Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

L’été arrive à grands pas. Comme des milliers d’étudiants, vous commencez à chercher votre futur job d’été mais vous n’avez pas la motivation pour faire la tournée des agences d’intérim pour trouver un job dans le coin… Comme on vous comprend! Pourquoi ne pas trouver un job d’été qui vous permette de voyager par la même occasion? Ou tout au moins qui vous fera passer l’été au soleil, loin de chez vous? Voici un top 7 des jobs d’été pour revenir les poches pleines et la peau bronzée.

Saisonnier dans l’hôtellerie/restauration

Les vacances d’été, c’est le moment où jamais de se faire plaisir, quitte à casser pour de bon la tirelire. Et ça, c’est tout bon pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration qui emploient à tour de bras à cette saison ! Faites le tour des annonces d’emplois dans les hôtels et les restaurants de la région qui vous attire. Le travail est dur, vous ne serez pas au 35 heures (plutôt le double!), mais au moins vous rentrerez de vacances les poches pleines.

Être serveur à Biarritz pour faire bronzette, du surf et la fête sur la plage pendant vos moments de repos, ou valet de chambre dans un hôtel en montagne pour respirer le grand air, en voilà des idées qui vous permettront d’allier l’utile à l’agréable. Ne le répétez pas: les saisonniers font la fête autant, sinon plus, que les vacanciers eux-mêmes.

Animateur

L’intitulé du job recouvre des réalités très différentes. Il y a bien sûr la figure presque mythique du gentil organisateur du Club Med’ (GO) popularisé par « Les Bronzés », chargé de mettre l’ambiance. En étant embauché en tant qu’animateur de voyage dans une résidence de vacances, un hôtel ou un camping, vous avez pour objectif d’agrémenter agréablement le séjour des vacanciers. Des excursions aux animations en passant par l’accueil, vous vous occupez de l’organisation générale des divertissements de l’établissement. L’avantage de ce job d’été, c’est qu’en général vos transports, vos repas et votre hébergement sont pris en charge. Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre salaire (souvent assez bas) pour découvrir la destination.

Animateur de colonie de vacances

Le BAFA (pour Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) est généralement le sésame pour permettre aux jeunes adultes d’accéder à des fonctions d’animation et d’encadrement, que ce soit en centre-aéré ou en centre de loisirs/vacances, en France ou à l’étranger. Plus spécialisé, il y a aussi l’éducateur sportif qui va encadrer des enfants pour faire de l’escalade avec l’UCPA.

Pour économiser, trouvez votre vol low cost avec liligo.com.

ucpa

Steward de croisière

Les croisières ont le vent en poupe, que ce soit dans les Caraïbes, dans la Méditerranée et même au large de la Sibérie. De nombreux jobs d’été sont proposés par les organismes : barman, aide-ménagère, animateur, chef, personnel d’accueil, etc… Certes travailler sur un bateau de croisière est loin d’être une promenade de santé, mais en tant que membre de l’équipage, vous aurez l’occasion de voir du pays ! Vous êtes un fan inavoué de « La croisière s’amuse » ? Ne vous attendez pas non plus à un job tout sourire. Si la demande est de plus en plus importante, faire partie des membres de l’équipage ne s’improvise pas et plusieurs compétences sont indispensables :

– Avoir l’esprit d’équipe

– Parler l’anglais et/ou une autre langue

– Avoir une expérience réussie dans le domaine de la vente, de l’animation ou du tourisme

croisiere (2)

Fruitpicker : ça fait mal au dos !

Découvrir le monde sans avoir un budget faramineux, c’est possible. Si vous avez toujours rêvé de partir en Australie, au Canada ou en Nouvelle-Zélande en mode backpacking, le job de fruitpicker peut vous intéresser. Le fruitpicking, qui signifie « cueillette de fruit », est un travail saisonnier très répandu dans ces trois pays. Le terme de fruitpicking englobe également la cueillette et l’emballage des légumes, la préparation des plants et la plantation. Il s’agit certes d’un job d’été éprouvant physiquement, mais le jeu en vaut la chandelle puisqu’il permet de rencontrer les locaux tout en explorant le pays. Le plus : aucune compétence n’est nécessaire, si ce n’est une bonne condition physique.

cueillette (1)

cueillette (2)

Wwoofer : le concept qui a la cote

Vive le Wwoofing !
Vive le Wwoofing !

Le Wwoofing, activité créée par la WOOF (Worldwide Organisation on Organic Farms), consiste à travailler dans une ferme contre le gîte et le couvert. Des milliers de fermes aux quatre coins du monde « embauchent » des jeunes soit pour l’été, soit de façon plus permanente. Aucune qualification n’est requise, seulement une bonne condition physique. Attention, le Wwoofing n’est pas rémunéré. Contre quelques heures de travail par jour, vous êtes par contre logé et nourri gratuitement. C’est l’activité idéale pour explorer puisqu’elle laisse beaucoup de temps libre.

House Sitter : pour des vacances au calme

Le House Sitting est de plus en plus en vogue, il s’agit tout simplement de gardiennage. Les mois de juillet et d’août représentant souvent l’occasion pour les familles de partir en vacances, la solution du House Sitter apparaît comme une évidence pour partir l’esprit tranquille. En tant que House Sitter, vous êtes logé, nourri, blanchi et, bien souvent…payé ! Ne vous attendez pas à des merveilles non plus, pour deux mois de gardiennage, vous toucherez sans doute de quoi rembourser votre billet d’avion pour les États-Unis ou le Canada, mais guère plus. Ce job d’été demeure LA solution idéale pour s’immerger totalement dans la destination.

Alors, vous partez où cet été ?!

Photos : Pascal Vuylsteker, gnuckx, Helen Morgan, Giorgio Montersino, Shinya Suzuki, Corey Balazowich, Bosque Village / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Top 7 des jobs d’été qui vont vous faire voyager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous