Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Partons ensemble à la découverte de la Préhistoire, une période si longue et dont nous savons finalement si peu. Heureusement, tout n’a pas été perdu dans la nuit des temps. Les pierres les plus solides sont restées en place pour témoigner du passé. Certains monuments nous étonnent encore par leur taille et le mystère qu’ils dégagent. Pourquoi ont-ils été construits ? Que font-ils là ? Vous êtes fasciné par les monuments préhistoriques ? Voici nos incontournables.

Stonehenge au Royaume-Uni

Évidemment, Stonehenge mérite la première place dans cette liste ! C’est probablement le monument mégalithique le plus photographié au monde. Situé à une heure de Bath (une ville très intéressante, d’ailleurs), ce mystérieux groupe de pierres a été érigé entre le néolithique et l’âge du bronze. Sa signification fait l’objet d’études et de controverses. Un lieu de culte ? Un observatoire astronomique ? Le mystère reste intact. Quoi qu’il en soit, préparez vos appareils photos pour un coucher de soleil inoubliable à Stonehenge.

stonehenge

Naveta des Tudons en Espagne

Vous connaissez Minorque comme l’île des phares et des plages à couper le souffle ? Saviez-vous qu’elle abrite aussi les plus importantes constructions préhistoriques du continent ? On associe ces vestiges à la culture talayotique, qui correspond aux peuplements qui ont eu lieu sur l’île en 1 500 avant J.-C. Leur nom provient de la construction la plus emblématique : le talayot. Cependant, l’une des plus impressionnantes constructions est la Naveta des Tudons, une impressionnante tombe collective. En tout, plus de 31 sites préhistoriques vous attendent sur l’île de Minorque.

Les nuraghes en Sardaigne

Les nuraghes sont l’un des symboles historiques de la Sardaigne. L’île italienne compte pas moins de 8 000 constructions mégalithiques de ce type. On pense qu’elles ont été érigées avant 1 000 avant J.-C. par les civilisations nuragiques. Ces constructions en forme de cônes, dont la partie supérieure est tronquée, sont bâties en pierres, sans fondations. Leur stabilité dépend donc du placement judicieux des pierres qui la composent. Il est fascinant de voir qu’elles peuvent atteindre jusqu’à 20 mètres de haut ! Si vous souhaitez vous approcher de leurs exemples les plus aboutis, nous vous recommandons de vous rendre à Su Nuraxi, un site archéologique classé au patrimoine mondial.

Su Nuraxi Sardaigne iStock

Les pierres de Callanish en Écosse

Sur l’île écossaise de Lewis, vous trouverez ce mystérieux groupe de menhirs dont les vestiges les plus anciens sont datés entre 2 900 et 2 300 avant J.-C.  Un total de 13 imposants monolithes formant un cercle aussi appelé cromlech. D’autres pierres forment une sorte d’avenue. La fonction de cet ensemble est encore incertaine ; si l’on a longtemps pensé qu’il pouvait servir d’enceinte funéraire, cette théorie est remise en doute. Les pierres de Callanish, comme celles de Stonehenge, n’ont toujours pas révélé leurs mystères malgré toutes les théories existantes. Le spectacle de cette ligne d’horizon dentelée et irrégulière qui se dessine dans le ciel vaut le détour !

Pierres de Callanish en Écosse iStock

Les alignements de Carnac en France

Notre légendaire et toujours énigmatique Bretagne abrite l’une des constructions mégalithiques les plus étranges et les plus inquiétantes de toutes. On y trouve plus de 2 000 menhirs qui forment le plus grand complexe mégalithique au monde. Ils sont très anciens, puisqu’on estime qu’ils ont été placés là entre 5 000 et 3 000 ans avant J-C. L’alignement est si important qu’il est divisé en plusieurs groupes : le Ménec, Kermario, Kerlescan et Le Petit Ménec. Le premier est le plus connu, notamment en raison de l’étendue de ses rangées (près de 1 km), bien que Kermario possède les plus grands menhirs. La fonction de cette construction est toujours étudiée, alors que les deux principales théories sont celles de l’observatoire astronomique et celle de la nécropole.

Carnac iStock

Les dolmens d’Antequera en Espagne

Retournons en Espagne pour visiter un autre ensemble mégalithique parmi les plus importants du pays : les Dolmens d’Antequera, déclarés patrimoine mondial il y a quelques années. Il s’agit de deux monuments en pierre avec une structure à linteaux et un troisième avec une fausse coupole. Ils ont été construits il y a 6 500 ans à Antequera et sont clairement orientés vers l’impressionnant paysage environnant. En fait, la présence frappante des formations rocheuses de la Peña de los Enamorados et du Torcal laissent penser que ces dolmens sont intentionnellement orientés vers eux. Pourquoi ? On ne le sait pas encore avec certitude, mais les espaces intérieurs de ces constructions nous mettent sur la piste des monuments funéraires.

Crédits : iStock 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.