Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Le « chemin du Roi » attire depuis longtemps les amateurs de sensations fortes de tout le pays et même d’au-delà. Il va fermer en mai pour être restauré.

Toute personne sujette au vertige devrait s’arrêter ici. Car ce que nous vous montrons aujourd’hui a de quoi faire trembler les guibolles et faire se claquer les genoux entre eux.

Si au contraire vous comptez parmi les adeptes de sensations vertigineuses, vous devriez réfléchir au plus vite à un séjour en Espagne avant que la voie ne soit fermée pour y être rafistolée (c’est un euphémisme). Car la voie a subi les outrage du temps, depuis sa construction au tout début du 20e siècle, pour les besoins de la construction d’un barrage hydroélectrique.

Histoire du Caminito del Rey

Avant de devenir le terrain de jeu favori des casse-cou du monde entier, ce chemin avait en fait une vocation bien plus pragmatique. Construit au début du 20ème siècle, il servait de route d’accès pour les ouvriers du projet hydroélectrique. Un véritable travail d’équilibriste !

La beauté de ce chemin cache aussi un passé tumultueux. Fermé à plusieurs reprises pour rénovation, il dû faire face à de réels défis de sécurité, malheureusement marqués par des incidents tragiques. Aujourd’hui rénové et sécurisé, le Caminito del Rey vous invite à plonger dans ses légendes et son histoire.

Témoin de l’évolution industrielle et naturelle de la région, bâti entre les gorges vertigineuses de El Chorro et les eaux tranquilles du barrage, il vit défiler des générations entières d’aventuriers, d’ouvriers et de curieux. Un véritable voyage dans le temps !

caminito del rey en Espagne

À quoi doit-il ce nom de Camino del Rey ?

Lorsque la construction du barrage fut achevée en 1921, le roi Alphonse XIII lui-même l’emprunta pour assister à son inauguration. Il n’était pas dans le même état qu’aujourd’hui (le chemin, bien entendu). Les plaques de béton se désagrègent peu à peu, ce qui contribue grandement à sa renommée actuelle.

Il se trouve dans le sud de l’Espagne, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Malaga, dans le parc national Los Ardales. Plusieurs aventuriers y ont perdu la vie ces dernières années, ce qui contraint les autorités locales à fermer son accès… sitôt rouvert grâce à l’installation d’une via ferrata.

Vous avez décidé de prendre un vol pour Malaga ? Soyez extrêmement prudents…

camino-del-rey-2

Comment s’y rendre ?

Vous rêvez à votre retour de vous frotter au Caminito del Rey ? La manière la plus directe et rapide est de prendre l’avion. De nombreux vols pour Malaga permettent de rejoindre l’Espagne en 2h30 seulement. Une fois atterri à Malaga, plusieurs options s’offrent à vous pour rejoindre le sentier. Vous pouvez louer une voiture à l’aéroport de Malaga histoire d’explorer la région à votre rythme. Le trajet en voiture jusqu’au Caminito del Rey dure environ une heure et demie et traverse des paysages absolument exceptionnels, comme un avant-goût de l’aventure à venir. Vous préférez les transports en commun ? Plusieurs bus relient régulièrement Malaga à la ville d’Ardales ou à Alora, deux points d’accès au Caminito del Rey. De là, des navettes locales pourront vous emmener jusqu’au début du sentier.

Et pour parfaire cette aventure riche en adrénaline, n’hésitez pas à compléter votre voyage en partant à la découverte des villages abandonnés d’Espagne !

Photos : mattbrittaine, herr_akx, rover0, gabirulo / Flickr cc.

2 réponses à “El caminito del Rey en Espagne, le sentier de randonnée le plus dangereux du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *