Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Quand l’on pense qu’un mariage sur deux s’achève en divorce en Europe de l’Ouest, cela ressemble à l’idée du siècle. Après le business du mariage, voici venu le temps du business du divorce ! On entre comme un couple malheureux au « Divorce Hotel » des Pays-Bas et on en ressort comme un fringant célibataire.

« Le divorce est toujours une expérience délicate, il n’y a rien à faire contre ça »,

explique Jim Halfens, le directeur commercial de l’établissement qui assure que, bien plus que d’un concept marketing pour attirer le chaland,

« il s’agit d’une formule gagnante pour mettre un terme à son mariage ».

Au-delà du marketing tapageur, que propose donc concrètement ce « Divorce Hotel » ?

  • Un environnement calme et confortable propice à la sérénité qui fait souvent défaut dans ce moment délicat qu’est le divorce.
  • Des avocats qui les accompagnent dans toutes les formalités : séparation des biens, droits de garde et de visites, pensions alimentaires.
  • Un service de médiation qui accompagne le couple et fait tampon entre les anciens amants. « Je pense que la combinaison d’une médiation et d’un environnement paisible, le tout dans la perspective d’un divorce qui ne prendra pas des mois, est un concept brillant« , affirme l’une des médiatrices familiales.

http://www.dailymotion.com/video/xk1nhb_the-netherlands-divorce-hotel_news

Il est aussi rapide de divorcer dans cet hôtel que de se marier à Las Vegas. Mais l’établissement s’assure de la « recevabilité » de ses clients avec un entretien préalable. A leur sortie de l’hôtel, le couple déchiré dispose de toute la paperasserie nécessaire à un juge pour qu’il signifie le divorce.

Petite précision qui a son importance : l’hôtel propose des chambres doubles, mais aussi des chambres simples…

Cette « efficacité » à un prix…

Pour un divorce traditionnel : une solution de proximité qui permet de choisir parmi 20 endroits aux Pays-Bas pour rencontrer un des avocats de l’équipe. Taux horaire: 150 € ou à un prix fixe à partir de 1.200 €.

Pour un divorce clé en main : rendez-vous avec votre partenaire au « divorce hôtel » où une équipe de professionnels s’assurera d’enterrer ce qu’il reste de votre mariage en un week-end. Prix sur demande à partir de 2.500 €.

Le « Divorce Hôtel » possède plusieurs partenaires en Hollande mais aussi en Belgique et il compte bien étendra sa toile maléfique en Allemagne et jusqu’aux États-Unis. Quelque chose nous dit que le concept va faire des ravages…

Avec cet article, notre précédent post « Se marier à Las Vegas » prend tout son sens, et pour terminer sur une note plus optimiste, nous vous encourageons à le relire de ce pas !

Dans la catégorie « Innovations saugrenues aux Pays-Bas », vous pouvez aussi retrouver un hôtel-avion et un hôtel-grue. Bonne lecture !


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous