Australie meilleur job du monde
| Blogueurs | Nos invités Par

Rencontre avec Loïc, en course pour décrocher le meilleur job du monde

Vous vous souvenez de cette petite annonce pour des jobs de rêve en Australie, «  The best job in the world  »  ? Cela fait rêver beaucoup de voyageurs, n’est-ce pas ? Loïc, un jeune Français de Toulon, a franchi le premier tour de sélection et figure parmi les 25 candidats encore en course. Nous l’avons rencontré.

Ils sont 45 000 à avoir postulé au poste de « Park ranger » (guide nature), dans le Queensland. Après une video de présélection, ils ne sont plus que 25. Parmi eux, Loïc qui espère bien décrocher le graal : 100.000 dollars australiens (environ 80.000 euros) pour six mois de rêve en Australie.

 «  Dans la vie, rien n’est figé  » 

Bonjour Loïc, peux-tu te présenter aux lecteurs du Magazine du voyageur ? 

Je m’appelle Loïc Ney, j’ai 24 ans et j’habite en ce moment à Toulon, la ville où je suis né. J’ai un Master en Affaires et négociations internationales, obtenu au mois de septembre à l’Université de Lille.

Immédiatement après avoir été diplômé, je suis parti avec un ami pour faire un tour du monde. On est parti pendant 4 mois en Asie du Sud-Est : à Bali, en Thaïlande, à Hong Kong et Macao. Puis on a traversé les États-Unis d’Ouest en Est, de Los Angeles à New York. A mon retour au mois de mars, je me suis lancé dans la recherche d’un emploi.

 

Justement, comment as-tu découvert l’annonce pour ce job ? 

Je suis tombé sur l’annonce en regardant un reportage sur l’Australie à la télévision. «  The best job in the world  » est la première annonce à laquelle j’ai postulé ! Pour l’anecdote, je peux même préciser que j’étais en train de regarder la télévision avec mon père tout en discutant avec lui de ce que j’allais faire dans la vie, au moment où j’ai vu l’annonce. Je lui ai dis : « Je vais commencer par çà, on ne sait jamais… ».

Es-tu déjà allé en Australie ? 

Non, jamais. Pendant mon tour du monde, j’en ai eu l’idée et l’envie, mais c’est tellement vaste et excentré que j’ai préféré garder cette destination pour plus tard, pour vraiment avoir le temps de la découvrir à fond, et ne pas traverser le pays en coup de vent.

Quelles sont les destinations que tu voudrais découvrir à l’avenir ? 

L’Amérique du Sud [sans hésitation, ndlr].

Pourquoi Ranger dans un parc naturel ? 

C’est le job qui m’a le plus plu parmi toutes les offres, c’est dans celui-ci que je me voyais le mieux évoluer. Je me suis rendu compte que la protection et la promotion de l’environnement sont des choses qui me tiennent de plus en plus à cœur et dans lesquelles j’aimerais m’investir. C’est donc l’expérience que j’avais le plus envie de tenter. J’ai d’ailleurs fait du woofing aux États-Unis [du travail bénévole dans des fermes biologiques en l'échange du gîte et du couvert, ndlr].

Comment penses-tu réagir sur le coup, si tu as la chance d’être sélectionné ? 

Honnêtement, je ne sais pas trop. J’ai déjà été très surpris au moment de ma première pré-sélection. Je suis resté sans voix. Si je suis pris, ce ne sera que de la joie, une explosion de joie.

Pourrais-tu mettre tes projets présents entre parenthèses sans difficulté ? 

Bien sur, je pense que c’est une opportunité qui ne se présente pas deux fois dans une vie. J’ai déjà mis mes projets entre parenthèse et cela ne me fais pas peur de recommencer. De toute façon, dans la vie, rien n’est figé.

Sais-tu comment va se dérouler la suite du processus de sélection ? 

Trois candidats par poste vont être convoqués pour un entretien en Australie, l’annonce doit être fait le 15 mai. L’annonce finale des gagnants est le 21 juin. Ensuite ces gagnants disposent d’un délai d’un an pour démarrer la mission.

Bonne chance ! 

Pour soutenir Loïc, rendez-vous sur ses pages Facebook, Twitter et  Youtube et faites un maximum de buzzzzzzzzzzzz

4 réactions