Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   6 min. de lecture

Vous envisagez de visiter l’une des villes les plus emblématiques d’Italie, berceau de la Renaissance artistique ? Suivez le guide et découvrez nos incontournables à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre séjour.

Florence est l’une des figures de proue de la culture européenne. Cette ville italienne, chef-lieu de la Toscane, abrite parmi les plus beaux joyaux de l’art occidental et charme par ses ruelles et son architecture pittoresques. Découvrez dans notre guide ses principaux points d’intérêt et laissez-vous séduire par la beauté de l’une des plus belles villes d’Italie.

1. La cathédrale de Santa Maria del Fiore

Située sur la célèbre Piazza del Duomo, la cathédrale de Santa Maria del Fiore est le symbole de Florence et offre d’ailleurs un des plus beaux panoramas sur la ville ; véritable chef-d’œuvre de la Renaissance, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plusieurs grands noms du monde de l’architecture ont participé à sa construction entre la fin du XIIIe siècle et le début du XVe siècle ; parmi eux, c’est à Brunelleschi que l’on doit l’imposante coupole de 50 mètres de diamètre érigée au sommet de la cathédrale et à Lorenzo Ghiberti les magnifiques portes en bronze situées au Nord et à l’Est du Baptistère de San Juan. Sachez qu’à Florence, même le plus petit détail occupe une page de l’Histoire de l’Art.

 cathédrale-de-Santa-Maria-del-Fiore-Shutterstock

2. Le Campanile de Giotto

Sur les abords de la cathédrale, le Campanile de Giotto s’érige presque aussi haut que la coupole construite par Brunelleschi ; et bien que ce clocher porte le nom du célèbre peintre Giotto di Bondone, plusieurs architectes et sculpteurs se sont succédés pour finaliser la construction de ce magnifique édifice qui s’élève à 84,70 mètres de hauteur. Comme tous les monuments historiques de Florence, le Campanile de Giotto est un bijou de détails et de finesse construit avec les matériaux les plus nobles de l’époque tels que le marbre blanc de Carrare et le marbre rouge de Sienne. Il vous faudra gravir ses quelques 400 marches pour atteindre son sommet et profiter d’une vue imprenable sur la ville.

Campanile de Giotto Shutterstock

3. La Galerie des Offices

La Galerie des Offices est un palais abritant le célèbre musée des Offices. Ouvert au public depuis la fin du XVIIIe siècle, on y retrouve les plus célèbres peintures italiennes et les œuvres des plus grands artistes de ce monde. Construite au XVIe siècle à l’initiative de Cosme Ier, premier grand-duc de Toscane, la Galerie des Offices accueillait à l’origine les bureaux administratifs de la famille des Médicis, célèbre dynastie de Florence. Collectionneurs passionnés de peintures, sculptures et autres objets d’art, les Médicis commencent rapidement à y abriter leurs collections, de sorte qu’au fil des années la Galerie des Offices a principalement acquis la fonction de galerie d’art. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des voyageurs se rendre à Florence dans le seul but de se perdre dans les 17 000 mètres carrés de ce palais-musée où résident d’authentiques merveilles parmi lesquelles des œuvres de Léonard de Vinci, Dürer, Rubens, Velázquez ou encore Goya.

4. Le Ponte Vecchio

Autre emblème de la ville de Florence, le Ponte Vecchio est un pont sur les côtés duquel sont suspendues, au-dessus du fleuve Arno, une enfilade de maisonnettes pittoresques. Construit une première fois en bois à l’époque de l’Empire Romain, le Ponte Vecchio a été détruit par une crue en 1333 puis reconstruit, en pierre cette fois, en 1345 ; les arcs du pont ont alors été surbaissés afin de le rendre plus résistants aux inondations de l’Arno. Au XVe siècle, Cosme Ier y a fait ajouter le fameux “couloir vasarian”, un passage privé situé au-dessus du pont qu’il pouvait emprunter pour traverser d’une rive à l’autre sans se mêler à la foule et aux marchands (bouchers, tripiers, tanneurs…) qui utilisaient cette zone comme point de vente. Aujourd’hui, le Ponte Vecchio est devenu un haut-lieu de la joaillerie et de l’orfèvrerie de luxe de la ville.

