du voyageur

C’est la fameuse « turista » ! Elle affecte fréquemment les voyageurs : son taux d’attaque peut dépasser 50% pour un séjour de trois semaines. Elle peut être grave, mais il s’agit le plus souvent d’un épisode aigu, mais bénin. Elle est plus souvent liée à la consommation d’aliments solides que de boissons.

Prévenir

  • Se laver fréquemment les mains : toujours avant les repas et de manipuler des aliments et après passage au toilettes
  • Consommer uniquement de l’eau en bouteille capsulée ou potabilisée par ébullition ou par filtration/désinfection
  • Bien cuire les œufs, viandes, poissons
  • Éviter de consommer : la nourriture vendue dans la rue, les glaces et sorbets, les crudités et coquillages

Guérir

  • Boire abondamment en alternant des liquides salés et sucrés
  • Utiliser des sels de réhydratation orale
  • Prise d’un anti-diarrhéique (lire attentivement la notice).

Votre médecin peut vous prescrire avant votre départ des médicaments à prendre en cas de maladie.Il faut prêter une grande vigilance en ce qui concerne les enfants, plus fragiles à la déshydratation.

Faut-il se faire vacciner contre le Choléra ? Cette infection intestinale aiguë dont les symptômes sont proche de ceux de la diarrhée du voyageur ne nécessite pas de vaccination, à moins que vous n’ayez à intervenir auprès de malades en situation d’épidémie.

Le paludisme, la dengue et le chikungunya

Ce sont les moustiques les responsables de ces infections virales ! Les pays de contamination du paludisme sont majoritairement situés en Afrique subsaharienne (95,8%). Aucun moyen préventif n’assure à lui seul une protection totale.

La prise d’un antipaludique, permet de prévenir les risques d’infection. Votre médecin vous en prescrira un fonction de vos caractéristiques physiques, de celles du pays de destination et de la durée de votre séjour. Certains traitement sont à prendre avant, pendant et après le séjour.

Une protection contre le paludisme (aussi appelé Malaria) :

  • repousser les moustiques (voir ci-dessous)
  • antipaludique à usage préventif et présomptif

Vous êtes victime de fièvre au retour d’un voyage dans les tropiques ? Consultez un médecin en urgence.

La dengue sévit dans toutes les zones tropicales du globe, quelque soit le continent. Le chikungunya entraîne des épidémies en Inde, en Asie du sud-est, en Afrique et dans les îles de l’Océan Indien (dont La Réunion, Mayotte, Madagascar, etc.).

Pour tenir les moustiques à distance

Sans même évoquer les désagréments qu’ils entraînent, les moustiques sont vecteurs de nombreuses maladies parasitaires et virales. La dengue et le chikungunya sont transmises par des moustiques qui piquent plutôt le jour, tandis que les moustiques transmettant le paludisme piquent plutôt la nuit.

Voici l’arsenal à votre disposition :

  • Répulsifs cutanés sur les parties non-couvertes du corps
  • Vêtements couvrants imprégnés d’insecticides
  • Moustiquaires imprégnées d’insecticide (pour portes et fenêtres, lits, berceaux…). Il existe des moustiquaires imprégnées industriellement à longue durée d’efficacité
  • Diffuseur d’insecticide en intérieur

En revanche, les bracelets anti-insectes, les huiles essentielles, les appareils sonores, les rubans auto-collant, etc., ne font pas preuve d’une grande efficacité.

Ces maladies contre lesquelles il faut être vacciné

Il n’y a pas de vaccins contre les maladies précédemment évoquées. En revanche, il faut absolument se prémunir des maladies suivantes avec un vaccin :

La fièvre jaune : la vaccination est indispensable contre cette maladie mortelle pour un séjour régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud ! Et cela même si le pays de destination ne l’impose pas. En revanche, la fièvre jaune n’existe pas en Asie. Attention, ce vaccin ne peut être effectué que dans des centres agréés.

  • Les hépatites A et B et méningites A et C
  • La Typhoïde : Afrique, Asie et Amérique Latine
  • La Rage : Afrique, Asie, Amérique du Sud et Europe de l’Est
  • L’encéphalite japonaise : en milieu rural en Asie
Source : Ministère de la Santé
Photo : ngernelle / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous