Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Si le Tour de France vous donne des ailes, organisez-vous pour partir l’année prochaine à l’assaut des grands cols alpins à vélo. C’est du sport, mais c’est surtout un grand moment de convivialité, dans un cadre naturel grandiose. Et l’assurance de rentrer de « vacances » couvert de louanges et dans une forme olympique.

La grande traversée des Alpes, c’est un mythe. Dans l’univers du cyclotourisme, on s’incline devant quiconque à relever le défi de faire « La Route ». Du Lac Léman à la mer Méditerranée, de Thonon-les-Bains à Menton, elle traverse les Alpes françaises du Nord au Sud sur 700 km en passant par 17 cols, dont 6 à plus de 2 000 mètres et des montées de légende comme les Aravis, le Télégraphe, le Galibier, l’Iseran, l’Izoard, Vars, la Cayolle…

Il n’y a pas plus belle façon de profiter des paysages spectaculaires des Alpes. L’itinéraire passe par les massifs du Chablais, du Beaufortain, de la Vanoise, des Cerces, du Queyras, de l’Ubaye et du Mercantour. Vous aurez bien mérité de piquer une tête dans la Méditerranée après tant de litres de sueur versés !

Conseil liligo.com – le bronzage du cycliste ne fait pas fureur sur les plages méditerranéennes (des hérétiques le trouveraient même ringard!). Si vous êtes sensibles au regard des autres, mieux vaut garder votre tenue pour vous baigner.

iseran

Du côté de l’organisation

Faire la traversée des Alpes est le rêve de beaucoup de motards, d’automobilistes et de cyclistes. Il faut donc s’y prendre à l’avance pour réserver l’hébergement, que ce soit en chambre d’hôtel, chambre d’hôte ou auberge de jeunesse, surtout en juillet/août. La mine d’informations pour organiser votre voyage, c’est le site internet de l’association Grande Traversé Alpes (GTA) qui gère et met en valeur le parcours. Vous y trouverez une multitude de conseils pour vous préparer, par exemple : vérifier en avance si les cols sont bien ouverts.

Théoriquement, la route compte 8 étapes d’une journée, la plus courte faisant 57 km (une formalité) et la plus longue 110 km (ça commence à tirer sur les mollets). Pour un dénivelé total d’environ 16 000 mètres. Mais, n’étant ni Louison Bobet ni Christopher Froome, personne ne vous reprocherait d’intercaler un ou quelques jours de repos !

A l’arrivée, la GTA remet au cyclotouriste le diplôme de la Borne d’Or, pour peu que celui-ci ait dûment fait valider chacune de ses étapes !

Chaque année au mois de juin, une association organise la cyclo des Grandes Alpes, une « fantastique chevauchée cycliste ». Regardez à quoi cela ressemble :

Photos : Soumel Baba / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous