Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Pas facile de choisir la destination de ses vacances quand on est enceinte. Entre les moustiques porteurs de Zika et du Paludisme qui rôdent en Amérique latine, en Afrique et en Asie, les vaccins à éviter, la nécessité d’avoir des infrastructures sanitaires de qualité, la perspective de dépaysement se transforme vite en casse-tête pour les femmes enceintes ! Voici nos conseils pour organiser votre voyage en étant enceinte.

Prendre l’avion enceinte : à savoir avant de réserver

Saviez-vous que les compagnies aériennes peuvent vous demander un certificat médical ou vous refuser l’embarquement à partir de la 36 semaine de grossesse ? En effet, les compagnies ont peur de devoir faire face à un accouchement en vol après cette période de grossesse. Si vous attendez des jumeaux (ou plus), la limite tombe à 28 semaines. Si le mythe du billet d’avion gratuit à vie pour les bébés nés en vol a encore de beaux jours devant lui, il y a aujourd’hui très peu de chances qu’un accouchement se produise à 10000 mètres d’altitude.

Vérifiez toujours les conditions de la compagnie avant de réserver votre billet d’avion, car celles-ci peuvent différer d’une compagnie à une autre. Munissez-vous également d’une attestation originale de votre médecin stipulant que vous êtes apte à prendre l’avion.

Lors de la réservation de votre billet d’avion, réservez un siège disposant de beaucoup d’espace au niveau des jambes. Certaines compagnies proposent également des sièges avec repose-pieds, particulièrement confortables pour les femmes enceintes. Enfin, mieux vaut sélectionner un siège côté couloir pour être en mesure de vous lever facilement et régulièrement.

Quel est le meilleur moment pour prendre l’avion enceinte ?

Si prendre l’avion à partir de 36 semaines est déconseillé, voire carrément interdit par certaines compagnies aériennes, certains moments de la grossesse s’avèrent propice à un trajet en avion. Dans l’idéal nous vous conseillons de voyager entre le 4e et le 6e mois de grossesse. À ce stade, bébé est déjà bien installé et les risques d’accouchement prématuré sont très faibles.

Voyager pendant le premier trimestre de grossesse est également possible, avec l’accord de votre médecin traitant. Aucune étude ne montre en effet que prendre l’avion à ce stade augmenterait les risques de fausse couche. Par contre, il est essentiel de garder en tête que le risque de fausse couche est plus présent au cours du premier trimestre. En parallèle, en étant enceinte d’un ou deux mois au moment de votre vol, vous risquez d’augmenter votre niveau de fatigue et vos nausées.

Voyager pendant le dernier trimestre est de manière générale déconseillé. Si ce vol vous est toutefois indispensable, voici un petit guide des compagnies aériennes et de leurs seuils de tolérance :

  • Air Canada : 36 semaines
  • Air France : pas de restrictions
  • Air Transat : 38 semaines / Certificat médical de moins de 24 heures à partir de 36 semaines)
  • Alitalia : pas de restrictions / Certificat médical pendant les quatre dernières semaines de grossesse
  • American Airlines : jusqu’à 7 jours avant la date prévue d’accouchement / Certificat médical pendant les 30 derniers jours
  • British Airways : 36 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • Corsair : 7 mois
  • Delta : 8 mois / Certificat médical dès la 28e semaine
  • EasyJet : 35 semaines 
  • Emirates : 36 semaines / Certificat médical dès la 29e semaine
  • Etihad : 36 semaines / Certificat médical dès la 29e semaine
  • Iberia : 36 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • KLM : 36 semaines
  • Lufthansa : 36 semaines ou 28 si grossesse multiple
  • Qatar Airways : 35 semaines ou 32 si grossesse multiple / Certificat médical dès la 29e semaine
  • Royal Air Maroc : 8 mois / Certificat médical à tous les stades de la grossesse
  • Ryanair : 36 semaines / Formulaire d’« aptitude au vol » signé par le médecin
  • TAP Portugal : 36 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • Transavia : 36 semaines / Certificat médical si grossesse à complications
  • Tunisair : 8 mois / Certificat médical dès 6 mois
  • Turkish Airways : 35 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • Volotea : 35 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • Vueling Airlines : 35 semaines / Certificat médical dès la 28e semaine
  • XL Airways France : 8 mois / Certificat médical dès 7 mois

Voyager enceinte : les précautions à prendre

Avant de prendre l’avion et de partir voyager enceinte, plusieurs précautions sont à prendre.

Assurez-vous tout d’abord que votre pays de destination assure des soins médicaux de qualité. En cas de pépin sur place, il est essentiel que vous puissiez être soignée correctement. Pensez également à emmener avec vous votre carte vitale et votre CEAM en cas de voyage dans l’Union Européenne.

Et pour payer les éventuels frais médicaux à l’étranger, assurez-vous de souscrire une assurance maladie / voyage qui couvre les problèmes liés à une grossesse à l’étranger, et notamment dans votre pays de destination.

Dans certains pays comme le Canada ou les Etats-Unis, par exemple, une simple hospitalisation peut coûter des centaines de milliers de dollars.

En parallèle, en fonction de la destination choisie, il se peut que vous ayez à vous faire vacciner. Toutefois, certains vaccins sont à proscrire si vous êtes enceinte. C’est notamment le cas du vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole). À l’inverse, d’autres vaccins comme celui contre l’hépatite B sont estimés être sans danger pour les femmes enceintes.

Pendant le vol : le confort avant tout

Prendre l’avion enceinte est plus éprouvant physiquement. Que vous ayez tendance ou non à avoir les chevilles et les mollets qui enflent, vous devez absolument porter des bas de contention au cours de votre vol. Le risque de phlébite est en effet plus important lorsque l’on attend un enfant. Privilégiez également les vêtements amples et confortables, qui ne vous compresseront pas. Un bas de jogging s’avère particulièrement adapté.

Avant le décollage, si votre ventre ne se voit pas encore, pensez à avertir le personnel de bord de votre situation. De nombreuses compagnies aériennes prennent un soin particulier à s’assurer que leurs passagères enceintes se sentent bien tout au long du trajet, avec quelques petites attentions : verres d’eau fraîche réguliers, snacks, etc.

Attachez votre ceinture de sécurité au niveau de la région pelvienne, sous l’abdomen. N’hésitez pas à masser régulièrement vos jambes pour favoriser la circulation sanguine.

Pendant le vol, pensez à bouger régulièrement en marchant dans les allées ou en vous tenant debout devant votre siège. Enceinte, le risque de thrombose est plus élevé, d’où l’importance de marcher au moins cinq minutes toutes les heures.

Buvez régulièrement de l’eau afin de rester bien hydratée tout au long du voyage, mais évitez toutefois les boissons gazeuses.

Voyager enceinte : bien choisir la destination

Le choix de la destination est essentiel pour vous assurer un voyage serein et sûr. Evitez absolument les destinations avec des risques accrus pour la santé, et notamment les destinations dans lesquelles le virus Zika est présent (Floride, Cap Vert, etc.). Evitez également les zones à paludisme telles qu’une grande partie de l’Afrique, l’Inde ou encore le Moyen-Orient.

Enfin, nous vous conseillons de privilégier les destinations à moins de trois heures de vol, et si possible européennes pour une meilleure prise en charge en cas de pépin.

Crédits : iStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.