Puente-Vecchio-Florence-Shutterstock

5. La Piazza della Signoria

Avec la Piazza del Duomo, la Piazza della Signoria est la seconde place publique la plus animée de Florence. On y retrouve plusieurs des principaux monuments de la ville dont le Palazzo Vecchio, siège du pouvoir florentin, la Loggia della Signoria, aussi appelée Loggia dei Lanzi, la Cour des Marchandises ou encore le Palazzo Uguccioni, tous construits dans le style de la Renaissance. La reproduction de la statue de David de Michel-Ange, qui se dresse fièrement devant le Palazzo Vecchio, finit de séduire les touristes qui pourraient passer plusieurs heures à décortiquer l’histoire des monuments de cette place.

6. Le David de Michel-Ange

Si sa reproduction sur la Piazza della Signoria n’a pas suffi à vous émerveiller, rendez-vous au musée de la Galerie de l’Académie pour admirer l’œuvre originale sculptée par Michel-Ange entre 1501 et 1504 sur un bloc de marbre blanc de Carrare.

Le David de Michel-Ange Florence Shutterstock

7. La Basilique de Santa Croce

La Basilique de Santa Croce, située sur la place du même nom, est peut-être l’exemple le plus parfait de la façon dont Florence “déborde” de culture. C’est ici que Stendhal a ressenti les vertiges et les palpitations qui ont donné naissance au syndrome qui porte son nom, aussi appelé “syndrome de Florence”, et correspondant à un ensemble de troubles psychosomatiques chez certains voyageurs exposés à une surcharge d’oeuvres d’art. En effet, la façade de la Basilique de Santa Croce est l’un des emblèmes les plus reproduits de la Renaissance italienne et l’on y retrouve à l’intérieur des œuvres de Giotto, Cimabue, Vasari, Donatello et autres prodiges de l’art italien. Si vous vous sentez déjà submergés d’émotions, accrochez-vous car cette basilique abrite également les tombes de nuls autres que Dante, Michel-Ange, Machiavel, Galilée et Rossini ; frissons garantis pour les passionnés d’art et d’histoire de la Renaissance.

Basilique de Santa Croce Shutterstock

8. Les jardins de Boboli

Pour reprendre vos esprits et contrer le syndrome de notre ami Stendhal, rendez-vous dans les jardins de Boboli pour profiter d’une balade en plein air dans les 45 000 mètres carrés de végétation du plus grand parc de Florence. Comptez 7 euros pour accéder à cet immense espace vert en plein cœur de la ville.

Visiter Florence : Fiche Pratique

Population, langue, monnaie, visa… L’essentiel à connaître avant de partir !

  • Monnaie : La monnaie de l’Italie est l’euro
  • Climat : Étés chauds et reste de l’année doux
  • Fuseau horaire : Pas de décalage avec la France métropolitaine
  • Événements importants : L’Épiphanie, le 6 janvier, et le Carnaval

Quel est le meilleur moment pour se rendre à Florence ?

Compte tenu de la douceur du climat de la ville et du caractère éminemment culturel et artistique de ses attractions touristiques, Florence peut être visitée toute l’année. Cependant, privilégiez le printemps et l’automne pour profiter de la ville en échappant à la foule estivale de touristes et aux pluies de l’hiver. Il vous faudra cependant braver le froid pour assister à la traditionnelle Chevauchée des Rois Mages qui a lieu chaque année dans les rues du centre historique à l’occasion de l’Epiphanie, le 6 Janvier.

Comment se déplacer dans Florence ?

Avec ses 400 000 habitants, Florence est une ville de taille moyenne qui peut sans problème être explorée à pied ou via les transports en commun. Avec un centre historique protégé par la présence de nombreux monuments et donc majoritairement piétonnier, la conduite en ville n’est pas vraiment recommandée. Deux options s’offrent à vous pour vous déplacer en transports en commun : le bus, qui, avec plus de 100 lignes est le moyen de transport le plus utilisé, et le tramway. Comptez 1,50 euros pour un trajet ou optez pour un abonnement Agile composé de 14 trajets pour 14 euros. Le tramway ne vous sera utile que si vous envisagez de sortir du centre.

Alors, on s’envole vers Florence et ses incontournables? 🙂

Crédits : iStock et Shutterstock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *