Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Selon une étude publiée cette semaine dans Environmental Research Letters, une accélération du courant aérien soufflant au-dessus de l’Atlantique va rallonger la durée des vols allant de l’Europe vers l’Amérique du Nord.

Le réchauffement de la planète pourrait avoir d’ici peu des effets directs sur la durée des trajets aériens entre l’Europe et le nord du continent américain.

En effet, le jet-stream qui souffle au dessus de l’Atlantique de l’Ouest vers l’Est serait renforcé par le changement de température de la Terre.

Ainsi les avions circulant de l’Europe vers l’Amérique seront ralentis par ce vent plus fort. Dans l’autre sens, les avions seront poussés par le courant d’air et donc plus rapides. Cependant, d’après cette étude, la perte de temps Ouest-Est ne sera pas complètement compensée par le gain de temps Est-Ouest.

Du coup, la durée globale d’un aller-retour sera augmentée. « Cela aura pour effet d’augmenter les frais de carburant, ce qui potentiellement peut provoquer une hausse des billets d’avion et ce qui aggravera l’impact écologique des vols », déclare l’étude, comme l’a rapporté le Quotidien du Tourisme.

Un vol Londres – New York pourra ainsi durer au-delà de 7h, si les hypothèses imaginées par les chercheurs de cette étude sont vérifiées.

De l’autre côté du spectre, d’autres chercheurs sont en train de travailler à développer un avion supersonique qui relierait Paris et New York en 57 minutes… Mais cela ne devrait pas arriver avant 2030.

 


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous