Magazine du Voyageur icon
Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Après plusieurs heures passées à survoler le ciel en avion, nous ressentons souvent comme un soulagement à la vue d’un petit bout de terre propice à l’atterrissage. Mais cette sensation de réconfort peut rapidement tourner court à l’approche des pistes qui vont suivre. Attachez vos ceintures ! Nous entamons la descente vers les plus impressionnantes du monde !

L’aéroport de Gibraltar

Avez-vous déjà vu une piste de décollage et d’atterrissage en plein centre-ville ? Cette piste hors du commun ne se contente pas d’être très courte, elle est aussi traversée par la route principale de Gibraltar. En atterrissant ici, vous serez certes fasciné par la vue imprenable sur la Méditerranée, mais vous risquez aussi, une fois arrivé, d’être surpris par un tout autre aspect moins agréable. En effet, les embouteillages sont garantis sur cette route très fréquentée, alors un conseil : ne perdez pas patience ! 

Aéroport Gibraltar

L’aéroport de Princess Juliana

Vous avez sûrement dû entendre parler de cet aéroport situé à Saint-Martin, qui voit les plagistes se faire frôler par les avions lors des manœuvres d’atterrissage. C’est en quelque sorte une attraction pour les touristes venus profiter du soleil et des eaux cristallines de Saint-Martin. En revanche, lors du décollage des avions, sur la piste située à quelques dizaines de mètres de la plage, les réacteurs provoquent des vents violents favorables à une indigestion de sable qui nous amène à vous déconseiller une escale sur la plage de Maho Beach. A ce jour, l’aéroport reste sans nul doute l’un des plus impressionnant au monde. 

Aéroport de Saint Martin

L’aéroport de Barra 

Au large de l’Ecosse, sur la petite île de Barra, il existe un aéroport unique au monde. Les avions décollent et atterrissent sur une plage de sable. Lorsque la marée est haute, les avions ne peuvent ni atterrir ni décoller, impactant ainsi les horaires de vols. La plage est évidemment interdite aux touristes pour des raisons de sécurité, mais rien n’empêche de s’y approcher pour observer ce spectacle de plus près (en respectant les consignes de sécurité bien sûr).

Aéroport Barra Irlande Aéroport île Barra

L’aéroport Tenzing-Hillary

Direction le Népal cette fois-ci où se trouve l’une des pistes d’atterrissages les plus dangereuses au monde. C’est d’ici qu’un grand nombre d’aventuriers prennent leur envol pour Katmandou. Cet aéroport dessert aussi le camp de base pour ceux qui désirent tenter la vertigineuse ascension du Mont Everest. Le fait de s’y poser est déjà en soi une expérience vivifiante. La piste est inclinée de 12° par rapport à l’horizontale, et une fois les roues de l’avion posées au sol, le pilote doit freiner le plus fort possible pour ne pas tomber dans le précipice qui termine la piste. Dit comme ça, ça ne donne pas très envie, on vous l’accorde ! Mais une fois dépassée votre appréhension, la vue est à tomber… Seulement au figuré, bien entendu. 😉

aéroport Tenzing-Hillary

L’aéroport Juancho E.Yrausquin 

Sur l’île de Saba, dans les Caraïbes, se trouve sans aucun doute la piste d’atterrissage la plus dangereuse du monde. Au milieu des collines, bordées par la mer, le pilote n’a pas le droit à l’erreur lors de l’atterrissage au risque de faire un plongeon tête première dans l’Océan Atlantique aidé en cela par une piste étriquée de seulement 400 mètres de long et qui fait d’elle l’une des plus petites au monde. 

aéroport Juancho E.Yrausquin

Avez-vous, pour votre part, déjà atterri sur l’une de ces pistes ? Racontez-nous vos expériences en commentaire. 🙂

Crédits : iStock

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “Les pistes d’atterrissages les plus impressionnantes au monde

  1. Je ne suis pas pilote, seulement passagère. Fait Saba en 1978. Impression de devoir atterrir sur un porte-avion ! il faut se présenter plus bas que la piste (on a alors la falaise en face et l’impression qu’on va s’y exploser) et là, un courant d’air chaud vous relève et vous pose sur la piste. Si vous ne vous présentez pas ainsi vous êtes trop long.
    St-Barth est toujours aussi un peu impressionnant.
    J’aimais bien aussi l’ancien aéroport de Hong-Kong, on aurait pu décrocher le linge qui pendait aux fenêtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous