Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Risques sanitaires, terroristes, naturels… Avant de partir en voyage, il faut bien se renseigner sur les risques liés à votre destination. Voici la marche à suivre et les régions à éviter pour limiter les dangers lors d’un voyage à l’étranger. 

Cet article a pour but d’informer au mieux possible les voyageurs sur les conditions de sécurité dans des destinations où des événements liés à la géopolitique peuvent engendrer des risques. Il sera mis à jour régulièrement en fonction de l’actualité et des recommandations du ministère français des Affaires étrangères (MAE). Il n’est pas question ici d’entretenir un climat de peur, mais simplement de vous aider à préparer au mieux vos prochaines vacances. Il n’est pas question non plus de se substituer au MAE !

Les « Conseils aux voyageurs » du ministère des Affaires étrangères

De nombreuses sociétés privées opèrent dans le domaine des risques/pays et distillent des conseils et informations, à destination surtout des entreprises privées. C’est notamment le cas de GEOS et de Control Risks qui publient chaque année classements et cartes des risques dans le monde. Mais pour les expatriés et les touristes français, il y a un site de référence à consulter systématiquement avant un voyage vers l’inconnu : le site du ministère des Affaires étrangères (le MAE). C’est lui qui sera en charge de votre prise en charge si une mauvaise aventure vous arrivait à l’étranger. Il est donc le mieux placé pour vous informer.

  • 1 – Rendez-vous sur la rubrique « Conseils aux Voyageurs » du MAE. La rubrique « Dernières minutes » vous alerte sur les événements récents qui pourraient avoir un impact sur votre sécurité.
  • 2 – Cliquez sur « Conseils par pays » pour trouver votre destination.
  • 3 – Cliquez sur l’onglet « Sécurité » sur la page dédiée à votre destination.

Il est également très important de s’inscrire au fil d’Ariane du MAE. Ce service vous permet de déclarer au ministère des Affaires étrangères dans quel pays vous vous trouvez et comment vous contacter en cas de crise et de situation d’urgence (épidémie, éruption volcanique, coup d’État…).

Il existe différents niveau de risques : certaines zones sont à proscrire absolument (les zones rouges et orange foncé), quand d’autres nécessitent simplement une « vigilance normale » ou une « vigilance renforcée ».

mae-risques

Les grandes destinations touristiques à risques

Ce qui suit n’est pas un état des lieux exhaustif des risques encourus dans le vaste monde, mais un point sur certaines des principales destinations touristiques des Français. Le contenu sera étoffé et mis à jour au gré de l’actualité et des recommandations du Quai d’Orsay.

Depuis l’intervention armée de la France aux cotés d’une petite coalition internationale contre Daech (État Islamique), les menaces d’enlèvements et d’attentats contre ses ressortissants sont plus élevés, affirme le ministère des Affaires étrangères, qui a donc relevé le 22 septembre le niveau de vigilance dans une quarantaine de pays, dont certains sont des destinations très fréquentées par les Français.

Le risque terroriste au Maghreb

Au Maroc

Le MAE préconise de maintenir une « vigilance normale » sur tout le territoire marocain (à l’exception du Sahara occidental, déconseillé). Le dernier attentat remonte à avril 2011, à Marrakech.

En Tunisie

Si le niveau de sécurité du pays permet toujours de voyager sereinement en Tunisie, il est tout de même recommandé d’être vigilant. Certaines régions sont également à éviter : le grand sud tunisien, à proximité des frontières algérienne et libyenne, ainsi que la frontière algérienne du centre-ouest. Les grandes villes et principaux centres touristiques restent sûrs.

En Algérie

Le risque terroriste a considérablement diminué en Algérie depuis les années 90, la « décennie noire ». Mais le sud et l’est du pays restent dangereux pour les touristes. Il faut donc éviter le Sahara, les régions frontalières de la Libye et de la Tunisie, le massif des Aurès et la Kabylie.

La situation au Moyen-Orient

En Égypte

Il est « formellement déconseillé » de se rendre dans la péninsule du Sinaï à l’exception de la station balnéaire de Charm el Cheikh. Il faut par contre se cantonner à la ville et éviter les déplacements routiers. Pour ce qui est des croisières sur le Nil et le lac Nasser, les voyageurs doivent s’assurer auprès de l’opérateur qu’une équipe de sécurité est présente à bord. Au Caire et à Alexandrie, il faut s’en tenir aux quartiers touristiques. Voilà pour les principales destinations touristiques, mais ce n’est pas exhaustif, encore une fois, rendez-vous sur le site du MAE !

En Israël et dans les territoires Palestiniens

Il convient d’éviter les zones frontalières avec la bande de Gaza, le Liban, la Syrie et l’Égypte. A Jérusalem-Est, la Vieille Ville et les Lieux Saints (l’Esplanade des Mosquées et le Mont du Temple) sont une zone de « tensions régulières entre Israéliens et Palestiniens » précise le MAE. En Cisjordanie, Bethléem, Jéricho, Ramallah connaissent peu de criminalité et accueillent volontiers touristes et pèlerins. Naplouse, Jénine et Hébron sont en revanche des lieux de tensions entre Palestiniens et colons israéliens.

En Jordanie

Malgré la grande instabilité politique régionale qui n’épargne pas le Royaume Hachémite, il est possible d’aller visiter la superbe ville d’Amman et le cité de Pétra. Si vous partez sur les traces de Lawrence d’Arabie, sachez qu’il est formellement déconseillé de se déplacer dans le nord du pays aux abords de la frontière avec la Syrie. En ville, mieux vaut éviter les rassemblements.

L’épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest

Il est déconseillé de se rendre dans les pays foyers de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola : la Guinée Conakry, la Sierra Leone, le Libéria et le Nigéria. En revanche, aucun cas n’est déclaré à ce jour au Sénégal et il n’existe aucune restriction pour les ressortissants français se rendant par exemple dans les stations balnéaires sénégalaises au bord de l’Atlantique, comme Saly.

Bons voyages !

Image principale : Martyn Wright / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous