Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

On ne plaisante pas avec la sécurité nationale aux États-Unis. Deux jeunes touristes britanniques ont été refoulés à la frontière des États-Unis pour cause de mauvaise blague sur leur compte Twitter.

En débarquant à Los Angeles le 23 janvier dernier, l’Irlandais Leigh Van Bryan et son amie Emily Bunting devaient être loin de s’imaginer que leurs vacances hollywoodiennes allaient tourner comme cela. Au lieu de Rodéo Drive, Venice Beach et Santa Barbara, ce fut interrogatoires de police et cellules de prison. Arrêtés et menottés par la douane, ils sont restés détenus durant 12 heures en compagnie de petits trafiquants de drogue, avant d’être renvoyés manu militari dans leur pays.

Source : SWNS.com

Dans les semaines précédents leur voyage, Bryan s’était amusé à tweeter qu’il était prêt à « détruire l’Amérique » et à « déterrer Marilyn Monroe ». Plutôt de mauvais goût, certes, mais rien de bien méchant à priori. Surtout que le jeune irlandais de 26 ans s’est évertué à expliquer aux policiers américains qu’il s’agissait de blagues :

  • « Détruire l’Amérique » = « faire la fête à fond », mais il faut croire que les douaniers n’ont pas compris le slang irlandais.
  • « Déterrer Marilyn Monroe » = une blague de la célèbre série télévisée « Family Guy », inconnue de ces mêmes douaniers, apparemment.
Le refus d'admission sur le territoire du Department for Homeland Security (source : SWNS.com)

Un sens de l’humour qui laisse à désirer

Depuis fin décembre,le Département de la sécurité intérieure (DHS) américain est autorisé à créer de faux comptes sur les réseaux sociaux pour surveiller des personnes jugées suspectes. Mais dans le cas qui nous intéresse ici, ce ne serait pas ce qui a permis à la DHS d’identifier ces terroristes potentiels.

Le ministère français des affaires étrangère recommande de « ne pas plaisanter avec les officiers de douane ou les policiers. Des propos, attitudes ou plaisanteries qui pourraient sembler anodins dans certains pays, peuvent mener aux États-Unis à l’arrestation immédiate et à des poursuites en justice ». Bref, si vous prévoyez un voyage au États-Unis d’Amérique, évitez les blagues sur des sujets sensibles, même si vous les trouvez bien bonnes.

Et le ministère de rappeler qu’un ressortissant français a été récemment été arrêté à Atlanta pour avoir dit, en plaisantant, que si sa valise perdue n’était pas retrouvée, il ferait « sauter le comptoir » de la compagnie aérienne. Le malheureux n’a pu être libéré que contre une caution de 55.000$ dans l’attente de son jugement.

Pour montrer patte blanche

Depuis septembre 2010, les ressortissants de pays non-soumis au régime de visa comme la France doivent solliciter une autorisation électronique de voyage via internet avant leur départ. Cela consiste à remplir un questionnaire ESTA (Electronic System for Travel Authorization) et à s’acquitter d’un montant fixé à 14$ par paiement en ligne par carte bancaire. Le ministère américain de la sécurité intérieure recommande cependant d’effectuer cette formalité au moins 72 heures avant le départ.

Vous prévoyez un voyage prochainement aux États-Unis ?

 Photo US Customs : conner395 : Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous