Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Après avoir été obligé de cesser ses opération en Hongrie et de limiter son service en France, Uber, le service de chauffeur privé, a été purement et simplement banni de l’Italie.

Le procès intenté à Uber par les syndicats de taxis a rendu son verdict : Uber est désormais interdit dans toute l’Italie et doit cesser ses activités dans les 10 jours qui suivent cette décision, auquel cas la société de PVT devra payer une amende de 10 000 € par jour.

En cause ? Uber a été accusé de concurrence déloyale envers les chauffeurs de taxi italiens dans la mesure où l’entreprise américaine de VTC ne se conformait pas aux lois appliquées aux professions du transport. En effet, les licences délivrées par l’Etat pour exercer la profession de chauffeurs de taxi sont limités. Or, Uber n’était pas contraint de limiter le nombre ses chauffeurs.

Uber envisage de faire appel. Pour l’heure son avenir en Italie semble menacé.

Si vous aviez prévu un voyage en Italie et comptiez prendre un Uber à l’aéroport, il est peut-être temps de réajuster vos plans !

IMG: Rome / Pixabay

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous